Femmes enceintes : pour un voyage en toute sécurité

Femmes enceintes : pour un voyage en toute sécurité
Voyager pendant la grossesse peut être source de nombreuses interrogations pour les futures mamans : quelle est la période idéale ? Où partir sans mettre sa santé et celle de bébé en danger ? Quel moyen de transport privilégier ? Quels sont les éléments à ne surtout pas oublier avant le départ ? Le voyage peut s’avérer un véritable casse-tête pour les femmes enceintes. Pharma GDD répond aux questions les plus fréquentes et vous aide à faire les meilleurs choix pour voyager en toute sérénité pendant votre grossesse.

Est-ce dangereux de voyager pendant la grossesse ?

Le voyage n’est absolument pas contre-indiqué durant la grossesse à partir du moment où celle-ci se déroule normalement, sans problématique particulière. En revanche, voyager est déconseillé aux femmes qui ont une grossesse dite « à risque » (hypertension, diabète), une grossesse multiple ou qui sont en menace d’accouchement prématuré. Dans ces cas précis, il est important de se ménager et de pouvoir être prise en charge rapidement, ce qui ne facilite pas le voyage. Dans tous les cas, le premier réflexe à avoir si vous voulez voyager pendant votre grossesse est de prendre rendez-vous avec votre médecin, gynécologue ou sage-femme. Cette consultation sera l’occasion de faire le point sur votre état de santé et celui de votre bébé mais également d’échanger sur les activités que vous envisagez de pratiquer pendant votre voyage.

Le deuxième trimestre de la grossesse est la période la plus adaptée pour voyager. En effet, le risque de fausse couche est réduit par rapport au premier trimestre, les nausées sont plus rares et vous avez encore suffisamment d’énergie. Au troisième trimestre, voyager devient plus fatiguant et il est recommandé de choisir une destination proche de chez soi et des activités tournées vers la détente.

Si le voyage pendant la grossesse est tout à fait possible, il faut veiller à suivre certains principes pour que tout se passe bien. Même si vous ne ressentez pas de fatigue, allégez vos activités et ralentissez le rythme pour profiter pleinement de ce voyage. Si vous le pouvez, évitez de vous déplacer pendant les périodes de fortes chaleurs et, quel que soit le moyen de transport que vous avez choisi, buvez régulièrement, mangez léger et privilégiez le port de vêtements amples dans lesquels vous vous sentez bien.

Quelle destination choisir ?

De manière générale, les médecins déconseillent aux femmes enceintes de voyager dans les zones tropicales, les pays sous-développés et les régions où des risques infectieux sont connus. Les conditions d’hygiène n’y sont pas toujours optimales et certains vaccins demandés sont contre-indiqués pendant la grossesse. Si vous souhaitez malgré tout voyager vers ces destinations, renseignez-vous bien avant votre départ sur les infrastructures sanitaires et les maladies auxquelles vous pouvez être confrontée. Le paludisme, la fièvre jaune, le chikungunya, la dengue ou le virus zika pourraient avoir des conséquences importantes sur votre santé et celle de votre bébé.

Une fois sur place, prenez garde aux aliments que vous consommez ainsi qu’à la qualité de l’eau pour éviter des désagréments tels que la tourista, la fameuse diarrhée du voyageur qui entraîne une déshydratation sévère nocive pour votre organisme et celui de bébé. Pour savoir comment limiter les risques, consultez notre fiche conseil : « Tourista, diarrhée du voyageur : comment l’éviter ? ».

Choisir une destination en bord de mer est une bonne option car cela vous permet de vous reposer et de pratiquer régulièrement la nage, une activité idéale pendant la grossesse pour soulager le dos et les articulations. Attention toutefois au soleil dont les rayons UV peuvent être à l’origine du mélasma, plus connu sous le terme « masque de grossesse ». Pour éviter l’apparition de ces taches brunes sur le visage, n’oubliez pas d’emporter une protection solaire adaptée, un chapeau et des lunettes de soleil ! Attention également à certaines activités : la plongée sous-marine est interdite pendant la grossesse et le jet-ski est fortement déconseillé en raison des secousses qui peuvent provoquer des contractions.

Voyager à la montagne est également conseillé pour profiter d’un air plus pur. Il vous faudra simplement veiller à limiter vos efforts et à ne pas pratiquer d’activités trop sportives ou présentant un risque de chute telles que le VTT, la randonnée ou l’escalade. Les médecins préconisent également de ne pas aller au-delà de 3 500 mètres d’altitude et 2 500 mètres en fin de grossesse.

Voiture, avion, train : quel moyen de transport privilégier ?

Voyager pendant la grossesse nécessite de prendre certaines précautions, notamment par rapport au transport choisi. Que ce soit la voiture, l’avion ou le train, il est important de connaître les avantages et les inconvénients de chacun.

La voiture

Si vous voyagez en voiture pendant votre grossesse, limitez au maximum les longs trajets et ne roulez pas plus de 300 kilomètres par jour. Cédez le volant et privilégiez le siège passager à l’avant. Il vous sera plus facile de le reculer pour allonger vos jambes et bénéficier de davantage de confort. La ceinture de sécurité peut vite être gênante lorsqu’elle est mal positionnée : placez-la entre les seins et sous le ventre, au niveau du bassin. Pour être encore plus à l’aise, vous pouvez éventuellement porter une ceinture de grossesse.

Arrêtez-vous régulièrement, au minimum toutes les deux heures, pour faire des pauses de vingt minutes : marchez, dégourdissez-vous les jambes, étirez-vous et prenez quelques bouffées d’air frais avant de reprendre la route. Dans la voiture, méfiez-vous de la climatisation. Si elle est plus que bienvenue en cas de températures élevées, elle peut aussi être à l’origine d’un « coup de froid ».

L’avion

Prendre l’avion pour voyager inquiète parfois les femmes enceintes. Il est pourtant autorisé jusqu’au septième mois de grossesse révolu voire même plus tard selon les compagnies aériennes. Chaque compagnie aérienne applique sa propre réglementation à ce sujet donc renseignez-vous en amont. En cas de doute, demandez un certificat de non contre-indication à la personne qui assure le suivi de votre grossesse.

Dans l’avion, choisissez de préférence une place située côté couloir pour pouvoir vous déplacer plus facilement durant le vol. Le risque de thrombose veineuse (phlébite) étant plus élevé pendant la grossesse, il est conseillé aux femmes enceintes de porter des chaussettes ou des bas de contention pour faciliter le retour veineux et limiter la stagnation du sang dans les membres inférieurs. N’hésitez pas à retirer vos chaussures et à bouger régulièrement vos jambes pour éviter les sensations désagréables de lourdeur et de gonflement. Si besoin, emportez une crème pour lutter contre les jambes lourdes.

Le train

Pour voyager pendant la grossesse en toute sérénité, le train est sans doute le moyen de transport le plus adapté. Plus fiable et moins fatiguant, il présente moins de risques de provoquer des contractions et permet de se déplacer aisément. Si cela est possible, installez-vous plutôt au milieu du wagon pour réduire au maximum les secousses. Comme pour l’avion, choisissez une place côté couloir, cela sera plus agréable pour vous mais également pour votre voisin.

Trousse à pharmacie : les essentiels à ne pas oublier

La trousse à pharmacie est un élément incontournable à emporter lorsque l’on part en voyage, encore plus pour les femmes enceintes. Certains éléments sont indispensables en cas de grossesse, durant le trajet mais aussi lorsque la destination est atteinte.

La protection solaire

Nous l’avons évoqué plus haut, le soleil n’est pas le meilleur ami de la peau pendant la grossesse. Le risque principal est l’apparition du masque de grossesse sur les parties bombées du visage (front, pommettes, nez). Pour s’en prémunir, l’idéal est de choisir une protection solaire avec un très haut niveau de protection (SPF 50+) et de respecter les principes de base en cas d’exposition : éviter les moments où les rayons sont les plus agressifs (entre 12 h et 16 h), porter un chapeau à bords larges, renouveler régulièrement l’application de la protection solaire…


Notre sélection de solaires :

La crème anti-vergetures

Si vous partez en voyage, n’oubliez pas de glisser votre crème contre les vergetures dans votre trousse d’essentiels. Indispensable au maintien de l’élasticité de la peau, la crème anti-vergetures s’applique au minimum deux fois par jour pour éviter que la peau ne « craque », laissant des marques violacées sur les parties du corps les plus sollicitées par l’étirement : ventre, hanches, fesses. Un geste à ne pas oublier, même en voyage !


Notre sélection de crème anti-vergetures :

Médicaments, vitamines, premiers soins…

N’oubliez pas d’emporter avec vous les éventuels médicaments et vitamines prescrits par votre médecin, gynécologue ou sage-femme. Ils sont en effet indispensables au bon déroulement de votre grossesse et le voyage ne doit pas être synonyme de relâchement dans la prise de ces traitements.

Pensez également à glisser des pansements, un antiseptique et tous les éléments nécessaires aux premiers soins des plaies. Notre fiche conseil « Que doit contenir une trousse de secours ? » peut vous aider à constituer la vôtre.

Si vous voyagez durant l’été, il est fort probable que vous soyez exposée aux moustiques. Leurs piqûres entraînent souvent des réactions désagréables (démangeaisons, gonflements) et ces nuisibles peuvent rapidement rendre le voyage désagréable. Il existe aujourd’hui des répulsifs anti-moustiques aux compositions adaptées aux femmes enceintes. Pour savoir lequel emporter avec vous, lisez notre fiche conseil : « Comment choisir son répulsif anti-moustiques ? ».

Administratif : un détail qui a son importance

On l’oublie parfois mais voyager pendant la grossesse nécessite de vérifier certains points administratifs. Pour éviter toute mauvaise surprise et faciliter la prise en charge en cas de problèmes, il est indispensable de glisser dans la valise votre dossier médical complet ainsi que les ordonnances établies durant le suivi de votre grossesse. Si vous voyagez dans un pays étranger, il peut être intéressant de faire traduire certains éléments essentiels afin de limiter les incompréhensions avec les médecins.

Si vous voyagez dans l’espace de l’Union Européenne, faîtes une demande de carte européenne d’assurance maladie (CEAM) auprès de votre caisse de rattachement au minimum deux semaines avant votre départ. Vous êtes ainsi assurée d’être remboursée de vos éventuels frais médicaux en-dehors de la France. Enfin, vérifiez votre contrat d’assurance et/ou de rapatriement afin d’être certaine que la grossesse ne constitue pas un frein à votre prise en charge, quelle que soit votre destination. Si ce n’est pas le cas, contactez votre assureur pour effectuer les démarches nécessaires.

A retenir

Les femmes enceintes peuvent tout à fait voyager durant leur grossesse si celle-ci se passe bien et n’entraîne pas de problèmes de santé pour la mère ou le bébé. Il faut avant tout veiller à choisir une destination et des activités adaptées puis à sélectionner un moyen de transport confortable. Voiture, avion, train… ils ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. Pour voyager sereinement, il ne faut pas oublier de constituer une trousse à pharmacie avec les essentiels : protection solaire, anti-moustiques, médicaments, vitamines, etc. Certaines démarches administratives sont également importantes pour les femmes enceintes qui voyagent car elles permettent de faire face aux éventuelles complications et de partir l’esprit serein.