Négatoscope : à quoi sert-il et comment le choisir ?

Négatoscope : à quoi sert-il et comment le choisir ?

Mal connu du grand public, le négatoscope est pourtant un outil indispensable en matière de radiologie. Quels sont les différents modèles de négatoscopes ? Comment les choisir ? Les pharmaciens de Pharma GDD répondent à ces questions et vous orientent pour faire le bon choix.

A quoi sert le négatoscope ?

Le négatoscope est une plage lumineuse : il permet de lire des radiographies, que ce soit au sein d'un cabinet ou d'un bloc opératoire. Le praticien y dépose un cliché radio et l'appareil diffuse une lumière semblable à celle du jour, permettant de voir le document par transparence. Il existe des négatoscopes de plusieurs tailles, à plage unique ou multiple, qui se choisissent en fonction des types de clichés à étudier, et d'orientation différente, selon les besoins : négatoscope vertical ou horizontal, à fixer au mur ou à poser sur un support pour bureau.

Le mode d'allumage varie également selon les modèles : si certains négatoscopes possèdent uniquement un bouton marche/arrêt, d'autres sont également munis d'un variateur d'intensité, permettant de modifier la puissance de l'éclairage adaptée selon le type de radiographie à observer. La précision du diagnostic et l'efficacité de l'examen reposent sur les conditions de lecture du film. La température de couleur des tubes du négatoscope (mesurée en Kelvins) est également un élément important, révélateur de l'intensité lumineuse. Les négatoscopes standards ont une température de couleur de 6100 Kelvins, tandis que les négatoscopes extra-plats ont une température de couleur de 7220 Kelvins. La lumière doit être homogène sur toute la surface du négatoscope afin de ne pas gêner ou erroner le diagnostic.

Les différents modèles de négatoscope

Parmi les différentes gammes de matériel médical, vous pourrez retrouver des négatoscopes standards de 1 à 4 plages, avec ou sans variateur permettant de régler l'intensité lumineuse. Ces négatoscopes sont équipés d'une lampe qui produit une lumière similaire à la lumière du jour. Il existe également des modèles de négatoscope vertical.

Pour bénéficier d'un éclairage plus homogène, vous pouvez opter pour un négatoscope extra-plat de 1 à 4 plages. Ce type de négatoscope possède une fixation murale par boutonnière et, dans certains cas, un pied de support pour bureau. Il n'émet pas d'effet stroboscopique (effet clignotant) et est muni d'un interrupteur marche/arrêt et d'un variateur d'intensité. Le négatoscope extra-plat ne peut toutefois pas être utilisé dans un bloc opératoire ni au sein d'un laboratoire où ont lieu des émissions de gaz.

L'entretien du négatoscope

Afin de maintenir l'efficacité et la durée de vie du négatoscope, plusieurs paramètres doivent être contrôlés de manière régulière. Veillez à ce que l'appareil reste propre et soit nettoyé avec des produits adaptés. Le luminosité ne doit pas être affectée, au risque de rendre la lecture des radiographies plus difficile. Elle doit également restée homogène sur toute la surface du négatoscope. Enfin, la température des tubes doit être vérifiée régulièrement afin de détecter toute anomalie.