Bien choisir son ophtalmoscope

Bien choisir son ophtalmoscope
L'ophtalmoscope est, en matière de matériel médical, destiné aux professionnels de santé pour leur permettre de réaliser un contrôle de la vue des patients, en examinant la structure interne de l’œil à l'aide d'une source lumineuse. L'examen du fond de l’œil est particulièrement révélateur mais nécessite d'être réalisé par un praticien expérimenté, qui aura le choix entre différents modèles d'ophtalmoscopes.

Comment fonctionne l'ophtalmoscope ?

L'ophtalmoscope est un appareil destiné à éclairer les milieux internes de l’œil. Son invention est attribuée à Hermann von Helmholtz. Très simple au premier abord, l'outil a ensuite été présenté à la Société de Physique de Berlin par Emil du Bois-Reymond. Son succès fut alors immédiat. Au fur et à mesure des utilisations et des années, de nombreux médecins ont pris part à l'amélioration de l'ophtalmoscope. Au 21e siècle, il a gardé un mode de fonctionnement relativement simple, même s'il se décline désormais en divers modèles.

L'ophtalmoscope est un outil pratique et rapide pour les médecins et professionnels de santé. Il est formé d'un manque incluant un petit système d'éclairage, auquel est ajouté une tête vissée composée d'une molette qui permet d'adapter les verres à la vue de chaque patient, et de diaphragmes interchangeables visant à concentrer plus ou moins la lumière au cours de l'examen oculaire.

Grâce à l'ophtalmoscope, il est possible d'observer plusieurs éléments de l’œil : la rétine, la cornée, la chambre antérieure et postérieure, l'iris ou encore le cristallin. La réalisation de l'examen est simple : le patient fixe un point sur un mur éloigné et le médecin examine la structure interne de l’œil à l'aide de l'ophtalmoscope. La dilatation pupillaire n'est plus indispensable avec les ophtalmoscopes actuels. Le faisceau lumineux dirigé vers la pupille permet d'observer la rétine, ainsi que les vaisseaux sanguins de l’œil. L'examen permet alors de repérer d'éventuelles anomalies oculaires.

Diaphragmes et filtres d'ophtalmoscope

Les différents diaphragmes utilisés pour analyser la structure de l’œil permettent une observation plus précise, selon l'anomalie recherchée. Afin d'adapter le faisceau lumineux à l'examen recherché, on distingue :

- le diaphragme point, petit spot ou grand spot ;
- le diaphragme en fente verticale pour évaluer la distance d'un décollement rétinien ;
- le diaphragme avec étoile de fixation pour détecter d'éventuelles anomalies ;
- le diaphragme de rayon réduit (demi-lune) pour les patients ayant un diamètre pupillaire réduit.

Il existe également différents types de filtres. Le filtre polarisant est utilisé principalement pour atténuer les reflets. Le filtre interférentiel vert permet d'absorber la lumière rouge et de faire apparaître les vaisseaux de l’œil sur fond lumineux. Enfin, le filtre interférentiel bleu (ou cobalt) est utilisé pour examiner la cornée.

Quel ophtalmoscope choisir ?

Sur Pharma GDD, nous proposons deux modèles d'ophtalmoscope. L'ophtalmoscope mini 3000 Heine est un ophtalmoscope au format compact, avec interrupteur intégré et éclairage par lampes halogène. Il comporte 5 diaphragmes différents (y compris un filtre gris pour les patients sensibles à la lumière) ainsi qu'une plage de correction d'une étendue -20D à +20D. Avec cet ophtalmoscope, vous bénéficierez également d'une protection anti poussière et d'un système de poignée et de tête indépendantes.

Vous retrouverez également l'ophtalmoscope Vision Led 4000 Spengler, qui dispose d'un éclairage LED assurant une illumination directe, homogène et sans reflet dans l’œil. Léger et résistant, cet ophtalmoscope comporte 5 diaphragmes et une plage de correction allant de -20D à +20D.

Ophtalmoscopie : les accessoires

Des accessoires de contrôle visuel viennent compléter le matériel nécessaire à l'ophtalmoscopie : échelle d'acuité visuelle, cache-oeil, tonomètre (pour mesurer la pression sanguine au globe de l’œil), etc. Pour procéder à un contrôle visuel, en plus de l'ophtalmoscope, le matériel d'optométrie généralement utilisé est le suivant :
  • le cache œil qui permet de cacher un œil lors d'un test visuel ;
  • l'album test Ishiara, utilisé pour déceler les déficiences des teintes rouge et verte ;
  • les échelles d'acuité visuelle, qui servent à évaluer la capacité à discerner un objet ou une lettre à une distance définie (échelle d'acuité monoyer 3 mètres ou 5 mètres, échelle d'acuité visuelle pour enfant, échelle d'acuité visuelle angulaire d'Armaignac, échelle à main de Parinaud).

Notre sélection :

Ces accessoires sont à retrouver dans notre catégorie de matériel médical dédié à l'ophtalmologie - optométrie. Découvrez également nos rétinoscopes, conçus pour un examen approfondi de la rétine et la détection de défauts d'adaptation visuelle (myopie, hypermétropie). N'hésitez pas à consulter nos fiches conseils consacrées au choix des instruments médicaux et à l'aménagement d'un cabinet : "Cabinet médical : instruments médicaux et consommables indispensables".