Cabinet médical : quel mobilier et matériel choisir ?

Cabinet médical : quel mobilier et matériel choisir ?
L'installation du cabinet médical est une étape importante dans la carrière d'un professionnel de santé. C'est à la fois un espace de travail et un lieu d'accueil, où le praticien va passer de nombreuses heures au quotidien, d'où la nécessité d'aménager ce lieu de manière réfléchie afin d'optimiser le temps et de garantir le confort des patients.
Outre, le mobilier médical, le médecin devra s’équiper de bon nombres d’appareils et d’instruments dédiés à l’auscultation, au diagnostic et aux soins. L’équipement en matériel de protection, de désinfection et de stérilisation est également essentiel. Pharma GDD fait le point sur tous les besoins indispensables au fonctionnement du cabinet médical afin de prodiguer des soins de qualité, et recevoir les patients dans les meilleures conditions.

Le mobilier médical indispensable pour recevoir les patients


Un divan ou table d’examen

La table d'examen est présente dans tout établissement médical et semble en être la pièce maîtresse. Elle sert notamment à installer confortablement le patient pour une auscultation en position assise ou allongée. Le choix de la table d'examen se fait en fonction de la spécialité du praticien et de la patientèle, notamment en termes de largeur nécessaire, de résistance au poids et de variation en hauteur ou fixe. Par ailleurs, le professionnel de santé choisit son divan d'examen en fonction de la place disponible dans son cabinet. Pour parfaire son choix, le praticien se voit offrir plusieurs modèles de tables.
La table d'examen à hauteur fixe est la solution la moins onéreuse lorsqu'un jeune médecin s'installe. Généralement, ce type de table de consultation mesure à hauteur de 80 cm et 60 cm de largeur et supporte un poids maximum de 130 kg et n'est donc pas adaptée aux personnes obèses.
La table à hauteur variable offre 2 possibilités. Plus robuste, elle peut être réglable en hauteur de manière hydraulique ou de manière électrique. Le modèle hydraulique est parfaitement autonome et ne nécessite aucun branchement électrique : ce qui permet une forte aisance de circulation autour du divan. Il est particulièrement adapté à une patientèle à mobilité réduite (handicap, personne âgée, femme enceinte...) grâce à sa hauteur minimale au sol de 55 cm en moyenne. Il supporte généralement un poids maximum de 200 kg et dispose de nombreuses options telles que les étriers, barrières et tige porte sérum selon le fabricant.
La version électrique, plus coûteuse, possède une commande manuelle ou à pédale et peut offrir l'option proclive/déclive. Ce modèle de divan propose plusieurs types de selleries larges (plate, à bourrelets ou anatomique) pour assurer un examen médical optimum aux patients. La hauteur variable électrique améliore considérablement le quotidien du praticien.
Les besoins en termes de matériel varient selon la spécialité du professionnel de santé. Les kinésithérapeutes ont besoin de table de massage plus large et dotée d'un emplacement pour le visage du patient. Ces divans d'examen peuvent être fixes, pliants ou électriques. Certains modèles mesurent entre 120 cm et 200 cm de largeur. La table gynécologique, plutôt destinée aux sages-femmes et gynécologues, permet de positionner confortablement une patiente pour procéder à un examen de gynécologie. Munie d'étriers ou d'appui jambe, elle peut être également fixe ou à hauteur variable. Les infirmières libérales optent parfois pour le fauteuil ou la chaise de prélèvement pour le côté compact du matériel.

Quelle que soit l'option que vous choisissez, n'oubliez pas d'investir également dans des draps d'examens afin de garantir l'hygiène de votre cabinet médical et du divan d'examen. Ils sont destinés à protéger la table d'examen sur laquelle le patient va être installé pendant la consultation. Accessoire indispensable à l'hygiène et à la sécurité, Il limite la transmission et la contamination des microbes et bactéries entre chaque rendez-vous.

Leur utilisation permet au praticien de ne pas devoir désinfecter son divan d'examen après chaque patient. Par ailleurs, le drap d'examen améliore le confort de la patientèle car il permet de ne pas se retrouver au contact généralement froid du divan d'examen. Il existe plusieurs types de drap d'examen. Tout d'abord, le modèle gaufré possède un taux d'absorption supérieur à la ouate de cellulose. Il est plus résistant et apporte un confort plus important au patient. Le modèle composé de ouate de cellulose correspond au modèle standard et possède une structure lisse. Ce modèle offre la protection minimale. Les draps d'examen plastifiés sont principalement appréciés des kinésithérapeutes et des gynécologues car ils garantissent une grande résistance lors des manipulations et détiennent une grande efficacité d'absorption.

Un marchepied

Le marchepied est un complément du divan d'examen qui permet aux personnes de prendre appui pour pouvoir s'installer sur une table d'examen, notamment une table fixe. Il existe 2 options : le marche pied simple ou le double marche avec un revêtement anti dérapant pour une meilleure sécurité. Certains fabricants le commercialisent avec une rampe.

Un tabouret de soin

Parmi le mobilier qui constitue un cabinet médical, le tabouret de soins constitue un élément important. Le praticien doit prendre en compte son ergonomie afin de prodiguer au mieux les soins aux patients. Plusieurs options sont proposées par les fabricants comme par exemple la sellerie plate ou selle de cheval, avec dossier ou sans. Ils permettent d'être confortablement installé tout en se ménageant.

Un guéridon

Muni de 4 roulettes et de plusieurs plateaux ou tiroirs de rangement, le guéridon est idéal pour ranger et déplacer aisément le petit matériel médical comme les instruments et les fournitures médicales lors des certaines interventions. Le guéridon est grandement maniable, et devient un excellent plan de travail placé près de la table d'examen. Il peut être également utilisé en Ehpad ou à l'hôpital en tant que chariot de change par exemple. Généralement fabriqué en inox, le guéridon se désinfecte facilement et favorise ainsi une bonne hygiène.

Une lampe médicale

La lampe d'examen est un véritable outil pour certaines spécialités médicales comme la gynécologie. Elle offre une meilleure visibilité au praticien et lui permet d'avoir des gestes plus précis. Plusieurs critères importants sont à prendre en compte dans le choix d'une lampe d'examen. Le premier critère est la qualité d'éclairage car elle permet de donner un meilleur diagnostic. Les lampes d'examen LED sont de meilleure qualité car elles offrent une grande luminosité sans pour autant dégager de chaleur et consomment peu d'énergie. Elles sont disponibles fixées à la table d'auscultation ou sur pied à roulettes.

Un paravent

Le paravent médical est un accessoire pratique et discret dans l'aménagement d'un cabinet médical. Facile à déplacer grâce à ses roulettes, il prend peu de place une fois replié. Doté de panneaux blancs en PVC opaques, il permet d'occulter la vue pour une plus grande intimité des patients.

Une armoire à pharmacie

Le mobilier de rangement comme les armoires à pharmacie sont nécessaires pour disposer de matériels médicaux d'urgence. Choisies en fonction de la taille et de la disposition du cabinet médical, le professionnel de santé peut choisir un modèle à simple porte ou à double porte avec fermeture à clé.

Un distributeur de savon et essuie main

Le risque infectieux entre le patient et le professionnel est quotidiennement présent dans un établissement médical. Le lavage des mains est la mesure principale pour éviter la propagation des bactéries. C'est pourquoi, il est recommandé qu'à chaque point d'eau présent dans un cabinet médical soit installé un distributeur de savon mural. Différents modèles sont disponibles : il existe les modèles standards où le praticien actionne la pompe du savon avec sa main, et d'autres modèles sont commercialisés par une action du coude pour une meilleure hygiène. Vous pouvez par exemple choisir le distributeur de savon ou le support mural de la marque Anios.
Le séchage est une phase importante dans les procédures d'hygiène des mains. L'utilisation d'essuie mains à usage unique est reconnue pour être la méthode la plus efficace pour limiter la prolifération des bactéries et des virus. L'installation de distributeur est nécessaire au sein de tous les établissements accueillant des patients, chez les professionnels de santé, ou les Ehpad. Il existe 2 formats possibles d'essuie-mains : soit sous forme de bobine, soit enchevêtré.

Un lecteur de carte vitale

Le lecteur de carte vitale est destiné à tout professionnel de santé pour transmettre les feuilles de soins de manière électronique aux caisses d'assurance maladie. C'est un outil obligatoire au bon fonctionnement d'un cabinet médical. Il peut être fixe dans le cadre de consultation en cabinet, ou portable pour les auscultations à domicile. Chez Pharma GDD, nous vous proposons le modèle fixe tri-fente PRIUM-4 Ingenico et le modèle fixe bi-fente SET-2 de la même marque.

Notre sélection :


Le matériel de diagnostic médical pour l’auscultation


Tensiomètre

Le choix d'un tensiomètre peut sembler fastidieux au vue du nombre de modèles existants et, pourtant, le praticien devra prendre en compte son type de patientèle et le confort dans la lecture pour choisir le matériel lui correspondant. Certains modèles appelés Manopoire ou Lian dispose du manomètre directement inséré sur la poire. La mesure se lit alors au creux de la main. Ce type de tensiomètre est simple d'utilisation et reste très polyvalent : le professionnel de santé peut interchanger le brassard par une simple manipulation et peut ainsi passer d'un brassard adulte à un brassard nourrisson par exemple.
Le manobrassard dispose du manomètre sur le brassard et permet une lecture de la mesure sur le bras du patient. Plus lourd que le manopoire, il est moins adapté aux personnes âgées et aux enfants. Ses types de tensiomètres sont généralement vendus avec un brassard unique de taille adulte. Toutefois, il est possible au professionnel de santé de s‘équiper d'un tensiomètre aux brassards multiples passant du modèle pédiatrique au modèle obèse.

Stéthoscope

Nécessaire à toute auscultation de patient, le stéthoscope est adaptable selon le type de clientèle et selon la spécialité du soignant.Il est un moyen simple d'écouter le cœur et les poumons. Il retransmet par résonance. Il existe des modèles adultes et pédiatriques à simple ou double pavillon et d'autres modèles pour la cardiologie.
Le stéthoscope Littmann Classic III fait partie des stéthoscopes dernière génération et permet l'auscultation des adultes et des enfants grâce à son double pavillon muni chacun d'une membrane à double fréquence. Pour vous guider dans votre choix, vous pouvez consulter la fiche conseil "Comment choisir son stéthoscope ?".

Otoscope

L'otoscope est un instrument permettant de contrôler le conduit auditif, mais il peut aussi servir à regarder les yeux, le nez ou la gorge du patient. Le conduit auditif étant complexe, le praticien se doit de choisir un matériel qualitatif. Son premier critère de sélection pour choisir un matériel performant est l'éclairage. 3 types d'éclairages sont associés à cet outil : la fibre conventionnelle, la fibre optique et l'éclairage LED. La fibre conventionnelle correspond à un éclairage direct par ampoule se trouvant dans la tête de l'appareil. La lumière est homogène et concentrée. L'ampoule se change facilement et cela ne prend que quelques minutes. Les modèles à fibre optique permettent d'obtenir un éclairage parfait et intense sans ombre, ni reflet. La source lumineuse se dégage par la poignée de l'otoscope, et permet ainsi une meilleure visibilité pendant l'auscultation. Les otoscopes à éclairage LED diffusent une lumière plus intense que la fibre conventionnelle mais à l'inverse consomment peu. Leur autonomie est alors de plus longue durée.
Certains spécialistes comme les médecins ORL ont des besoins matériels encore plus fiables et précis. Quelques modèles d'otoscopes proposent un écran haute résolution afin d'agrandir le champ visuel de l'utilisateur pour un confort complémentaire et pourra enregistrer des captures d'écran.
Le second critère de choix est la lentille grossissante. Un otoscope standard propose généralement un grossissement multiplié par 3 ou par 4 selon les fabricants mais d'autres modèles plus sophistiqués peuvent grossir jusqu'à 30 % supérieur.
Les embouts d'otoscopes, autrement dit les spéculums, se fixent sur la tête de l'appareil et favorisent l'insertion dans l'oreille du patient. 2 tailles sont disponibles : 2,5 mm pour les enfants, 4 mm destinés aux adultes.

Balance et Toise

La pesée est une étape obligatoire lors d'une consultation chez un médecin, elle permet de surveiller le poids d'un patient. Le choix de cet outil de mesure est primordial puisqu'une fausse mesure peut entraîner des complications sur un bilan de santé. L'utilisation d'un matériel à usage professionnel est alors recommandé. Néanmoins, il existe plusieurs types de pèses personnes avec différentes classes médicales.
La balance mécanique indique le poids à l'aide d'une aiguille fixée au centre du pèse personne. Son degré de précision n'est pas excellent. Considérée comme robuste, la balance mécanique a une excellente durée de vie et présente la solution la moins chère. La balance électronique offre quant à elle une précision à 100 g près. Il se présente sous forme standard plat ou peut être à colonne. Le choix d'un pèse bébé se résume dans sa capacité de poids maximum, sa graduation à 10 g près, ses fonctionnalités et son type d'alimentation.
Les pèses personnes et pèses bébés à usage médical doivent impérativement être de classe 3 ou 4 et sont systématiquement livrés avec un certificat d'étalonnage et un carnet de métrologie. La vignette d'étalonnage est à faire contrôler tous les ans par le COFRAC.
La toise est utilisé dans les cabinets de médecins généralistes et chez les pédiatres. Elle permet de mesurer le patient adulte mais surtout les enfants. Différents modèles sont proposés par les fabricants : la toise murale fixée au mur, la toise sur pied mobile, la toise pliable pour bébé, la toise matelas.
Le ruban périmétrique permet de mesurer le périmètre corporel et crânien avec une grande précision pour suivre la croissance des enfants ou les risques cardio-vasculaires associés à un IMC élévé.

Lampe stylo et abaisse langue

La lampe stylo est un accessoire utilisé au quotidien par le médecin généraliste ou l'infirmière pour procéder à des examens de type ORL. Également appelée lampe à clip, elle sert à observer la cavité buccale grâce à un support pour abaisse langue. Son utilisation est très courante dans les services ambulatoires et surtout chez les médecins urgentistes. Cette lampe de diagnostic permet de déterminer si le patient a une réactivité pupillaire en cas d'accident grave de la route par exemple. La lumière qu'elle diffuse est de forte intensité délimitée et apporte ainsi un diagnostic très précis. Pratique et légère, la lampe stylo se glisse facilement dans une poche.
Les abaisse-langues sont des dispositifs médicaux qui permettent d'examiner l'intérieur de la bouche. Conçus en bois naturel pour ne pas blesser les muqueuses, ils existent pour adultes et pour enfants.

Marteau reflexe

Le marteau à réflexes est un instrument utilisé lors d'un examen médical pour tester les réflexes au niveau des articulations tendineuses d'un patient (genou ou coude). Il s'agit d' une étape cruciale car elle permet d'orienter le diagnostic : le médecin peut ainsi se rendre compte si le réflexe est diminué ou exagéré.
Le marteau de Babinski est quant à lui utilisé lors d'examen pédiatrique pour tester les réflexes musculaires et neurologiques. Ce test est généralement effectué chez les enfants à partir de leurs 6 mois. Le signe de Babinski consiste à stimuler la plante du pied à l'aide d'un objet allant du talon vers les orteils. Selon le sens de réaction des orteils, le pédiatre peut déceler un éventuel problème neurologique.
Les lunettes loupes, parfois appelée loupes binoculaires ou loupes de berger, sont également très utiles. Elles permettent au praticien d’avoir une vision grossie plus précise tout en lui laissant les mains libres.

Lecteur de glycémie

Le médecin traitant peut surveiller à l'aide d'un lecteur de glycémie si le traitement d'un patient lui est correctement adapté et administré. Indispensables aux patients atteints de diabète de type 1, le lecteur de glycémie est conçu pour améliorer le confort au quotidien du patient. Le médecin demandera au patient de contrôler plusieurs fois par jour sa glycémie capillaire à des moments précis de la journée. Cette procédure s'appelle l'autosurveillance glycémique. Concernant les diabétiques de type 2 insulinotraités, le lecteur de glycémie est tout de même nécessaire et les non-insulinotraités n'en ont pas réellement l'utilité. Toutefois le médecin traitant peut demander à ce que le patient procède à une autosurveillance pour lui permettre de suivre l'évolution de la maladie.

Doppler

Le doppler est un appareil généralement utilisé par les cardiologues, les gynécologues obstétriciens, les angiologues et les médecins généralistes. Cet outil permet, lors d'un examen médical, de contrôler le flux sanguin dans les artères comme dans les veines. Couplé à une échographie, cet appareil utilise les ultra-sons et peut détecter une anomalie telle qu'une phlébite ou des plaques d'athéromes.
Un doppler permet aussi d'écouter les battements du cœur d'un fœtus. Le doppler fœtal Easydop permet par exemple d'écouter les mouvements et les battements cardiaques à partir de 12 semaines de grossesse. Le doppler Spengler permet une écoute fœtale et vasculaire. C'est un véritable produit professionnel auquel le praticien devra adapter les sondes en fonction de sa spécialité. Quel que soit le doppler que vous choisissez pour votre cabinet médical, il est recommandé de déposer du gel de contact lubrifiant sur la sonde pour un meilleur rendu de l'écoute.

Spiromètre et débitmètre de pointe

Le spiromètre permet au patient de s’entraîner à inspirer profondément pour maintenir et développer sa capacité respiratoire. Il peut-être très utile dans un cabinet de kinésithérapie
Le débitmètre de pointe, appelé également Peak Flow, est un instrument mécanique de mesure qui permet d'évaluer la quantité d'air rejetée par les poumons. C'est un outil de mesure très compact qui peut être utilisé par le patient à domicile et qui lui permet de déceler le commencement d'une crise d'asthme, de surveiller l'évolution des crises et de mesurer la gravité de la crise à venir. Ce test permet de contrôler le volume et le débit d'air expiré. Ensuite, les résultats sont comparés à ceux de quelqu'un sans problème respiratoire présentant les mêmes caractéristiques au niveau du poids, de la taille, du sexe et de l'âge. Cet appareil permet de détecter d'éventuelles maladies respiratoires telle qu'une broncho pneumopathie chronique obstructive (BPCO) ou d'en suivre l'évolution. Il existe des embouts en carton jetables qui s'adaptent au débitmètre et au spiromètre pour le respect des conditions d'hygiène.

Oxymètre de pouls

L'oxymètre, ou plus communément appelé saturomètre, permet de quantifier l'oxygène dans le sang. Le médecin ou l'infirmière peut ainsi contrôler le rythme cardiaque du patient et la saturation pulsée en oxygène : la spo2. Ce petit appareil se place au bout du doigt comme une pince et par système infrarouge capte le taux d'oxygène.

Notre sélection :



Le matériel de protection et instruments de soin.

Gants

Les gants médicaux sont essentiels car ils permettent aux professionnels de santé d'ausculter un patient sans prendre le risque de le contaminer avec des bactéries présentes sur les mains. Il existe plusieurs modèles de gants médicaux, qui se distinguent essentiellement par leur matière (latex, vinyle, nitrile, polyéthylène) et leur aspect poudré ou non poudré.

Pansements

Les pansements sont des dispositifs médicaux qui protègent et favorisent la guérison d'une plaie. Le professionnel de santé doit en adapter l'usage en fonction du type de plaie car il existe plusieurs catégories de pansements. Le pansement sec est, entre autre, le dispositif le plus utilisé par les infirmières lors d'une prise de sang par exemple. Il s'agit tout simplement d'une compresse non imbibée de produit retenue par du sparadrap ou une bande adhésive.
Le pansement hydrocellulaire permet de maintenir la plaie dans un environnement chaud et humide afin qu'elle cicatrise au plus vite. Ces pansements absorbent l'exsudat de la plaie grâce à la compresse en mousse de polyuréthane entourée d'un adhésif qui colle à la peau saine et non sur la plaie. Ils permettent les échanges gazeux tout en restant perméables aux bactéries. Ces pansements sont généralement utilisés en cas d'escarres, de brûlure, ou d'ulcère chez un patient.
Les pansements absorbants, aussi appelés pansements américains, permettent de ralentir un saignement important. Les pansements hydrocolloïdes se présentent sous forme de pâte ou d'adhésif. Élaborés à base de carboxylométhylcellulose, ils maintiennent la plaie dans un environnement humide et chaud favorable à la cicatrisation. Ils permettent un contrôle visuel de l'évolution de la plaie et évitent des exsudats trop importants grâce à la formation d'un gel à leur contact. Ils sont préconisés en cas de brûlure, d'escarre, de nécrose, et peuvent être appliqués après une amputation.
Les pansements gras, dits pansements interfaces, sont caractérisés par leur présentation en maillage recouvert de vaseline ou de paraffine. Ils sont recommandés pour les plaies en phase de reconstruction de nouvelles cellules, et les brûlures.
Pour en savoir plus, dirigez-vous vers notre fiche conseil : "Comment choisir son pansement ?".

Aiguilles et seringues

Les aiguilles permettent de réaliser des injections ou des ponctions. Elles sont principalement utilisées par les infirmières et les médecins qui posent un garrot pour comprimer légèrement la veine à piquer. L'aiguille sert à effectuer des prélèvements sanguins grâce aux aiguilles hypodermiques, ou d'injecter des traitements locaux comme les infiltrations à l'aide d'aiguilles de mésothérapie.
La seringue est le contenant permettant l'injection du médicament ou du vaccin, ou recevant le prélèvement de sang. Il existe 2 types de seringues : les modèles 2 pièces ou 3 pièces. La différence entre les 2 est la présence d'un caoutchouc au bout du piston qui améliore la glisse.
Les aiguilles permettent de réaliser des injections ou des ponctions. Elles sont principalement utilisées par les infirmières et les médecins qui posent un garrot pour comprimer légèrement la veine à piquer. L'aiguille sert à effectuer des prélèvements sanguins grâce aux aiguilles hypodermiques, ou d'injecter des traitements locaux comme les infiltrations à l'aide d'aiguilles de mésothérapie.
La seringue est le contenant permettant l'injection du médicament ou du vaccin, ou recevant le prélèvement de sang. Il existe 2 types de seringues : les modèles 2 pièces ou 3 pièces. La différence entre les 2 est la présence d'un caoutchouc au bout du piston qui améliore la glisse.

Collecteur DASRI

Les collecteurs à aiguilles sont obligatoires dans tout établissement de santé. Ils permettent le stockage d'éléments piquants, coupants et tranchants, des déchets mous (compresses et pansements), des objets souillés par du sang comme les lames de bistouris, les déchets anatomiques humains, et les déchets dangereux comme les déchets de traitement anticancéreux. Il s'agit d'une démarche réglementée qui assure une sécurité pour le personnel soignant et le patient, le respect des règles d'hygiène, la veille de la protection environnementale. Une fois rempli, le récupérateur dispose d'une fermeture définitive et sera acheminé dans un véhicule ventilé auprès d'une société spécialisée qui procédera à son incinération.

Boite médicale

La boite médicale est un accessoire indispensable qui permet de stocker en toute sécurité les différents instruments de chirurgie. Disponibles vides ou équipées, certains modèles peuvent stériliser tout le matériel en même temps. Leur taille compacte est très pratique pour un usage également ambulatoire.

Ciseaux et pinces médicales

Les ciseaux sont un élément de base à avoir dans un cabinet médical. Ils permettent de découper des bandes ou des pansements et en cas d'extrême urgence de découper les vêtements à l'aide de ciseaux lister croix rouge. Le ciseau mousse est le plus connu d'entre eux. Les lames peuvent être droites ou courbées.
Les pinces servent généralement à retirer un corps étranger au corps humain telle que la pince à disséquer ou à échardes. Les bistouris sont également des instruments indispensables.

Mallette médicale

Grâce au large choix disponible sur Pharma GDD, vous pourrez vous équiper de la mallette médicale la plus appropriée à vos besoins. Multidisciplinaires et disposant de compartiments amovibles, elles existent en plusieurs formats et diverses formes et matières afin de s’adapter au mieux à vos gouts et votre fonction.

Notre sélection :



L’équipement pour désinfecter et stériliser instrument et cabinet médical

Pour éviter tout risque de contamination et d'infections, la désinfection des instruments est une étape incontournable.
Tout matériel médical et de chirurgie réutilisable doit être mis à tremper dans des produits désinfectants après leur utilisation. Le temps de trempage des instruments est de minimum 15 minutes pour éliminer les bactéries et les levures. En ce qui concerne les mycobactéries, un temps de trempage de 60 minutes est recommandé. Les instruments doivent ensuite être rincés à l'eau claire et séchés soigneusement avec un linge propre. Pour un nettoyage plus précis et pour désoxyder le matériel, il est recommandé d'utiliser un appareil à ultrasons comme le Minicomed qui offre une capacité de 600 ml. Certains produits détergents ravivent les instruments en acier inoxydable et sont capables d'éliminer les traces de rouille et d'oxydation.

Entre chaque consultation, il est nécessaire qu'un médecin, une infirmière et même un kinésithérapeute procède à la désinfection de la table d'examen et des outils qu'il a utilisé pour éviter la prolifération des bactéries. Les lingettes désinfectantes assurent une décontamination rapide et efficace. Le nettoyage et la désinfection des hôpitaux et des cabinets médicaux passent aussi par la décontamination des sols et des surfaces afin d'éviter la transmission de maladies nosocomiales par examen. Les désinfectants de surface sont prêts à l'emploi et garantissent un nettoyage complet du bureau, du divan d'examen, des chaises dans la salle d'attente.

Notre sélection :


Conclusion :

Le choix des différents matériels qui équipent un cabinet médical est une phase importante car il constitue un investissement durable et considérable, améliore grandement l'accueil et le confort du patient et favorise de meilleures conditions pour le praticien afin qu'il prodigue des soins de qualité, pour une prise en charge optimale de sa patientèle.