Mycose et rapports sexuels : est-ce compatible ?

  • Par Myriam Gorzkowski, mis à jour le 14/03/2022 à 11h03, publié le 28/05/2017 à 14h05
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Mycose et rapports sexuels : est-ce compatible ?

Brûlures, démangeaisons, pertes blanches, … La mycose vaginale entraîne bien des désagréments. Elle nécessite un traitement adapté afin d’éviter les complications et les récidives. Côté sexo, les rapports sexuels sont possibles, même s’il est généralement conseillé de s’abstenir de faire l'amour jusqu’à la guérison totale de la maladie, en général au bout d’une quinzaine de jours.

Quels risques ?

La mycose vaginale n’est pas incompatible avec les rapports sexuels. Ces derniers peuvent néanmoins être douloureux et augmenter l’irritation.

Très rarement, la mycose peut se transmettre à l’homme. Le partenaire présente alors généralement une balanite (inflammation du gland qui dure quelques jours) après le rapport. Il est de toute façon vivement conseillé de porter un préservatif, car le sperme peut modifier le pH du vagin et favoriser le développement du champignon.

Traitement local et préservatif : c’est possible ?

Parfois, le port du préservatif n’est pas compatible avec certains traitements locaux vaginaux utilisés dans le traitement de la mycose vaginale. C’est le cas des traitements contenant des composés d’excipients lipophiles (glycérides hémisynthétiques, paraffine, …), qui sont susceptibles de provoquer une rupture du préservatif.

De même, les lubrifiants gras (vaseline, huiles, …) sont à éviter avec les préservatifs en latex puisqu’ils peuvent endommager ce matériau.

Si vous envisagez d’avoir des rapports sexuels sous traitement, évitez les produits contenant ces composants. En cas de doute, demandez conseil à votre pharmacien.

Commentaires (0)

info
Vous devez être connecté pour pouvoir commenter cet article !
Me connecter et continuer
contact_support expand_less