Sécurité au travail : matériel de premiers secours

Sécurité au travail : matériel de premiers secours
Les principaux risques dans le cadre de la sécurité au travail sont liés à la circulation routière, aux chutes, à la conduite d'engins, la manutention, le maniement des câbles et au travail sur ordinateur. Chaque pays a ses propres directives, qui doivent être appliquées par chaque entreprise afin d'assurer le bien-être et la sécurité de ses salariés. C'est à l'employeur d'organiser les soins d'urgence dans son entreprise. Le code du travail rend en effet obligatoire sur le lieu de travail la présence de matériel de premiers secours. Celui-ci doit être adapté à la nature des risques qui existent dans l'entreprise. Il doit être facilement accessible, et faire l'objet d'une signalisation claire.

Contenu de la trousse de secours d'entreprise

Le code du travail ne précise pas de liste type en ce qui concerne la composition d'une trousse de secours, si ce n'est que tout le matériel qu'elle contient doit être en bon état de fonctionnement. Pour constituer cette trousse de secours, l'employeur peut solliciter l'avis et les conseils du médecin du travail. S'il n'y a pas de médecin ou d'infirmier dans l'entreprise, il peut être utile de désigner un salarié chargé de contrôler les dates limites d'utilisation du matériel et à qui l'on va expliquer et montrer, lors de démonstrations, les procédures d'urgence. L'employeur peut aussi proposer des formations spécifiques comme la formation de Sauveteur Secouriste du Travail (SST).

L'emplacement de la trousse de secours doit être connu de tous les salariés de l'entreprise afin qu'ils puissent réagir rapidement en cas de besoin. Il est préférable que la trousse d'urgence ne contienne pas de médicaments, afin d'éviter toute erreur d'administration ou de risques allergiques. Certains éléments sont toutefois indispensables pour pouvoir réaliser les premiers soins en toute sécurité : gants, solution antiseptique, gel hydroalcoolique, compresses stériles, sparadrap, pansements, ciseaux à bouts ronds, couverture de survie...


Notre sélection :

Matériel d'urgence

L'installation d'un défibrillateur automatique sur le lieu de travail peut permettre de sauver des vies en cas de malaise et d'arrêt cardiaque, en stimulant le rythme cardiaque. Toute personne est susceptible de savoir utiliser un défibrillateur, mais une formation en amont peut être utile. L'emplacement du défibrillateur doit être indiqué par un panneau signalétique figurant le sigle DAE (Défibrillateur Automatique Externe).