Carie dentaire : causes, symptômes et traitements

Carie dentaire : causes, symptômes et traitements
La carie constitue la problématique bucco-dentaire la plus fréquente. En effet, elle concernerait 60 à 90 % des enfants, et jusqu’à 100 % des adultes. Il s’agit d’une maladie infectieuse provoquée par des bactéries qui attaquent la structure de la dent. L’alimentation, et plus particulièrement le sucre, est l’un des principaux facteurs favorisant l’apparition des caries dentaires. Afin de les éviter, il est essentiel d’avoir une bonne hygiène bucco-dentaire au quotidien. Pharma GDD vous propose d’en savoir plus et vous présente les causes, les symptômes et les différents traitements de la carie.

Qu’est-ce qu’une carie ?

La carie dentaire est une maladie infectieuse qui endommage la structure de la dent et détruit progressivement les tissus environnants lorsqu’elle n’est pas prise en charge par un dentiste.

Structure de la dent

schéma dent
Les dents sont implantées sur les maxillaires, deux axes osseux formant ensemble la mâchoire. La cavité de la dent est remplie de pulpe, faite de cellules et de fibres. Elle est recouverte de ce que l’on appelle la dentine (ou ivoire), un tissu calcifié, blanchâtre et dur. Une substance plus dure et blanche, l’émail, recouvre le tout et joue le rôle de bouclier contre les agressions. En cas de carie dentaire, toute la structure de la dent peut être touchée, surtout en l’absence d’un traitement adapté. Le brossage des dents avec un dentifrice au fluor, l’utilisation de brossettes interdentaires et de fil dentaire, associés à de bonnes habitudes alimentaires, permettent de préserver durablement la santé des dents.

Carie dentaire : quelles sont les causes ?

Ce sont des bactéries qui sont à l’origine de la carie dentaire. La flore buccale compte des centaines d’espèces différentes de bactéries, dont des lactobacilles et des streptocoques. Ces bactéries se développent essentiellement là où elles trouvent des restes alimentaires. Elles forment un enduit sur les dents : la plaque dentaire bactérienne. Au fur et à mesure, les bactéries transforment les sucres en acides. Ceux-ci entraînent une fragilisation des dents et une déminéralisation de l’émail. Ils font baisser le pH buccal, ce qui favorise la progression des bactéries en profondeur dans les dents.

Il est possible d’entretenir la flore buccale en prenant des probiotiques spécialement conçus pour cette indication. Ils permettront de maintenir l’équilibre du microbiote et de limiter la prolifération des bactéries propices aux caries. Dans le but d’éliminer la plaque dentaire et le tartre (minéralisation de la plaque dentaire), vous pouvez compléter votre brossage des dents par l’utilisation d’un détartreur électrique à ultrasons. Cet appareil peut être employé de manière ponctuelle, en attendant le prochain détartrage chez le dentiste par exemple.

Notre sélection :


Différents facteurs peuvent être responsables des caries. Ainsi, l’état de santé général de la personne et l’environnement de la dent sont à prendre en compte. En effet, dans certains cas, il existe un terrain favorable aux caries dentaires (émail fin ou mal minéralisé, dents mal positionnées). Certains aliments comme les jus de fruits très sucrés, les sodas, ou encore les confiseries sont bien connus pour leur caractère cariogène. En outre, une alimentation riche en sucres et une tendance au grignotage augmentent les risques d’être sujet aux caries.

Comment évolue une carie ?

La carie dentaire se développe de l’extérieur vers l’intérieur de la dent. On peut distinguer quatre stades. Dans un premier temps, c’est la destruction de l’émail, sans douleur. Ensuite, la dentine est atteinte. Moins dure que l’émail, elle laisse la carie s’étendre plus profondément. À ce stade, le chaud, le froid, les aliments sucrés et acides peuvent être à l’origine de sensations douloureuses au niveau de la dent cariée. Au troisième stade, les bactéries responsables de la carie dentaire poursuivent leur chemin jusqu’à la pulpe (pulpite). Cela entraîne de violentes douleurs spontanées. En effet, le nerf de la dent se retrouve exposé aux agressions. C’est ce que l’on appelle familièrement la rage de dent. Enfin, au quatrième et dernier stade de son évolution, la carie attaque les tissus environnants (gencive, ligaments, os). Il y a un risque d’abcès dentaire, nécessitant un traitement en urgence afin d’éviter les complications graves. Ce foyer infectieux peut entraîner des maladies à distance : les bactéries rejoignent la circulation sanguine et peuvent ainsi toucher différents organes comme les sinus, les yeux, le cœur, les reins ou les articulations. En l’absence d’une prise en charge et d’un traitement adaptés, il n’y a pas de guérison ni d’arrêt spontané. Le processus carieux perdure jusqu’à ce que des soins soient apportés par un dentiste.

Les symptômes d’une dent cariée

Les symptômes d’une carie sont variables en fonction de son stade d’évolution. Ainsi, en cas de carie dans l’émail, on note une coloration brune, voire noire, localisée sur la dent cariée. Lorsque la carie touche la dentine, on retrouve cette même coloration, à laquelle s’ajoutent une sensibilité accrue et une cavité plus ou moins profonde. Enfin, une carie dentaire ayant atteint la pulpe provoque une douleur intermittente ou continue, déclenchée par le contact avec le chaud, le froid ou tout aliment sucré. La mauvaise haleine (halitose) et la nécrose pulpaire sont aussi des symptômes possibles. Une carie très avancée peut également entraîner la mort du nerf de la dent, le plus souvent sans sensation douloureuse. L’abcès dentaire aigu, avec enflure, fièvre et douleur intense, est le signe d’une carie très profonde. Enfin, si aucun traitement n’est apporté, le risque est d’arriver à la destruction complète de la dent cariée.

Les différents traitements pour soigner une carie

Avant de soigner une carie dentaire, le dentiste évalue son stade ainsi que les dommages qu’elle a provoqués sur la dent. Le traitement sera effectué en tenant compte de ces deux éléments.

Carie dans l’émail ou la dentine

Lorsque la carie est limitée à l’émail ou à la dentine, il faut tout d’abord éliminer les tissus dentaires infectés en préservant au maximum la structure de la dent. Ensuite, le dentiste dispose de plusieurs options. Il peut procéder à un scellement des sillons ou à une reminéralisation de la dent à l’aide d’un vernis fluoré. En cas de cavité, il est possible de faire une obturation avec un composite ou un amalgame d’argent. Si vous remarquez une cavité sur l’une de vos dents, mais que vous n’avez pas de rendez-vous rapidement chez un dentiste, vous pouvez utiliser temporairement un produit d’obturation comme Cavitix.

Carie dans la pulpe dentaire

Lorsque les bactéries ont pénétré jusqu’à la pulpe, il est nécessaire de procéder à une dévitalisation, ou à une extraction du tissu pulpaire (pulpectomie). Les canaux des racines de la dent cariée sont ensuite nettoyés et désinfectés. Le dentiste peut alors les obturer en utilisant des cônes de gutta-percha, une gomme dérivée du caoutchouc. Il utilise aussi un ciment de scellement afin de bloquer les éventuelles bactéries encore présentes malgré la désinfection.

Traitement des complications de la carie dentaire

Les douleurs associées à une carie peuvent être soulagées par la prise de paracétamol. En cas d’abcès dentaire, le dentiste prescrit un traitement par antibiotiques ainsi qu’un bain de bouche antiseptique, puis procède à un traitement de canal, voire à l’extraction de la dent cariée selon son état. Si le nerf est atteint, la dévitalisation et le traitement de canal sont nécessaires. Enfin, si la dent est très endommagée, le dentiste réalise une restauration en posant une couronne sur la dent cariée. Il peut aussi employer de la céramique ou une résine composite. Dans ce cas, le matériel de restauration est réalisé par un prothésiste dentaire en laboratoire, à partir d’un moulage de la dent.

Notre sélection :

Remèdes naturels contre les caries

Les remèdes naturels ne remplacent en aucun cas la prise en charge par un dentiste. Ils peuvent être utilisés dans le but de soulager les éventuelles douleurs en attendant un rendez-vous, mais n’agiront pas sur la progression des bactéries dans la dent cariée.

Le clou de girofle est un remède de grand-mère réputé pour faire face aux douleurs dentaires, en raison de ses propriétés anesthésiantes et antiseptiques. Vous pouvez ainsi prendre un clou de girofle et le serrer légèrement sur la dent touchée par la carie. Autre solution : badigeonnez vos gencives avec de l’huile essentielle de clou de girofle (giroflier) à l’aide d’un coton-tige.

Différents bains de bouche maison peuvent aussi vous permettre d’atténuer les douleurs provoquées par la carie. Réalisez par exemple un bain de bouche d’eau tiède salée ou de vinaigre de cidre, ou mélangez une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée dans un verre d’eau tiède. Procédez de la même manière qu’avec un bain de bouche traditionnel.

Enfin, l’homéopathie est également susceptible de vous apporter un soulagement. Tournez-vous plus précisément vers les souches Mezereum, Kreosotum et Fluoricum acidum, chacune en dilution 5 CH.

Comment éviter les caries ?

La première mesure à suivre afin d’éviter les caries est d’adopter une bonne hygiène bucco-dentaire au quotidien. Ainsi, il est essentiel de se brosser les dents au moins deux fois par jour, dans l’idéal après chaque repas. Nous vous recommandons d’utiliser un dentifrice au fluor, qui permet de renforcer l’émail des dents et de les protéger des caries. Pour les adultes et les enfants à partir de 6 ans, le dosage recommandé est de 1 000 à 1 500 ppm de fluor. De 3 à 6 ans, les dentistes préconisent un dentifrice avec 500 à 1 000 ppm de fluor, et 250 à 500 ppm pour les enfants de 2 à 3 ans. Le brossage des dents peut être complété par l’utilisation de fil dentaire ou de brossettes interdentaires, qui éliminent les résidus alimentaires dans les zones les plus difficiles d’accès. Cette habitude permet de limiter le développement des bactéries à l’origine des caries. Enfin, nous vous conseillons de changer régulièrement de brosse à dents, tous les 3 mois environ, afin de conserver un brossage optimal. Optez de préférence pour une brosse à dents à poils souples pour prendre soin des gencives tout en éliminant les impuretés.

Notre sélection :


La visite chez le dentiste est également indispensable pour éviter les caries et les traiter le plus tôt possible, avant qu’elles n’endommagent les dents. Consultez votre dentiste au moins une fois par an pour faire un bilan. Pour les enfants, l’Assurance maladie a mis en place le programme de prévention M’T dents. Il implique des examens bucco-dentaires complets à 6, 9, 12, 15 et 18 ans. Ces rendez-vous sont entièrement pris en charge et participent largement à la prévention.

Pour éviter les caries, n’oubliez pas de surveiller votre alimentation. Évitez notamment de consommer des bonbons et des boissons sucrées comme les sodas, les jus de fruits ou les sirops. Veillez aussi à limiter le grignotage. En effet, cette habitude ne laisse pas le temps à la salive de jouer son rôle protecteur. De par sa composition, la salive neutralise l’acidité dans la cavité buccale. Elle contribue à réparer les microlésions de l’émail, dans lesquelles les bactéries pourraient s’infiltrer et provoquer une carie dentaire. Enfin, la salive participe au nettoyage des dents et à la protection des tissus de la bouche.

À retenir

Très courantes chez les enfants, comme chez les adultes, les caries sont provoquées par des bactéries naturellement présentes dans la bouche. Elles se nourrissent des restes alimentaires qui n’ont pas été éliminés par le brossage des dents. En transformant les sucres en acides, les bactéries endommagent l’émail et peuvent progresser jusqu’à la pulpe, entraînant des sensations douloureuses et une cavité dans la dent cariée. Pour éviter les caries, l’hygiène bucco-dentaire doit être impeccable : brossage des dents avec un dentifrice au fluor, utilisation de brossettes interdentaires ou de fil dentaire, éviction des produits sucrés et du grignotage. En cas de carie dentaire, le traitement est effectué par le dentiste, qui évalue l’avancement de la carie et les dommages provoqués sur la dent. Il est nécessaire de réagir le plus tôt possible afin de limiter les complications et des dommages irréversibles sur la dentition.