Apithérapie : les bienfaits des produits de la ruche

Apithérapie : les bienfaits des produits de la ruche
Depuis plusieurs années, le besoin de se soigner avec des produits naturels se fait de plus en plus sentir. L’apithérapie s’inscrit dans cette tendance, puisqu’elle consiste à utiliser les produits de la ruche pour prévenir et traiter de nombreux maux. Le miel, la propolis et la gelée royale sont particulièrement plébiscités. Ils possèdent en effet des propriétés très intéressantes pour l’organisme, que ce soit dans un but préventif ou curatif. D’où vient l’apithérapie ? Quels sont les bienfaits du miel et des autres produits de la ruche ? Comment les utiliser ? Les pharmaciens de Pharma GDD répondent à toutes ces questions et vous aident à faire les bons choix pour votre santé.

Les origines de l’apithérapie

Aristote en était déjà convaincu en son temps : "la ruche est une pharmacie". L’apithérapie peut ainsi être définie comme l’usage thérapeutique des produits de la ruche. Elle s’appuie sur une idée forte selon laquelle les abeilles produisent des trésors de santé depuis des millénaires. Le miel, la propolis et la gelée royale constituent ainsi les fondamentaux d’une médecine alternative basée sur le naturel. Plusieurs civilisations antiques (Incas, Chinois, Romains, Égyptiens) les utilisaient au quotidien. Hippocrate, père de la médecine, s’en servait pour soigner les brûlures, tandis qu’ils faisaient office de secret de beauté pour Cléopâtre. En France, cette médecine douce a été popularisée à partir des années 1950 par le professeur Rémy Chauvin, puis par le professeur Bernard Descottes, pionnier de l’utilisation du miel dans le secteur hospitalier.

De plus en plus reconnue, l’apithérapie fait l’objet de nombreux travaux de recherche dans le monde entier. Souvent qualifiée de médecine douce ou de remède de grand-mère, elle permet de renforcer l’organisme, de booster les défenses immunitaires et de lutter contre les affections typiques de l’automne-hiver telles que le rhume, les maux de gorge et la toux.

Les bienfaits du miel

Le miel tire ses propriétés de la fleur dont il est issu : lavande, thym, eucalyptus, châtaignier… Il s’agit d’une substance sucrée naturelle produite par les abeilles de l’espèce Apis mellifera. Celles-ci récoltent le nectar des plantes ou les sécrétions provenant de parties vivantes des plantes. Elles peuvent aussi récupérer des excrétions laissées sur les plantes par des insectes suceurs. La matière première du miel est ainsi collectée puis transformée par les abeilles, qui y ajoutent des matières spécifiques. La substance obtenue est ensuite déposée dans les rayons de la ruche afin d’être déshydratée et de mûrir. Au terme du processus, l’apiculteur récupère le miel. Selon la législation européenne, ce produit naturel ne doit contenir ni colorant, ni conservateur, ni additif d’aucune sorte. Afin de bénéficier des vertus du miel de manière optimale, il ne doit y avoir ni ajout ni retrait de substance.

Quelles sont les propriétés du miel ?

Remède de grand-mère et antibiotique naturel par excellence, le miel exerce plusieurs effets sur l’organisme. C’est un aliment énergétique complet, riche en sucres rapides facilement assimilables et en oligosaccharides. Ces composants ont une action prébiotique, c’est-à-dire qu’ils stimulent à la fois la croissance et l’activité des lactobacilles (micro-organismes formant la flore intestinale). Le miel peut donc être utilisé dans le but de soutenir et de renforcer le microbiote, siège des défenses immunitaires.

Ce produit de la ruche se distingue également par ses caractéristiques physico-chimiques, son acidité (pH situé entre 3 et 5), sa grande viscosité, les enzymes qu’il contient et sa forte osmolarité (capacité à extraire l’eau des cellules vivantes) qui en font un antibactérien puissant. C’est pour cela que le miel est recommandé pour lutter contre les infections. Son effet adoucissant est également très intéressant pour apaiser la gorge irritée, soulager une toux sèche ou grasse et favoriser la cicatrisation des muqueuses en cas d’angine.

Outre son incidence positive sur l’immunité, le miel apporte à l'ensemble de l’organisme ses propriétés fortifiantes, protectrices et antioxydantes, qui lui viennent de sa teneur en flavonoïdes. Il améliore la résistance et l’endurance, permettant de lutter contre la fatigue et de mieux récupérer après un effort intense.

Enfin, les bienfaits du miel se transposent aussi sur la peau. Hydratant et cicatrisant, il peut être employé sous différentes formes dans le cadre des soins des plaies chirurgicales, des nécroses, des brûlures, des coups de soleil et des lésions induites par la radiothérapie.

À chaque miel son usage

Les bienfaits du miel dépendent en grande partie de la plante sur laquelle la matière première a été récoltée par les abeilles. Pour vous permettre d’y voir plus clair, le tableau ci-dessous présente les vertus des miels les plus répandus.

Miel Propriétés et indications
Miel d'oranger Calmant, atténue le stress
Miel de tilleul Apaisant, favorise le sommeil
Miel de lavande Antiseptique pour les bronches et les poumons
Miel de bruyère Diurétique, antalgique, prévient les troubles urinaires associés à l'hypertrophie bénigne de la prostate
Miel d'eucalyptus Adoucissant, calme la toux
Miel d'acacia Adoucissant, prévient et traite les troubles gastriques
Miel de pin, sapin, thym Antiseptiques, antiviraux, améliorent le confort respiratoire, préviennent et soulagent les affections des bronches, les maux de gorge, la toux

Le miel de manuka, qui gagne en popularité, mérite que l’on s’arrête sur ses spécificités. Le manuka est un arbrisseau cousin de l’arbre à thé (dont on connaît surtout l’huile essentielle qui en est extraite). Originaire de Nouvelle-Zélande, sa floraison ne dure que six semaines dans l’année, ce qui fait du miel de manuka un produit rare et précieux. Utilisé dans la médecine traditionnelle maorie, il est dix fois plus concentré en méthylglyoxal que les autres miels, ce qui lui confère un pouvoir antibactérien très élevé et rapide. Il est par exemple efficace contre les bactéries responsables de maux comme la sinusite, l’angine ou la bronchite et peut être employé au niveau intestinal en cas d’atteinte de la muqueuse digestive. Le miel de manuka est disponible en différentes concentrations, définies par le sigle IAA, qui déterminent sa pureté et ses propriétés.

Comment consommer le miel ?

Afin de profiter des bienfaits du miel et de son statut d’antibiotique naturel, vous pouvez le consommer sous différentes formes, le plus simple restant de l’utiliser seul et pur. Si vous êtes adepte des huiles essentielles, sachez que vous pouvez vous servir du miel pour les diluer avant de les prendre par voie orale. En cas de rhume, de gorge irritée ou de toux, nous vous proposons différentes solutions contenant du miel associé à d’autres actifs. Les pastilles et les comprimés à sucer sont très pratiques pour une utilisation durant la journée, où que vous soyez. Pour un traitement à la maison, préférez les sirops et les préparations pour grog.

Pour la peau, le miel est le plus souvent intégré dans des produits prêts à l’emploi comme des compresses imprégnées, des crèmes ou des gels à visée cicatrisante. On le retrouve également dans de nombreuses gammes de cosmétiques (Rêve de Miel chez Nuxe, Miel suprême chez Sanoflore).


Notre sélection :

La propolis

Parmi les autres produits de la ruche, il faut aussi compter sur la propolis. En France, c’est à partir du 16e siècle que son utilisation à des fins thérapeutiques est envisagée, sous l’impulsion d’Ambroise Paré, chirurgien et anatomiste. Tout comme le miel, la propolis est considérée comme un antibiotique naturel et de nombreuses recherches scientifiques y sont consacrées depuis le milieu du 20e siècle.

Qu’est-ce que la propolis ?

La propolis est une substance que fabriquent les abeilles à partir de résines récoltées sur les végétaux, qu’elles mélangent ensuite à leurs sécrétions salivaires et à de la cire. La propolis sert avant tout à la protection de la ruche contre les agressions et les agents pathogènes. Elle comble les éventuelles fissures, garantissant ainsi l’étanchéité, assainit et désinfecte. Une ruche produit entre 100 et 300 grammes de propolis par an, en fonction du nombre d’abeilles présentes et de la situation géographique. Ses propriétés thérapeutiques uniques en font l’un des piliers de l’apithérapie.

Les différents types de propolis

Il existe plusieurs formes de propolis, qui se distinguent par la zone où elles sont récoltées et par leur couleur, liée à la concentration en flavonoïdes des plantes qui ont été butinées par les abeilles. La propolis brune est la plus connue en Europe et celle que vous retrouverez le plus facilement pour pratiquer l’apithérapie. Elle peut provenir de plusieurs arbres : peuplier, bouleau, frêne, saule, orme, épicéa, sapin, pin… Cette propolis est polyvalente car elle lutte contre les infections, stimule l’immunité, favorise la cicatrisation et la régénération de la peau, réduit les inflammations.

La propolis verte vient du Brésil, et plus précisément de l’état du Paraná, qui se caractérise par une absence totale de pollution. Cette propolis est obtenue avec des résines de romarin des champs. Elle est dotée d’une grande teneur en polyphénols, ce qui la rend naturellement antioxydante. Elle est également recommandée pour protéger les organes suite à des traitements lourds et pourrait être utilisée en accompagnement des protocoles anti-cancéreux.

Elle aussi originaire du Brésil, la propolis rouge est récoltée dans la région des mangroves. Issue du palétuvier, elle possède une action antimicrobienne supérieure à la propolis brune ainsi qu’une richesse en isoflavones (formononétine et biochanine A). Ces phytoœstrogènes agissent contre les désagréments associés à la ménopause, en particulier les bouffées de chaleur.

Propolis : de multiples bienfaits

À l’instar du miel, la propolis est reconnue comme étant un antibiotique naturel à large spectre. Elle contient de nombreux nutriments dont des acides organiques, des flavonoïdes, des oligo-éléments et des vitamines qui vont jouer un rôle de bouclier naturel contre les virus et les bactéries. Ainsi, elle contribue à renforcer le système immunitaire. La propolis est idéale pour la prévention des maux hivernaux tels que le rhume, la bronchite, la rhinopharyngite ou encore la grippe. Elle est également très efficace en cas d’extinction de voix.

En usage externe, on retrouve souvent la propolis au sein de pommades anti-inflammatoires destinées à soulager les tendinites, les douleurs lombaires ou la polyarthrite rhumatoïde. Elle est également indiquée pour apaiser les brûlures et les coups de soleil.

La propolis peut être consommée par les adultes et les enfants dès l’âge de 3 ans. Tout comme le miel, elle se présente sous des formes variées : gommes à mâcher, pastilles, gélules, sirop, spray pour la gorge, ampoules, etc. Elle est parfois associée à d’autres actifs comme la vitamine C, l’acérola, le thym, l’échinacée ou des huiles essentielles qui visent à renforcer l’action antivirale et antibactérienne.


Notre sélection :

La gelée royale

Nourriture réservée à la reine des abeilles et aux larves de la ruche, la gelée royale est fabriquée par les abeilles ouvrières. Elle a une couleur blanc nacré qui fonce au contact de l’air pour devenir jaune pâle. Ce serait grâce à sa grande valeur nutritionnelle que la reine est plus grosse et vit plus longtemps que les autres abeilles de la ruche.

Les vertus de la gelée royale

La gelée royale est un cocktail nutritif unique qui préserve l’énergie. Elle apporte à l’organisme un grand nombre de nutriments essentiels : eau, vitamines du groupe B, sels minéraux, oligo-éléments, acides aminés, acides gras saturés.  On retrouve dans sa composition du tryptophane, un acide aminé nécessaire à la synthèse de la sérotonine, une hormone qui joue un rôle primordial dans le fonctionnement du cerveau, la résistance au stress et à la fatigue, le sommeil.

Tonifiante et énergisante, la gelée royale est particulièrement recommandée en cas de fatigue passagère et de manque de vitalité. Elle peut par exemple être utilisée au cours d’une convalescence ou après un effort sportif intense qui a mobilisé l’ensemble du corps et puisé dans les réserves d’énergie.

Cure de gelée royale : comment faire ?

Adulte, femme enceinte et enfants à partir de 6 ans peuvent consommer de la gelée royale, dans l’idéal sous forme de cure, par exemple lors de l’entrée dans l’automne-hiver. L’option la plus intéressante est la gelée royale fraîche en pot, qui conserve toutes les propriétés de la gelée sortie de la ruche. Pure et non altérée, elle doit être conservée au frais et consommée rapidement après l’ouverture du pot. D’autres conditionnements existent et facilitent la prise de la gelée royale : ampoules, gélules, pastilles, gommes à mâcher, sticks, sirops…


Notre sélection :

Ce qu’il faut retenir

L’apithérapie est une médecine ancestrale de plus en plus étudiée. Elle s’appuie sur les produits de la ruche, qui sont utilisés par voie interne et par voie externe, pour prévenir et traiter de nombreux maux. Le miel, la propolis et la gelée royale sont les produits les plus connus de l’apithérapie. Ils sont particulièrement bénéfiques pour l’immunité, car ils stimulent et renforcent les défenses immunitaires. Les produits de la ruche sont de véritables alliés pour affronter la période automnale et hivernale, propice aux infections et aux virus tenaces. Ils peuvent être consommés en cure et sous diverses formes : pastilles et gommes pour la gorge, sirops, sprays, ampoules, gélules… À vous de choisir l’option qui correspond le mieux à vos besoins et à vos habitudes de vie. Vous pouvez également découvrir d’autres médecines naturelles pour stimuler l’immunité dans notre fiche conseil dédiée.