Rejoignez-nous !
Commandez maintenant, livraison mardi !

La gale des oreilles du chien et du chat

  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
La gale des oreilles du chien et du chat
La gale des oreilles est liée à un parasite qui touche les chiens et les chats. Ce phénomène n’est pas rare et s’avère très contagieux. C’est pour cela qu’il est très important de surveiller le comportement de l’animal et de consulter si vous suspectez une contagion. Pharma GDD vous explique tout sur cette dermatose parasitaire, le degré de contagiosité, les conséquences sur l’animal et vous donne les conseils pour la traiter, la prévenir et surtout apporter du confort en stoppant ces démangeaisons et les risques de surinfection.

Qu’est-ce que la gale des oreilles ?

La gale des oreilles du chien et du chat également nommée otacariose est une pathologie provenant de l’acarien Otodectes cynotis qui a élu domicile dans les conduits auditifs des animaux. Il se nourrit du cérumen et de débris d’épiderme qui s’y trouvent. Cet acarien mesure 0.5 mm et passe toute sa vie sur l'animal qu'il parasite. Il se reproduit et réside également dans cette zone. Le cycle de vie complet du parasite s'écoule en 3 semaines. Les acariens se reproduisent très vite en creusant des galeries sous la peau du conduit auditif pour y pondre leurs œufs. Après l’éclosion des œufs, les larves, creusent davantage la peau en profondeur, provoquant des démangeaisons et aggravant l'inflammation. Les acariens adultes ne peuvent survivre que quelques jours dans le milieu extérieur. Cet acarien possède une salive qui contient des molécules responsables de réactions d’hypersensibilité. Cette salive va provoquer une envie irrépressible pour l’animal de se gratter, rendant les oreilles rouges et chaudes. Le furet peut être porteur asymptomatique du parasite. Ces démangeaisons occasionnent des plaies qui peuvent s’infecter et venir aggraver le problème. La démangeaison va engendrer un grattage très marqué occasionnant des lésions cutanées très importantes sur la tête et sur le pourtour des oreilles. Un vaisseau peut aussi se rompre et se mettre à saigner formant ensuite une poche de sang entre la peau et le cartilage de l'oreille (othématome). Le plus souvent, on peut observer un cérumen très noir, nous mettant la puce à l’oreille… 

La gale auriculaire est très contagieuse

Ce parasite n’est pas considéré comme une zoonose car les humains ne sont pas contaminés contrairement à d’autres parasitoses comme l'échinococcose ou la toxocarose canine. Cependant, elle demeure très contagieuse d’une oreille à l’autre de l’animal et d’un animal à l’autre, pouvant se transmettre du chien au chat ou au furet dans n’importe quel ordre. Le cycle entier se passe dans le conduit auditif, pourtant l‘acarien peut aussi remonter à la surface et aller dans l’autre oreille ou changer tout simplement d’hôte. La gale auriculaire est plus fréquente chez le jeune animal qui provient de chenils, de chatterie ou de refuges car il s’y trouve une forte densité d’animaux. 

Conséquences sur l’animal

La gale auriculaire peut à terme et sans traitement, entrainer une surinfection. En effet, les démangeaisons et les grattages intempestifs finissent par créer des plaies qui se surinfectent. De plus, l’animal aura tendance à secouer la tête et ainsi se blesser le pavillon des oreilles provoquant par la suite une otite douloureuse rendant l’animal irritable. Le cérumen va favoriser l'apparition d'otites surinfectées avec un écoulement purulent notamment chez le chien. Le cérumen va favoriser l'apparition d'otites surinfectées notamment chez le chien. C'est à partir de là que des levures et des bactéries se développent dans le conduit auditif. Un écoulement purulent remplace alors le cérumen noirâtre. Dans certains stades plus avancés, l'otite externe peut progresser en otite moyenne et entraîner une altération du tympan. Lorsque l'animal est constamment gêné par les démangeaisons et la douleur, il garde la tête penchée en permanence et peut souffrir de pertes d'équilibre.

Consulter un vétérinaire

Il sera conseillé de consulter au plus vite un vétérinaire pour qu’il vérifie le conduit auditif de l'animal grâce à un otoscope. En cas de doute, il s'assure en examinant le prélèvement au microscope de la présence du parasite. Il ne faudra pas nettoyer le conduit auditif avant la visite médicale car cela éliminerait le cérumen et rendrait l’observation plus compliquée. 

Comment traiter une gale des oreilles ? 

Le traitement médicamenteux contre la gale auriculaire

Un traitement efficace demande tout d’abord de soigner tous les animaux du foyer car au vu du fort risque de contamination, il y a de fortes chances qu’ils soient tous atteints. Le traitement de la gale des oreilles demande obligatoirement l’administration d’un antiparasitaire externe disponible sur prescription soit par voie systémique en spot-on, en comprimés, par voie locale en pommade ou en gouttes. Le seul produit non soumis à la prescription médicale est Otostan de Biocanina. Il suffit d'instiller une dizaine de gouttes de solution dans les deux oreilles après nettoyage du conduit auditif, puis masser la base de l'oreille. Il faudra répéter le traitement tous les deux jours pendant une période minimum d’1 mois. Il faudra renouveler le traitement un mois plus tard si la visite de suivi chez le vétérinaire révèle toujours la présence de parasites. Certains traitements en spot-on peuvent aussi agir contre les acariens de la gale auriculaire. Ce type de traitement contient de la sélamectine ou de la moxidectine qu'il faut appliquer au minimum 2 fois à quinze jours d'intervalle. Il faut savoir que les œufs pondus ne sont pas détruits par les acaricides. C'est pour cela qu'il faut effectuer le traitement durant 3 semaines pour éradiquer les larves à l'éclosion. Le nettoyage de l’oreille est conseillé en complément du traitement. Il permet de retirer le cérumen noirâtre produit en grande quantité susceptible d’obstruer les conduits auriculaires. Lorsqu’il est question de nettoyer l’oreille, il faut appliquer le nettoyant dans le conduit auditif puis masser la base du conduit et ensuite retirer le dépôt de cérumen et d’impuretés à l’aide d’un coton à démaquiller ou d’une compresse

 

Pour rendre le nettoyage et le traitement efficaces, il faudra systématiquement effectuer ces gestes à chaque oreille. Le nettoyage des oreilles 2 à 3 fois par semaine avant chaque application du traitement. Le soin nettoyant des oreilles peut être formulé à partir d'acide salicylique, d'acide lactique et de céramides. Il permet de dissoudre les corps gras du cérumen et faciliter leur élimination tout en neutralisant les mauvaises odeurs qui peuvent en découler. Le soin nettoyant offre une élimination mécanique d'une grande quantité de parasite et une action renforcée de l'acaricide. D'autres soins contiennent des huiles essentielles de citron aux propriétés antiseptiques, antibactériennes nettoyant et protégeant la survenue d'otites. L'huile essentielle de lavandin offre ses vertus désinfectantes, régénératrices et cicatrisantes permettant de soigner les petites blessures. D'autres produits sont dotés d'acide borique, un oligo-élément antiseptique qui désinfecte la peau et les muqueuses davantage performant face aux infections aux levures et aux mycoses. L'extrait d'eucalyptus va aider à réduire l’inflammation et à éliminer les odeurs causées par l'amas de cérumen. Ces produits d'hygiène à usage fréquent vont aider à préserver le conduit auditif des oreilles et à éloigner les parasites.

  
Pour aider votre animal de compagnie, il est conseillé d’appliquer une collerette ou collier de protection gonflable pour éviter à votre chien de se gratter et ainsi d'accentuer l'infection. 

Traiter la gale des oreilles dans le logement

Il sera important d'assainir le logement et tout endroit susceptible d'accueillir les acariens de la gale, la niche, les tapis de votre animal, les sièges de votre voiture, les canapés et matelas, les panières, les moquettes et les tapis afin de vous assurer de l'éradication totale du parasite. Avant d'utiliser un spray antiparasitaire pour la maison ou un fogger, nous vous conseillons d'aspirer le logement ou la surface en contact avec l'animal infesté pour neutraliser une partie des acariens.
Il existe divers produits sous forme de spray ou de fogger. Le fogger permet une action puissante et prolongée alors que le spray sera utilisé pour traiter un endroit précis. Un fogger est doté d'un générateur de brouillard monodose à pulvérisation automatique qui traite un local fermé sans laisser de tache, ni de zone glissante. 
Ce type de produit est formulé à partir de perméthrine, un insecticide chimique qui attaque le système nerveux des insectes et du méthoprène qui agit sur les œufs et les larves stoppant leur maturation et les tuant.

   

Prévenir la gale des oreilles 

Lorsque vous accueillez un nouvel animal de compagnie au sein de votre foyer, pensez systématiquement à consulter un vétérinaire pour qu'il s'assure qu'il n'est pas porteur de la gale auriculaire. De ce fait, il sera possible de lui administrer en amont un traitement antiparasitaire avant qu'il ne soit en contact avec ses nouveaux amis à 4 pattes. Certaines espèces sont plus à risque que d’autres en particulier les chiens ayant les oreilles tombantes comme le Basset Hound, le chien de Saint-Hubert, le Cocker Anglais, le Teckel, le Beagle, le Dogue Allemand, le Cavalier King Charles, le Setter Gordon, le Caniche ou encore le Springer Anglais. Les oreilles tombantes recouvrent entièrement l'entrée de l'oreille provoquant une macération favorable au développement de nombreux germes et parasites. Les petits chiens comme le bichon, le caniche, le Shih tzu et le cocker ont les poils qui poussent à l'intérieur du pavillon, ce qui représente un risque supplémentaire. Il est conseillé d'enlever ces poils à la main en tenant bien la base de l'oreille sans utiliser de pince à épiler pouvant les blesser.

À retenir

Il est conseillé de surveiller le comportement de votre animal de compagnie afin d’éviter que la gale auriculaire ne s’installe et engendre des démangeaisons et une surinfection allant jusqu’à l’altération du tympan via une otite moyenne voire interne. Pour cela pensez à appliquer régulièrement une solution nettoyante et à vérifier qu’il n’y a pas de cérumen brun voire noirâtre avec une odeur désagréable. Au moindre symptôme, consultez votre vétérinaire rapidement pour stopper la progression et assurer un confort et apaisement à votre animal domestique. 
expand_less