Air Peak flow Debitmètre de pointe


Suivi et prévention de l'asthme - Mesure du souffle
  • Pour qui Pour qui : Dès 5 ans

22,87 â‚¬
22,87 â‚¬

Le débitmètre de pointe Air Peak flow Pinnacle a été conçu dans le but de mesurer votre débit expiratoire de pointe (DEP) afin de surveiller votre asthme. Ce test respiratoire est destiné aux asthmatiques adultes ou enfants à partir de cinq ans. Le calcul de ce débit a pour but principal de quantifier les risques ainsi que la gravité des crises d’asthme afin de pouvoir agir rapidement et prévoir l’hospitalisation du patient.

Ainsi, le débitmètre de pointe Pinnacle, Air Peak flow en anglais, mesure la vitesse maximale de votre souffle et essaye de suivre l’évolution de la maladie ainsi que l’efficacité du traitement s’il y en a un. Ce test respiratoire est idéal pour les personnes asthmatiques, car il permet d’assurer une sécurité pour le patient et de le rassurer.

Lorsque ce dernier est en bonne santé, le débit de pointe est plus élevé, en revanche, s’il baisse, cela montre que les voies respiratoires sont resserrées. Grâce à cet appareil de mesure, le médecin ou le personnel de santé est en capacité de déterminer la fonctionnalité du poumon, d’éclaircir sur la gravité des symptômes et d’apporter des options au traitement mis en place. Ce dernier est donc un indicateur permettant de mesurer l’efficacité du traitement et de prévenir les crises d’asthme.

Le débit de pointe varie en fonction de l’âge. En effet, chez les enfants, il est plus bas, tandis que chez les jeunes adultes il est plus élevé que les personnes âgées. Aussi, de manière générale l’homme possède un DEP plus important que la femme.

Caractéristiques :

  • Calibré et testé individuellement
  • Patient unique
  • Garantie 3 ans
  • Fabriqué au Royaume-Uni
  • Peak flow aux normes européennes (72000EU – EN 13826 – Iso 23747)

Conditionnement :

  • 1 débitmètre de pointe AIR Peak – Flow by Pinnacle
  • 1 embout buccal réutilisable
  • 1 pack de bandes tricolores à clipper pour personnaliser votre peak flow
  • 1 notice d’utilisation avec les valeurs de références

Garantie : 3 ans

Afin d’avoir une utilisation optimale, il est important de bien suivre les conseils d’utilisation ci-dessous :

  • Assurez-vous que l’embout buccal blanc soit toujours propre. Insérez-le dans l’appareil et placez le pointeur (p) vers l’extrémité de la fente indiquant zéro.
  • Nous vous conseillons de tenir l’appareil en vous assurant de ne pas obstruer la fente ou les trous de l’extrémité.
  • Ensuite, tenez-vous assis, ou bien droit et inspirez profondément. Placez l’embout dans votre bouche en vous assurant que vos lèvres soient bien fermées et que l’air ne s’échappe pas.
  • Soufflez aussi vite et fort que possible sans que votre langue ne vienne dans l’embout.
  • Retirez le débitmètre de votre bouche et notez la valeur indiquée par le pointeur.
  • Réitérez l’action deux fois, et notez chaque valeur.
  • Votre DEP sera le meilleur de vos 3 essais.

Nettoyage :

  • Nettoyez régulièrement votre débitmètre.
  • Immergez-le dans une solution tiède légèrement détergente pendant 2 à 3 minutes, puis agitez.
  • Ensuite, rincez dans de l’eau propre tiède.
  • NE JAMAIS METTRE L’APPAREIL AU CONTACT DE L’EAU BOUILLANTE AU RISQUE DE L’ALTÉRER.

Entretien :

  • Conservez votre instrument dans un endroit sec et propre, et évitez de l’exposer à une chaleur excessive.
  • L’embout détachable doit être nettoyé régulièrement dans une solution légèrement désinfectante.
  • Le Pinnacle est en accord avec tous les standards internationaux et devrait fournir des résultats précis pendant au moins trois ans, s’il est utilisé avec soin.
  • De même, une utilisation à des conditions d’altitude, de température et d’humidité extrêmes peut avoir des conséquences sur les résultats obtenus.

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

L’activité sportive pour un asthmatique est préférable lorsque son asthme est contrôlé. En effet, cette maladie respiratoire est dans certains cas assez mal stabilisée : augmentation des fréquences de crise, et de l’utilisation du traitement de crise comme le salbutamol, un bronchodilatateur qui va permettre de dilater rapidement et durablement les bronches sur 4 à 6 heures).
Malgré ce que l’on peut penser, le sport n’aggrave pas l’asthme bien au contraire. L’activité physique augmente les capacités respiratoires, diminue l’essoufflement et l’intensité des crises.

Asthme et sport

Les crises lors d’efforts habituels ou inhabituels englobent l’asthme d’effort, c’est pour cela qu’il est important de bien contrôler son asthme grâce au débitmètre Peak Flow et cela passe par la correction de son traitement avec son médecin avec ajout de corticoïdes, de bronchodilatateurs d’action longue, ou mise en place d’un traitement de fond capable de prévenir ces crises.
Le médecin peut ainsi vous conseiller en cas de crises d’asthme peu fréquentes, d’inhaler une ou deux bouffées de votre médicament 10 à 20 minutes avant toute sollicitude.
Avant votre activité physique, il est important d’avoir à portée de mains votre médicament de crise, d’effectuer un bon échauffement préalable et de s’assurer une bonne hydratation.

Quels sont les sports recommandés pour les asthmatiques ?

La pratique d’un loisir, d’un sport (pour le plaisir ou en compétition) nécessite un asthme contrôlé et bien équilibré.
Néanmoins les sports d’endurance restent les plus conseillés et permettent d’augmenter les capacités pulmonaires et de diminuer l’essoufflement (jogging, vélo, tennis, ski de fond, randonnée...).

Les sports à pratiquer avec modération (tels que le rugby, basket, judo..) sont des activités qui nécessitent un traitement équilibré et l’accord de son médecin. Attention notamment à la poussière des tatamis avec les sports de combat.
De plus, tous les sports en piscine peuvent être déclencheurs de crises d’asthme par inhalation de chlore qui irrite les bronches (et pas seulement les yeux).

Les activités d’altitude (tels que le ski alpin, raquette, ski de fond, surf..) sont bénéfiques pour la personne asthmatique car en altitude les allergènes sont moins présents mais attention à rester en dessous de 2000 mètres d’altitude (manque d’oxygène au-delà, associé à l’air sec et froid augmentent les risques de crises d’asthme).

Quelques précautions en cas d'asthme

Le patient asthmatique peut donc effectuer la plupart des activités sportives, deux sports restent cependant à pratiquer « sous réserve » :

  • La plongée sous-marine : l’air contenu dans la bouteille d’oxygène est relativement sec et froid et ces deux facteurs sont susceptibles de déclencher une crise. De plus, il n’est pas impossible de trouver des polluants dans cet air comprimé.
  • L’équitation si l’asthme est d’origine allergique.
C’est en cas d’asthme d’effort qu’un contrôle médical strict est nécessaire lors de la pratique d’un sport. Il faut aussi éviter le sport lors des fortes pollutions atmosphériques et par temps sec et froid.

La pratique d’une activité physique chez les personnes asthmatiques apporte, au-delà de la sensation de plaisir qu’elle procure, un meilleur contrôle de sa pathologie avec augmentation progressive de la tolérance à l’effort.
Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis à jour le 10/07/2019

AVIS PRODUITS

VOTRE AVIS