Nausées et vomissements de la grossesse : Quelles solutions?

Nausées et vomissements de la grossesse : Quelles solutions?
Les nausées et les vomissements liés à la grossesse sont des symptômes très fréquents puisqu’ils surviennent chez près de 8 femmes sur 10 au cours du premier trimestre de la grossesse. Particulièrement présents le matin, ces symptômes peuvent impacter considérablement votre vie quotidienne. Rassurez-vous des solutions adaptées permettent de lutter contre ces désagréments. Pharma GDD vous donne quelques pistes pour vous aider à soulager les nausées et les vomissements liés à votre grossesse.

Causes des nausées et des vomissements de la grossesse 

Au cours du premier trimestre de la grossesse, le taux hormonal de l’organisme augmente impliquant de nombreuses manifestations. Les nausées et la fatigue sont certainement les premiers symptômes évocateurs d’une grossesse.

À quels moments surviennent les symptômes ?

Les nausées de la grossesse surviennent généralement vers la 6ème semaine, et sont accompagnées de vomissements dans environ un cas sur deux. La plupart du temps les symptômes s’estompent progressivement pour cesser à la fin du 1er trimestre. Toutefois, ils peuvent persister au cours du second trimestre chez environ 10 % des femmes, et dans 3 % des cas ils se manifestent tout au long de la grossesse. La gravité et le nombre de symptômes sont très variables d’une femme à l’autre.

Les nausées matinales

La nausée matinale est certainement la manifestation la plus représentative et incommode un bon nombre de femmes. Elle se manifeste par des hauts de cœur dès le réveil, une hypersensibilité aux odeurs, un dégoût vis-à-vis de certains aliments et des envies de vomir.
L’origine de ces nausées matinales demeure encore inconnue. Les modifications hormonales liées à la grossesse jouent bien évidemment un rôle au niveau digestif. Le taux de l’hormone de grossesse (l’hormone gonadotrophine chorionique ou bêta hCG) est particulièrement élevé en début de grossesse, ce qui explique la survenue de ces symptômes préférentiellement au premier trimestre. Selon certaines études, il semblerait que le placenta soit impliqué via la production de certaines substances. Le taux en œstrogène est également évoqué dans l’origine des nausées.

Quels sont les risques potentiels ?

Les nausées et les vomissements liés à la grossesse sont des symptômes habituels, généralement passagers, et qui ne se manifestent qu’à certains moments de la journée. Rassurez-vous, en principe ils ne sont pas nocifs pour vous ni pour votre bébé.

Cependant, chez certaines femmes les nausées et les vomissements sont beaucoup plus sévères, et garder des aliments ou des liquides peut s’avérer compliqué. Lorsque ces symptômes sont nombreux et qu’ils provoquent une perte de poids, on parle d’hyperémèse gravidique (HG), une pathologie assez rare qui concerne moins de 2 % des grossesses. Le plus grand danger dans ce cas est le risque de déshydratation. Si vous n’arrivez plus à vous alimenter ni à boire, si votre bouche est sèche et que vos urines sont moins fréquentes et foncées, vous devez vous orienter vers votre médecin. Une prise en charge médicale est alors nécessaire.

Le stress : un facteur favorisant les nausées

L’état psychologique et émotionnel est également un acteur important dans l’apparition des nausées. Chaque femme est différente et son ressenti face à sa maternité l’est également. En effet, le niveau de tolérance des symptômes ainsi que leur importance accordée seront très variables. Le rôle de l’entourage est essentiel, via l’écoute et la compréhension, afin de ne pas accroître le stress et l’anxiété de la future maman, notamment au cours d’une première grossesse.

Les remèdes contre les nausées et les vomissements de la grossesse

Changer ses habitudes alimentaires et certains comportements peuvent suffire à pallier les nausées de la grossesse. Ce n’est cependant pas toujours suffisant, et certaines solutions naturelles pourront contribuer à vous soulager. Mais n’oubliez pas que la prise de médicament sans avis médical est à éviter chez la femme enceinte.

Les compléments alimentaires à base de gingembre

Certains compléments alimentaires peuvent être excellents pour soulager les nausées de la grossesse. Sources de vitamines et/ou de minéraux, ils viennent soulager les femmes enceintes en favorisant un fonctionnement normal de l’estomac notamment au cours des premiers mois de la grossesse.
La plupart de ces compléments sont à base de gingembre. Et pour cause : l’Organisation Mondiale de la Santé a reconnu le bien-fondé de l’emploi du rhizome de gingembre pour prévenir les nausées et les vomissements associés à la grossesse.

Le gingembre est une plante originaire d’Asie, dont le rhizome est utilisé depuis l’Antiquité comme épice, mais également pour ses nombreuses vertus médicinales. C’est la teneur en shoagols et gingérols de son rhizome qui est responsable de ses propriétés thérapeutiques anti nauséeuses. Dépourvu d’effets secondaires, il constitue ainsi une approche phytothérapique naturelle, particulièrement intéressante pour soulager les nausées et les vomissements chez la femme enceinte.

Les tisanes ou infusions

Certaines plantes, en infusion ou en tisane, peuvent soulager les aigreurs d’estomac et améliorer la digestion. C’est le cas du gingembre, mais aussi de la menthe poivrée. Le citron, reconnu pour son action hépato protectrice, peut également contribuer à améliorer vos symptômes.


Notre sélection :

L’homéopathie

L’homéopathie constitue également une solution thérapeutique très intéressante. Ne possédant aucune contre-indication en cas de grossesse, elle soulage bon nombre des maux de la femme enceinte. Elle peut ainsi aider à agir naturellement contre les nausées. Sa prise doit toutefois être contrôlée et adaptée à chaque cas. Si les nausées s’accompagnent de ballonnements, de problèmes circulatoires, de migraines ou encore de vomissements, les indications seront différentes.
Par exemple, si vos nausées sont accompagnées de salivation et non soulagées par les vomissements, Ipeca peut vous être conseillé. Nux vomica sera plus indiqué si les vomissements soulagent vos nausées. En cas de dégoût vis-à-vis de l’alimentation, Sepia sera plus adapté.
Un professionnel de santé sera capable d’adapter ces conseils à chaque situation, et pourra vous proposer une approche globale.

L’acupuncture ou l’acupression

L’acupuncture, branche de la médecine chinoise traditionnelle consistant à piquer avec des aiguilles des points précis de la surface du corps pour soigner différentes maladies ou provoquer un effet analgésique, possède des bienfaits reconnus sur les nausées du premier trimestre. Moins populaire, l’acupression utilise les mêmes points de pression : seule différence, les aiguilles sont remplacées par la pression des doigts. Par automassage, les femmes enceintes peuvent alors se soulager grâce à des gestes simples. Certaines de ces techniques peuvent alors prévenir les nausées sans substances médicamenteuses et sans effet de somnolence. Des bracelets anti-nausées sont disponibles sur le marché, ils fonctionnent selon le principe de l’acupression.


Notre sélection :

Comment prévenir les nausées matinales ?

Adapter son alimentation

Les troubles digestifs liés à la grossesse sont très courants et certaines habitudes alimentaires seront à adopter afin d’améliorer votre confort digestif. Elles intègrent la nature des aliments, mais surtout la façon de vous nourrir. D’une manière générale il faut manger ce qui vous fait plaisir et ce dont vous avez envie. Voici quelques petits conseils alimentaires :

  • Évitez les aliments gras, épicés et les fritures.
  • Préférez les nutriments réputés plus digestes au cours de la grossesse : riz, pâtes, pomme de terre, potages de légumes.
  • Mangez des petites portions et pas de repas trop copieux. Il est préférable de manger fréquemment des repas légers et de les fractionner. L’important est de ne pas rester trop longtemps l’estomac vide. Vous pouvez faire par exemple des petites collations à 10 h et à 16 h.
  • Ne pas manger et boire en même temps. Il est préférable de boire 20 à 30 minutes avant ou après les repas.
  • Hydratez-vous régulièrement tout au long de la journée en évitant les boissons excitantes comme le thé et le café. Les eaux gazeuses peuvent contribuer à vous soulager, ainsi que des eaux citronnées. Il est conseillé de boire environ 1,5 à 2 litres par jour.
  • Alimentez-vous dans votre lit avant de vous lever. Cette petite habitude peut vous épargner les nausées matinales.

Des habitudes de vie à prendre

Si les nausées et les vomissements sont liés à l’imprégnation hormonale, ils sont souvent aggravés par les odeurs et certains mouvements. Quelques petits gestes pourront contribuer à vous aider :

  • Surélevez légèrement le haut de votre corps pendant votre sommeil.
  • Effectuez vos gestes lentement : changer de position et se lever doucement de votre lit.
  • Évitez de vous allonger juste après avoir mangé et aller faire une petite promenade digestive.
  • Reposez-vous régulièrement dans la journée et adoptez les siestes.
  • Évitez les endroits chauds, aérez votre maison et prenez l’air également !
  • Le stress favorise les nausées. Il est important de vous programmer des moments de détente et de relaxation.
  • L’odorat étant particulièrement impliqué dans l’apparition des nausées, évitez toutes les odeurs incommodantes.


Conclusion

Les nausées et les vomissements sont des symptômes courants de la grossesse. Sans gravité pour le bébé et généralement passagers, ils sont néanmoins désagréables. Changer son alimentation et adopter de nouvelles habitudes de vie contribueront à améliorer votre bien-être. Des solutions naturelles comme l’homéopathie, l’acupuncture ou encore des compléments alimentaires à base de gingembre peuvent également soulager vos symptômes.