10 idées reçues sur la chute de cheveux

10 idées reçues sur la chute de cheveux

Les affirmations sur la perte de cheveux sont souvent source d’inquiétude pour celles et ceux qui y croient. Les problèmes capillaires sont d’ailleurs un motif de consultation courant. Pourtant, il a été scientifiquement prouvé que la plupart de ces déclarations n’étaient pas fondées. « Vais-je devenir chauve à cause du port régulier d’une casquette ? Dois-je couper mes cheveux régulièrement pour une meilleure repousse ? » Telles sont les questions qui trouvent des réponses (parfois fausses) ancrées dans les croyances communes. Pour arrêter de se faire une mauvaise opinion sur la chute de cheveux, décryptons ensemble ces clichés pour enfin démêler le vrai du faux !

1- Le stress est un facteur aggravant l’appauvrissement de la chevelure

Vrai – Un stress quotidien et peu intense ne provoquera pas de pertes capillaires. Il est plutôt constaté des chutes diffuses et soudaines suite à un stress relevant d’un choc émotionnel. La perte d’un proche est par exemple un moment difficile à surmonter et cause d’un traumatisme important. L’organisme va alors réagir deux à quatre mois après le facteur déclencheur en laissant apparaître une perte de cheveux. Le stress va produire un excès de sébum et les racines du cheveu vont être obstruées. Par conséquent, elles n'assumeront plus leur rôle. La croissance du cheveu va s’accélérer et déclencher prématurément la perte. Cette chute de cheveux est réversible et est parfois surnommée « pelade » en raison des plaques qu’elle forme.

2- La musique trop élevée favorise la perte

Vrai et faux - Selon une étude américaine, la musique ne cause pas seulement la perte d’audition, elle est aussi responsable de la perte de cheveux. À ce jour, des résultats prouvent qu’en moyenne «15% des Américains seraient victimes d'une chute de cheveux à cause d'une exposition trop forte au bruit ». Le son provoquerait des vibrations dans le tympan qui se propageraient jusqu'à la zone du cerveau en charge de la pousse des cheveux. Selon les scientifiques, une exposition régulière au-delà de 85 décibels pourrait directement causer la destruction des cellules capillaires. Même si cette étude le démontre sur une population américaine, il n’existe toutefois pas d’autres recherches pouvant confirmer les effets néfastes d’une écoute forte et prolongée sur la chevelure.

3- Le massage du cuir chevelu ralentit la chute de cheveux

Vrai – Un massage du cuir chevelu aide à stimuler le circuit vasculaire et la circulation sanguine. Ce procédé permet l’élimination des toxines stockées dans les vaisseaux et l’excès de sébum responsable de l’étouffement du cheveu. Les massages du cuir chevelu peuvent être pratiqués à tout moment mais sont souvent utilisés par les coiffeurs pendant le shampoing. Il vous est possible de recréer ce geste salvateur sous la douche ou à sec en massant votre crâne avec vos doigts et la paume de vos mains.

4- Couper les cheveux permet une meilleure repousse

Faux – Dites adieu à cette idée vieille comme le monde ! La coupe régulière des cheveux n’a jamais permis une repousse plus rapide. Certes, la chevelure paraît plus dense après un passage chez le coiffeur mais ce n’est malheureusement qu’une impression. Aucun effet fortifiant n’a été démontré jusqu’à présent : seules les fourches et les parties abîmées disparaissent de votre coiffure. Ainsi, se faire couper les cheveux est bénéfique mais n’accélère pas leur croissance.

5- La greffe capillaire est réservée aux hommes

Faux – Les hommes ne sont pas les seuls à pouvoir bénéficier de ce traitement « de la dernière chance ». Même si l’alopécie androgénétique touche plus fréquemment les hommes, les femmes ont aussi le droit de bénéficier de cette technique de micro-implantation. Cette dernière se caractérise par le prélèvement de cheveux à l’arrière du crâne pour les réimplanter dans les zones dégarnies. Pourquoi utilise-t-on les cheveux situés à la base du crâne ? Ceux-ci sont les moins touchés par l’alopécie car ils ne sont pas soumis aux mêmes fluctuations hormonales que ceux placés au niveau du front ou des tempes, par exemple.

6- Les cheveux ne retombent pas après une implantation capillaire

Vrai – Les cheveux ne retombent plus de façon définitive. Pour toutes les techniques d’implantations, les cheveux ré-implantés servent de point de départ à une repousse durable. En effet, ils tombent généralement après la séance d’implantation et donnent lieu à une apparition de cheveux sains sous quelques mois. Ce sont ces nouveaux cheveux qui ne tomberont plus de manière irréversible.

Avant d’en arriver à cette solution coûteuse et douloureuse, il est préférable de faire le point sur les autres traitements locaux ou oraux avec votre dermatologue. Ces derniers pourront ralentir le processus de perte.

7- On peut perdre ses cheveux à tout âge

Vrai – Il n’existe pas d’âge pour voir ses cheveux tomber. Il faut distinguer la perte de cheveux normale où les cheveux morts tombent (pour tout le monde) lors de la dernière phase du cycle capillaire et la perte de cheveux chronique où les cheveux tombent de façon abondante et (parfois) irréversible. Il est alors tout à fait possible de voir sa chevelure se clairsemer à n’importe quelle moment de sa vie. Enfants, adolescents et jeunes adultes peuvent subir une perte de cheveux toute aussi importante que les adultes. Chez les plus jeunes, la chute de cheveux est souvent liée à un facteur héréditaire (on parle d’alopécie androgénétique). Chez les adultes, il est normal de perdre plus de cheveux en avançant avec l’âge.

Pour en savoir plus sur les différentes formes d’alopécie et les causes qui régissent la chute de cheveux, vous pouvez retrouver nos articles « Alopécie : tout savoir sur la perte de cheveux » et « Je perds mes cheveux : causes et traitements ». Si vous constatez une perte aiguë de vos cheveux (plus de 100 par jour), il est recommandé de consulter un médecin. Lui seul pourra vous aider à définir l’origine de l’alopécie et à trouver le traitement le plus approprié.

8- Se laver trop fréquemment les cheveux les fait tomber

Faux – il n’y a aucun rapport entre se faire un shampoing et l’alopécie. Vous retrouvez des poignées entières de cheveux dans votre douche et êtes perplexe ? Rassurez-vous, vous n’allez pas devenir chauve ! En fait, se faire un shampoing permet uniquement d’enlever des cheveux déjà morts de votre crâne. La chute est donc tout à fait normale. Il faut savoir qu’en principe nous perdons entre 50 à 100 cheveux par jour.

9- Le port d’un chapeau ou d’une casquette provoque une chute de cheveux

Faux – Porter un chapeau ou une casquette n’a jamais entraîné la perte de cheveux. Les cheveux ne nécessitent pas d’oxygène par leurs racines mais par le sang. Les follicules pileux sont en effet alimentés par la circulation sanguine et ne sont pas directement impactés par le port d’une casquette ou d’un chapeau. Seuls un chapeau et une casquette vraiment trop serrés et portés quotidiennement peuvent engendrer une alopécie de traction (réversible et passagère).

10- Les mamans perdent leurs cheveux après l’accouchement

Vrai – L’arrivée d’un bébé provoque un bouleversement hormonal qui amène les mamans à perdre leurs cheveux. Les oestrogènes, ces hormones présentes en plus grand nombre pendant la grossesse vont chuter après l’accouchement et ce sont elles qui seront responsables par la suite de la perte abondante et soudaine des cheveux. Une perte de cheveux après un accouchement est normale mais doit quand même être surveillée au cas où une carence en fer pourrait l’accompagner. Des soins locaux comme les shampoings anti-chute ou des solutions orales comme les compléments alimentaires peuvent être indiqués pour lutter contre la chute.

Qu’est-ce qui est vrai ? Qu’est-ce qui ne l’est pas ? Vous savez désormais répondre aux interrogations les plus courantes grâces à cette liste non exhaustive d’idées reçues ! Toutefois, si vous souhaitez en savoir plus sur les problèmes capillaires, vous pouvez retrouver nos articles qui y sont dédiés :