Les huiles essentielles au secours des sportifs

  • Par Samuel Rault, mis à jour le 16/06/2022 à 14h06, publié le 28/04/2022 à 15h04
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Les huiles essentielles au secours des sportifs

Huiles essentielles, une béquille pour tous les sportifs 

Les huiles essentielles sont les alliées des sportifs qui pratiquent à titre de loisirs ou en compétition. Elles aident aussi bien à la préparation de l’effort qu’à la récupération et peuvent être utilisées pour traiter certains maux et certaines blessures

Les huiles essentielles sont de véritables béquilles pour les sportifs et sont efficaces dans toutes les étapes de sa pratique : de la préparation physique à la récupération musculaire en passant par l’effort et le soutien mental. Les huiles essentielles peuvent aussi être utilisées pour certains maux comme les crampes, douleurs musculaires, contusions, hématomes, inflammations… et lors de certains traumatismes, entorses, tendinopathies, etc…en complément d’une prise en charge globale. 

Huiles essentielles et préparation musculaire

L’échauffement musculaire est favorisé par l’échauffement cutané lié à l’utilisation de certaines huiles essentielles :  
  • Romarin camphré (décontractant musculaire, prévention des courbatures, action sur les crampes…)
  • Gaulthérie (action sur la circulation sanguine et possède des propriétés anti-inflammatoires et antalgiques). C’est l’huile essentielle des sportifs par excellence. Attention toutefois, elle est contre-indiquée en cas de traitement anti-coagulant. 
Pour l'effet rubéfiant, on privilégiera l'huile essentielle de Poivre noir, de Girofle ou encore de Cannelle de Ceylan écorce ... On les retrouve également dans des mélanges prêts à l'emploi sous forme d'huiles ou de baumes de massage.

Huiles essentielles et récupération musculaire

Utilisées après l’effort, les huiles essentielles vont favoriser l’élimination des déchets liés à la contraction musculaire ; favoriser la circulation sanguine (apport des éléments nécessaires aux muscles) ; aider au relâchement musculaire et baisser l’acidité générée par l’effort.
-Romarin à 1-8 cinéole
-Cyprès
-Gaulthérie (fluidifiante et antalgique)
-Menthe poivrée ou des champs (effet froid)
-Genévrier commun

Aromathérapie et relâchement musculaire

L'huile essentielle de Lavandin super soulage les douleurs par ses effets sédatifs et antalgiques, celle de Romarin à camphre et de Genévrier commun aident à éliminer les toxines de façon générale.

 

Huiles essentielles pour gérer le stress du sportif

Le bon stress apporte l’adrénaline nécessaire à la performance mais le mauvais stress paralyse et baisse les performances.
L'huile essentielle de Lavande vraie détend tout en restant concentré sur l’objectif. L'huile essentielle de Petit grain bigaradier a une composition chimique proche de la lavande vraie et donc les mêmes propriétés mais constitue une alternative pour les patients qui n’aiment pas l’odeur de lavande.
La Camomille noble sera intéressante pour gérer les crises d’angoisse et le stress paralysant juste avant les épreuves ou les compétitions. L'huile essentielle d'Ylang ylang coupe l’excès de réflexion, aide au lâcher prise
On pourra penser aussi à l'huile essentielle d'orange douce et de bergamote pour la cohésion des équipes.
     
L'huile essentielle d'Epinette noire est connue pour tonifier le mental, la force et la persévérance. Son action "cortison like" est intéressante pour la gestion du coup de pompe. L'huile essentielle de Laurier noble qu'on décrit souvent comme l'huile essentielle des vainqueurs soutient en douceur, tout en calme et sérénité. Elle booste la confiance en soi sans pour autant prendre des risques inconsidérés.
L'huile essentielle de Menthe poivrée est rafraichissante et stimulante, elle cadre et dynamise tout en maintenant la tête froide. L'huile essentielle de Romarin à cinéole clarifie les idées et apporte un soutien.

Comment utiliser les huiles essentielles ? 

Chez le sportif, la voie cutanée est la principale voie d’administration utilisée. Par ce mode d’utilisation, les huiles essentielles pénètrent rapidement dans la circulation sanguine. Mais en général, elles doivent être diluées dans une huile végétale pour remédier à leur caractère desséchant voire irritant pour la peau. Certaines d’entre elles peuvent s’utiliser pures en les appliquant directement avec le doigt ou à l’aide d’un coton-tige, seulement sur de petites zones ou sur les points d’acupuncture ou sur la face interne des poignets. 
En massage, elles doivent être diluées dans une huile végétale, dans un lait ou une crème pour le corps, ou encore dans une base pour massage. Pour cela, on dilue, chez l’adulte, 1 à 2 gouttes d’huiles essentielles pour 10 gouttes d’huile végétale (le maximum est de 20 % d’huile essentielle pour 80 % d’huile végétale). 

Précautions à prendre

Bien que naturelles, les huiles essentielles doivent être utilisées avec beaucoup de précautions compte tenu de leur concentration en actifs. Elles ne sont pas sans risque et ne conviennent pas à tout le monde. Ainsi, les femmes enceintes et allaitantes, les enfants et les personnes ayant des antécédents d’épilepsie ou d’asthme doivent faire particulièrement attention et toujours demander conseil à un médecin ou un pharmacien avant d’utiliser une huile essentielle. Dans tous les cas, il est primordial de respecter les contre-indications, la posologie et les dosages pour profiter en toute sécurité des bienfaits des huiles essentielles.

Dopage
En règle générale et dans un usage raisonné, les huiles essentielles n’entrainent pas de contrôle positif. A ce jour : la Suisse a interdit l’eucalyptus globulus et le menthol est interdit dans les compétitions équestres. 

A retenir 

Les huiles essentielles ne doivent en aucun cas être injectées par voie intramusculaire ou intraveineuse. Elles ne doivent pas non plus entrer en contact avec les yeux ou le contour des yeux. Si cela arrive par accident, il faut les rincer avec une huile végétale, et non avec de l’eau car elles ne sont pas hydrosolubles, puis prendre rendez-vous rapidement avec un médecin. En règle générale, elles ne doivent pas non plus être appliquées dans le nez ou les oreilles, ainsi que sur les muqueuses anales ou vaginales.
En cas d’absorption accidentelle, il faut boire une huile végétale, puis appeler le centre anti-poison le plus proche, dont vous pourrez retrouver les coordonnées à l’adresse suivante : www.centres-antipoison.net/
Concernant les restrictions en termes de population, les huiles essentielles sont fortement déconseillées aux femmes enceintes ou allaitantes, tout comme pour les enfants de moins de 7 ans. En cas d’asthme, d’épilepsie ou de toute pathologie importante, l’avis d’un médecin doit être demandé pour s’assurer de la compatibilité du produit. Un avis médical est également préférable pour les personnes âgées, ainsi que dans le cas d’une prise de médicament.
 

Source : Le sport et les huiles essentielles et aromathérapie et troubles musculo-squelettiques : Marion Lemain 

Commentaires (0)

info
Vous devez être connecté pour pouvoir commenter cet article !
Me connecter et continuer
contact_support expand_less