Rejoignez-nous !
Commandez maintenant, livraison demain !

Aérosolthérapie : pourquoi et comment utiliser un nébuliseur ?

  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Aérosolthérapie : pourquoi et comment utiliser un nébuliseur ?
L’aérosolthérapie est une méthode couramment employée dans le traitement de diverses pathologies respiratoires telles que l’asthme, la bronchite chronique, la sinusite ou encore la mucoviscidose. Elle nécessite l’utilisation de matériel adapté, et plus précisément d’un nébuliseur. Cet appareil, destiné aussi bien aux adultes qu’aux jeunes enfants, a pour but d’optimiser l’administration et la pénétration des médicaments dans les voies aériennes. Il en existe différents types, qui se distinguent par leur fonctionnement et leur indication. Pharma GDD vous explique dans quels cas utiliser un nébuliseur et comment s’en servir correctement dans le cadre de l’aérosolthérapie.

Qu’est-ce que l’aérosolthérapie ?

Également appelée aérosolthérapie par nébulisation, l’aérosolthérapie est une technique de soin qui consiste à faire inhaler des médicaments à un patient sous la forme d’un aérosol, c’est-à-dire une suspension de minuscules particules transportées par un gaz.

Les indications de l’aérosolthérapie

Ce mode d’administration permet de déposer rapidement des quantités plus ou moins importantes de médicaments directement dans les voies respiratoires. Différents traitements peuvent être donnés : broncho-dilatateurs, fluidifiants bronchiques, corticoïdes, antibiotiques. Ainsi, l’aérosolthérapie peut être utilisée chez les patients souffrant de pathologies pulmonaires comme l’asthme, la bronchite chronique (y compris BPCO) et la mucoviscidose. Elle convient aussi en cas d’affections ORL comme la laryngite et la sinusite. Enfin, elle peut aussi être indiquée en cas de bronchiolite du nourrisson, et chez les patients ayant une trachéotomie, afin d’humidifier les voies respiratoires.

Les principaux avantages

L’aérosolthérapie présente plusieurs avantages pour le traitement des voies respiratoires. Tout d’abord, elle permet au médicament inhalé d’agir rapidement et efficacement, puisqu’il est délivré directement au niveau de la cible visée. Elle aide également à traiter des zones difficiles d’accès, à l’image des sinus ou de l’oreille interne. Ensuite, compte tenu du fait que le médicament ne passe que très peu dans la circulation sanguine, les effets secondaires sont réduits. Finalement, l’aérosolthérapie est une méthode douce qui requiert un minimum d’effort de la part du patient, ce qui est très intéressant pour les sujets âgés ou diminués par leur maladie. Grâce au nébuliseur, elle peut être réalisée à domicile, en totale autonomie.

Qu’est-ce qu’un nébuliseur ?

Le nébuliseur est un dispositif médical qui procède à une nébulisation : il transforme un médicament liquide en brume très fine composée de gouttelettes microscopiques. Cette suspension est inhalée par le patient par l’intermédiaire d’un embout buccal, nasal, ou d’un masque naso-buccal. Plus la taille des particules est petite (entre 3 et 5 microns dans l’idéal), plus celles-ci pénètrent profondément dans les voies respiratoires et garantissent l’efficacité du traitement.

Quel nébuliseur choisir ?

On distingue plusieurs nébuliseurs, chacun possédant un fonctionnement spécifique. Le choix se fait en tenant compte de plusieurs critères, dont les plus importants sont la pathologie et les besoins du patient. Le dispositif peut être utilisé à domicile, offrant une autonomie, un confort et un gain de temps. Par ailleurs, certains modèles sont compacts et portables, ce qui facilite leur transport.

Le nébuliseur pneumatique

Il s’agit de la technique la plus ancienne, mais aussi la plus employée pour l’aérosolthérapie. Le nébuliseur pneumatique est destiné au traitement des pathologies pulmonaires. Le médicament est versé dans un petit compartiment hermétique sur lequel est raccordé l’embout buccal ou le masque naso-buccal. Une tubulure permet de connecter le nébuliseur à un compresseur. Une fois mis en marche, celui-ci envoie un flux de gaz qui transforme le médicament en aérosol. Pour éviter une perte de médicament au moment de l’expiration, il est conseillé de se tourner vers un nébuliseur pneumatique à double Venturi. Cette technologie garantit une nébulisation accrue pendant l’inspiration tout en réduisant le volume expiré de substance nébulisée, ce qui favorise l’efficacité du traitement.

Le nébuliseur sonique

Le nébuliseur sonique peut être défini comme un nébuliseur avec vibrations additionnelles. Il s’agit d’un nébuliseur pneumatique sur lequel on adapte une arrivée d’ondes émises par un vibreur fonctionnant de manière discontinue. Les vibrations modifient le trajet de l’aérosol pour qu’il soit turbulent et transversal. Ainsi, les particules de médicaments restent dans les voies respiratoires supérieures au lieu d’aller jusqu’aux bronches. De par ce mode d’action, le nébuliseur sonique est recommandé pour le traitement des maladies touchant les sinus.

Le nébuliseur ultrasonique

Avec un nébuliseur ultrasonique, l’aérosol est produit par des ultrasons générés par les vibrations à haute fréquence de cristaux piézoélectriques. Sous l’effet des vibrations, la substance médicamenteuse se divise en particules qui se dissolvent puis se mélangent à l’air pour pouvoir être inhalées. Le nébuliseur ultrasonique présente plusieurs avantages par rapport au nébuliseur pneumatique. En effet, il est presque silencieux, offre une nébulisation plus rapide ainsi qu’une concentration particulaire plus élevée. Néanmoins, il est associé à un risque d’altération des médicaments, ce qui ne permet pas de le recommander en première intention.

Le nébuliseur manosonique

Associant nébulisation, vibrations et surpressions, le nébuliseur manosonique est indiqué en cas d’affections tubo-tympaniques telles que l’otite séreuse ou séromuqueuse, le barotraumatisme ou le catarrhe tubaire. Il vise à décongestionner et désencombrer les trompes d’Eustache. Situés à l’arrière des tympans, ces canaux relient l’oreille interne aux fosses nasales. Ils assurent la circulation de l’air dans l’oreille, égalisent la pression entre l’oreille interne et l’oreille externe, et participent à l’évacuation des sécrétions séreuses de l’oreille interne, contribuant ainsi à la prévention des infections bactériennes comme l’otite. Un simple rhume ou une sinusite peuvent causer une congestion, voire une obstruction des trompes d’Eustache. Le recours à un nébuliseur manosonique est alors envisagé. Il se compose d’un compresseur, d’un embout nasal et de deux tuyaux servant à délivrer les vibrations et les surpressions. Synchronisées avec la déglutition de l’utilisateur, celles-ci vont favoriser l’ouverture des trompes et la pénétration de l’aérosol.

Comment utiliser et entretenir le nébuliseur ?

Pour utiliser correctement un nébuliseur, il est indispensable de respecter votre prescription médicale et de ne pas associer les médicaments entre eux. N’oubliez pas de vous assurer que le nébuliseur choisi est compatible avec le traitement qui vous a été prescrit.

Déroulement d’une séance d’aérosol

Concernant les séances d’aérosol, elles doivent être effectuées à distance des repas afin de limiter les risques de vomissements. Il est indispensable de se laver les mains soigneusement à l’eau et au savon liquide avant chaque utilisation du nébuliseur. Munissez-vous d’un crachoir et de mouchoirs en papier pour recueillir les sécrétions faisant suite à la prise de l’aérosol. Placez le nébuliseur sur une surface plane et solide, en veillant à ce que les aérations restent bien dégagées. Raccordez les différents éléments de votre appareil, puis mettez-vous en position assise ou demi-assise pour commencer la séance d’aérosol.

Versez les médicaments dans le nébuliseur, et ajoutez du sérum physiologique si le volume minimal de fonctionnement n’est pas atteint. Vous pouvez ensuite mettre en marche le nébuliseur. Gardez la tête bien droite et respirez par la bouche pendant toute la durée de la séance. Si vous avez des difficultés, pincez votre nez ou utilisez un pince-nez. Une séance dure entre 5 et 15 minutes. Le nébuliseur émet des bruits semblables à des crachotements lorsqu’il n’y a plus de médicament à délivrer. Vous pouvez alors éteindre l’appareil et procéder au nettoyage du nébuliseur en suivant le protocole détaillé ci-dessous.

Lorsque le nébuliseur est employé chez un enfant, les séances d’aérosol doivent être réalisées sous la supervision d’un adulte et ne pas dépasser 10 minutes. D’autre part, il est recommandé d’utiliser un masque naso-buccal plutôt qu’un embout buccal, afin de limiter les fuites d’aérosol durant la séance.

Nettoyage et entretien d’un nébuliseur

Il est indispensable de nettoyer votre nébuliseur après chaque séance d’aérosol. En effet, cette étape permet d’éliminer les résidus et les dépôts de médicaments. Quand vous terminez une séance, dissociez les différents composants du nébuliseur et lavez-les à l’eau chaude savonneuse. Attention, il ne faut pas laver les tubulures. Rincez ensuite à l’eau claire et laissez sécher à l’air libre. Vous pouvez procéder à la stérilisation de votre nébuliseur 1 fois par semaine en le plongeant dans l’eau bouillante pendant 20 minutes.

Outre le nettoyage du nébuliseur, il est important de contrôler régulièrement l’état du filtre à air du compresseur et de le remplacer lorsqu’il est encrassé. Il faut également remplacer le nébuliseur à la fréquence recommandée par le fabricant, qui est généralement indiquée sur la notice d’utilisation.

Ce qu’il faut retenir

Le nébuliseur est un appareil de soin utilisé pour l’aérosolthérapie. Il permet d’administrer des médicaments sous forme d’aérosol et est indiqué pour le traitement des pathologies touchant les poumons ou la sphère ORL. Ainsi, il est fréquent de le voir utilisé par les patients souffrant d’asthme, de BPCO, d’infection des sinus ou de catarrhe tubaire. Il existe plusieurs types de nébuliseurs : pneumatique, ultrasonique, sonique, manosonique. Le choix se fait en fonction de la maladie du patient et de ses besoins. Certaines règles doivent être respectées pour effectuer correctement les séances d’aérosol, et il est primordial de nettoyer le nébuliseur après chaque utilisation. Par ailleurs, un entretien régulier et le remplacement de certaines pièces contribuent à l’efficacité du nébuliseur, et donc du traitement.
expand_less