Livraison express le lendemain, pour toute commande passée avant 18h (Hors week-ends et jours fériés)

Chien d’assistance : pour quels malades joue-il un rôle primordial ?

  • Par Samuel Rault, mis à jour le 19/07/2024 à 10h07, publié le 13/06/2024 à 14h06
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Chien d’assistance : pour quels malades joue-il un rôle primordial ?
Le chien d’assistance accompagne enfants et adultes en situation de handicap ou porteurs d'une maladie chronique. Il les rend plus autonomes et leur apporte un soutien moral. Mais dans quels types de situation peut-on faire appel à un chien d’assistance ? Comment un chien devient chien d’assistance ? On fait le point.

Qu’est-ce qu’un chien d’assistance ?

Un chien d’assistance est un chien destiné à accompagner enfants et adultes en situation de handicap ou de maladie. Il augmente leur autonomie en leur apportant une aide technique ou évite de les mettre en danger. De plus, il leur apporte un soutien moral et une aide à l’insertion sociale en favorisant l’interaction avec leur environnement. Le chien d’assistance aide aussi bien les personnes atteintes d’un handicap moteur que celles atteintes de handicap mental, psychique ou même sensoriel. C'est également un allié précieux pour certains patients épileptiques ou diabétiques.

Qui peut bénéficier d’un chien d'assistance ?

Les personnes malvoyantes

Les chiens appelés « chiens guides d’aveugles » sont les chiens d’assistance les plus connus. Ils aident leurs maîtres malvoyants à se diriger correctement pendant leurs déplacements. Ils les guident sur leur chemin et leur permettent d'éviter les obstacles.

Les personnes malentendantes

Les chiens d’assistance pour personnes malentendantes sont dressés pour réagir au moindre son et emmener leur maître à la source du bruit (sonnette, réveil…). Constamment en alerte, le chien observe et écoute tout autour de son maître. Ces chiens vont apprendre les bases de la langue des signes auprès d’associations compétentes.

Les personnes qui souffrent d'un handicap physique

Des chiens d’assistance sont formés pour aider les personnes ayant un handicap moteur. Ils facilitent l’autonomie de ces personnes en tirant leur fauteuil roulant ou en ouvrant ou en fermant les portes. Ces chiens sont également dressés pour chercher un objet, ramasser des objets sur le sol, allumer et éteindre la lumière…

Les autistes

Des chiens dits « thérapeutes » peuvent assister les personnes atteintes de troubles autistiques en les aidant à améliorer leur façon de communiquer. En plus de protéger leur maître, ces chiens leur apportent un lien sensoriel très important pour eux.

Les épileptiques

Les chiens détecteurs d’épilepsie préviennent leur maître ou son entourage lorsqu’ils observent l’arrivée d’une crise. Cela permet au patient épileptique de se mettre au sol pour éviter la chute par exemple ou de faire appel à un membre de leur foyer pour ne pas se mettre en danger.

Les diabétiques

Les chiens d’aide aux diabétiques sont formés pour détecter une évolution, en hausse ou en baisse, de la glycémie de leur maître et intervenir suffisamment en amont afin d’éviter la crise et le malaise.

En cas de thérapie assistée par animal

Ces chiens sont destinés à créer un lien thérapeutique avec une personne. Ils sont utilisés dans les centres de soins pour addictions et dans les Ehpad, hôpitaux de jour, maisons de retraite… pour assurer un accompagnement social. Ils peuvent aussi avoir un rôle auprès de mineurs victimes d’agression pour apaiser d'éventuelles angoisses.

Et aussi….

Aujourd'hui, l'association Handi'chiens éduque certains chiens à la détection de maladies dont des cancers comme le cancer du sein. Des chiens d’assistance sont également dressés pour intervenir dans des situations urgentes. Ils vont aller chercher des secours si la situation l’impose et accompagner les personnes âgées et les personnes ayant des problèmes cardiaques.

Si « tout peut donc être imaginé en matière d'accompagnement », l'association Handi’chiens pose une limite : « que cela reste éthique pour l’animal ».

Quels sont les chiens qui peuvent devenir chiens d’assistance ?

Tous les chiens ne sont pas aptes à devenir des chiens d’assistance. Des qualités bien spécifiques sont recherchées auprès du chien pour qu’il puisse répondre au mieux aux attentes et besoins de son maître. Le chien devra être de nature non agressive. Il devra présenter une bonne capacité d’apprentissage, pour pouvoir lui inculquer tous les ordres complexes qu’on va lui demander. Il devra présenter une très bonne réactivité aux sons et autres signaux envoyés par son maître.

Les principales races utilisées sont donc les labradors, golden retriever, malinois belge et malamute d’Alaska. Dans certains cas, le propre chien d’une personne handicapée peut être formé pour devenir futur assistant. A condition qu’il soit jugé apte.

Comment un chien devient chien d’assistance ?

Le chien choisi pour devenir un futur chien d’assistance sera principalement repéré les premiers mois de sa vie. Ce chiot sera observé par des professionnels qui vont définir s’il est apte à développer les capacités nécessaires. Le chiot, futur chien d’assistance, est ensuite placé dans l’une des familles d’accueil réparties dans toute la France et dont la mission est de lui apporter une éducation aux bases solides, obéissance, règles de bonne conduite…Cette première étape s’échelonne entre 2 et 18 mois.
Puis, le chien quitte sa famille d’accueil et intègre l’école dans laquelle il reçoit une formation adaptée au handicap de la personne qui s’apprête à l’accueillir. Le chien va apprendre à pousser un fauteuil roulant sur de courtes distances, à ouvrir ou fermer des portes, à sonner à des portes, allumer ou éteindre des lumières, ouvrir ou fermer des tiroirs, attendre à un passage piéton et traverser au bon moment, aller chercher des objets ou même aider la personne à retirer des vêtements, et bien d'autres actions….
Ils apprendront aussi à obtempérer au doigt et à l’oeil de leur maître, ainsi qu’à communiquer d’une manière spécifique avec ce dernier, selon son type de handicap.

Que dit la loi et comment avoir un chien d’assistance ?

Les termes « chien guide » ou « chien d’assistance » sont utilisés dans le cadre de la réglementation sur l’accessibilité. Seules les institutions labellisées par la préfecture sont autorisées à remettre des chiens guides et des chiens d’assistance qui sont reconnus par les Maisons Départementales du Handicap. Pour demander un chien d’assistance, il faut se rapprocher d’associations spécialisées.
Lorsque la situation du handicap est reconnue et la nécessité d’un chien d’assistance est validée, ces chiens sont remis gratuitement.
La loi autorise ces chiens d’assistance à entrer dans tous les lieux ouverts au public et dans tous les transports sans exception.

À retenir
On connait les chiens d’assistance pour aveugles mais il faut savoir que des chiens peuvent assister des adultes et des enfants atteints d’un handicap moteur, mental, psychique ou sensoriel. En plus de leur apporter une autonomie, ils sont un précieux soutien moral.

Commentaires (0)

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter cet article !
Me connecter et continuer