Changer la couche de bébé : les bons gestes

Changer la couche de bébé : les bons gestes
Durant les deux premières années de sa vie, jusqu’à l’apprentissage de la propreté, un bébé a besoin d’être changé régulièrement au cours de la journée, notamment au lever, au coucher, avant et après les repas. Pour les jeunes parents, changer la couche est une étape qui nécessite souvent quelques semaines d’ajustement avant de devenir un automatisme. Comment s’y prendre pour retirer la couche sale ? Quels produits utiliser pour nettoyer la peau de bébé ? Comment mettre une couche propre ? Pharma GDD répond à ces questions fréquentes et vous présente les différentes étapes pour changer la couche de votre bébé et profiter sereinement de ce moment en tête à tête.

Quelques précautions avant de changer la couche

Avant de changer la couche de bébé, il est important que certaines conditions soient réunies. Il est préférable de changer bébé dans une pièce chauffée et sans courants d’air. Si besoin, vous pouvez installer un petit radiateur soufflant d’appoint pour que bébé ne prenne pas froid. Privilégiez une surface confortable et à la bonne hauteur afin de rendre le moment agréable pour votre enfant et vous. Dans la salle de bain, vous pouvez installer une table à langer, sur laquelle vous placerez un matelas à langer. Afin de limiter les risques de chute, il est recommandé de positionner la table à langer contre un mur. Pour ne pas quitter le bébé des yeux, faites en sorte d’avoir tous les produits nécessaires au changement de la couche à portée de mains. Avant chaque change, lavez-vous soigneusement les mains à l’eau et au savon pour ne pas transmettre de bactéries à votre enfant.

Changer la couche de bébé en-dehors de la maison demande quelques adaptations. Prévoyez toujours un sac à langer avec tous les produits essentiels : couches, lingettes nettoyantes, gel hydroalcoolique pour vous désinfecter les mains, sac à couches (très utile en cas d’absence de poubelle), etc. Certains sacs à langer sont équipés d’un matelas à langer intégré (dépliable ou détachable), ce qui facilite grandement le moment du change.

Changer une couche : les différentes étapes

Retirer la couche sale

Pour que votre bébé soit à l’aise, commencez par l’installer sur le dos, en position allongée. Détachez la partie inférieure du body, afin de pouvoir accéder facilement à la couche sans pour autant déshabiller entièrement l’enfant. Décollez les attaches de la couche et servez-vous de la partie avant pour retirer délicatement les éventuelles selles. Rabattez l’avant sur l’arrière de la couche puis saisissez d’une main les deux chevilles de bébé pour décoller le bas de son dos. Enlevez complètement la couche et replacez ensuite l’enfant dans sa position initiale. Enroulez la couche sur elle-même et servez-vous des attaches pour la fixer.

Certains bébés, en particulier les petits garçons, profitent parfois du moment du change et du retrait de la couche pour uriner. Dans ce cas, vous pouvez vous servir de plusieurs astuces :
  • après avoir ouvert la couche, laissez la partie avant sur le sexe pendant quelques minutes et profitez de ce temps pour échanger avec bébé ;
  • lors du retrait de la couche, placez un simple mouchoir en papier sur le sexe pour éviter un « arrosage » intempestif.

Depuis quelques années, des adeptes de la couture et du tricot ont imaginé des « pare-pipi ». Ces petits accessoires en tissu aux motifs ludiques sont conçus pour couvrir le pénis des garçons au moment du changement de la couche. Ils absorbent l’urine et sont lavables en machine, ce qui permet de les réutiliser. Sachez qu’il existe aussi des alèses dédiées à la protection du matelas à langer, comme les protège-matelas jetables Orgakiddy.

Nettoyer la peau de bébé

Que vous ayez un garçon ou une fille, le nettoyage du siège doit toujours être réalisé du haut vers le bas, c’est-à-dire du sexe vers les fesses, en insistant sur les plis de l’aine. Ce geste est important, car il permet d’éviter la transmission des germes présents dans les selles vers le canal urinaire, et donc de prévenir les infections urinaires, qui peuvent être très graves chez les bébés.

Nous vous recommandons d’utiliser des produits de toilette spécialement formulés pour la peau des tout-petits. Dans l’idéal, évitez les produits contenant du parfum, de l’alcool ou des ingrédients irritants (acide borique, camphre, huiles essentielles…). Après avoir retiré complètement la couche, utilisez des cotons doux ou des lingettes lavables en tissu pour limiter les irritations. Le liniment oléo-calcaire est le produit le plus indiqué pour nettoyer la zone très délicate du siège. Il permet en effet d’éliminer les salissures et les impuretés tout en apaisant les éventuels signes d’inconfort. En outre, le liniment ne nécessite pas d’être rincé, ce qui facilite son utilisation au quotidien, mais aussi lors des sorties avec bébé.

Chez le petit garçon, veillez à nettoyer délicatement le pénis, les testicules et les plis de l’aine. Contrairement à certaines croyances encore répandues, il n’est pas nécessaire de décalotter le gland à chaque change. Les pédiatres recommandent de plus en plus de laisser le décalottage se faire de manière naturelle. Il est courant d’observer des petites sécrétions blanches sur le sexe des bébés. Il s’agit du smegma, une substance sécrétée par le gland et visible par transparence à travers la peau très fine du prépuce. Le smegma joue le rôle de lubrifiant et aide à éviter les adhérences. Il ne faut en aucun cas essayer de le retirer. Si vous avez une petite fille, ne cherchez pas à nettoyer l’intérieur du vagin, qui est encore immature et très vulnérable aux agressions extérieures. Il est possible d’écarter légèrement les grandes lèvres, en particulier si des résidus de selles s’y sont glissés.

Dans tous les cas, prenez garde à nettoyer les fesses de bébé en dernier, en utilisant un coton ou une lingette propre. Après le nettoyage, sécher délicatement la peau en effectuant de légers tapotements. Si cela est nécessaire, vous pouvez finaliser la toilette en appliquant une crème pour le change sur les parties du corps qui seront ensuite en contact avec la couche. Cette étape permet d’apaiser et de protéger la peau avant de mettre une couche propre. La crème pour le change isole l’épiderme des frottements, mais aussi de la macération et de l’humidité. Cela contribue à prévenir l’érythème fessier, un phénomène courant qui se manifeste par des rougeurs, des petits boutons et des irritations particulièrement inconfortables pour bébé. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet, consultez notre fiche conseil : « Prévenir et soigner l’érythème fessier de bébé ».

Nous vous conseillons de réserver les lingettes nettoyantes aux moments où vous ne pouvez pas vous servir du liniment pour changer la couche de bébé (chez des amis ou en week-end par exemple). En effet, elles peuvent être irritantes pour la peau de votre enfant. Elles trouveront toutefois parfaitement leur place dans le sac à langer, aux côtés d’un sac à couches.


Notre sélection :

Mettre une couche propre

Après avoir parfaitement nettoyé la peau et le siège de bébé, munissez-vous d’une couche propre et placez-la sous votre bébé. Procédez de la même façon que pour retirer la couche sale : ses deux pieds dans votre main, soulevez en douceur pour décoller le bas du dos. Pour vérifier que la couche propre est bien positionnée, assurez-vous que les attaches sont situées à hauteur du nombril de bébé. Si besoin, vous pouvez glisser une cotocouche en plus de la couche pour prévenir les irritations et les rougeurs du siège.

Dans le cas des petits garçons, faites attention à bien positionner le sexe avant de refermer la couche : il doit être dirigé vers le bas pour éviter tout inconfort.

Si le cordon ombilical n’est pas encore tombé, réalisez les soins adaptés puis fixez un pansement à l’aide d’un filet de maintien. Ainsi, les frottements entre la couche et le cordon seront évités, ce qui favorisera la cicatrisation.

Afin que la couche tienne correctement, n’hésitez pas à serrer les attaches, sans pour autant comprimer le ventre de bébé. Vérifiez aussi que les élastiques sont bien en place. Si ce n’est pas le cas, vous vous en apercevrez rapidement en raison des fuites !

Parmi les innombrables formats de couches disponibles, il n’est pas toujours facile de savoir vers lequel se tourner. Il est important de choisir une couche adaptée à la morphologie et surtout au poids de votre bébé. Elle ne doit être ni trop petite ni trop grande pour ne pas favoriser l’apparition d’un érythème fessier ou entraver ses mouvements. Notre fiche conseil « À chaque enfant, sa couche » vous donnera toutes les clés pour faire le bon choix.

Ce qu’il faut retenir

Jusqu’à ce que l’enfant soit propre, il faut compter en moyenne six changements de couche par jour. La fréquence peut être plus ou moins élevée à certaines périodes de la vie de bébé. Cette étape est fondamentale pour son hygiène et son bien-être. Pour que le moment du change se déroule sans difficultés, il est important que l’atmosphère soit détendue et chaleureuse. Utilisez un minimum de produits afin de ne pas agresser la peau de bébé : un liniment, un coton doux ou une lingette lavable en tissu sont amplement suffisants pour le nettoyage du siège. Si vous n’êtes pas chez vous, prévoyez un sac à langer avec des lingettes nettoyantes et un sac à couches. Enfin, veillez à faire preuve de douceur tout au long du change et à choisir une couche adaptée à votre enfant pour lui éviter toute gêne dans la journée.