Nos 6 conseils pour choisir sa crème solaire bio

  • Par Samuel Rault, mis à jour le 25/05/2022 à 14h05, publié le 25/05/2022 à 12h05
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Nos 6 conseils pour choisir sa crème solaire bio
Crèmes solaires bio, que contiennent-elles ? Sont-elles biodégradables ? Se protéger du soleil est indispensable. On pourrait être tenté, par respect pour la peau et pour l’environnement de choisir une crème solaire bio. Mais offrent-t-elles les mêmes protections ? Quelles sont les différences entre une crème solaire bio et une classique ?

Que contient une crème solaire bio par rapport à une crème solaire classique ?

Une crème solaire bio contient uniquement des filtres minéraux (dioxyde de titane et/ou oxyde de zinc) pour faire barrage aux UVS. Alors qu’une crème solaire non bio peut contenir des écrans chimiques, ou minéraux ou les deux.
De plus, une crème solaire bio répond aux mêmes règles que les cosmétiques bio avec les mêmes labels. Pour recevoir l’appellation bio, un cosmétique doit contenir plus de 95 % d’ingrédients d’origine naturelle et plus de 10 % d’ingrédients issus de l’agriculture biologique. On a longtemps reproché aux crèmes solaires bio leur aspect masque blanc mais aujourd’hui les marques sont de plus en plus nombreuses à proposer des crèmes solaires agréables à utiliser.

Une crème solaire bio protège-t-elle aussi bien ?

Absolument. Les solaires bio sont soumis aux mêmes législations que les autres produits cosmétiques et offrent le même ratio UVA et UVB. Pour rappel, plus l'indice est élevé, plus la protection et sa durée d'efficacité sont élevées. Plus une peau est claire, plus il est conseillé d'utiliser un indice haut. C'est pour cela qu'il est indispensable de bien connaître son phototype.

Une crème solaire bio est-elle plus respectueuse des océans et biodégradable ?

La toxicité des filtres chimiques sur les fonds marins a été prouvée. Les filtres UV minéraux, à base de dioxyde de titane ou d’oxyde de zinc contenus dans les crèmes solaires bio sont en principe plus respectueux de la faune marine. Mais pour éviter l’effet « traces blanches » et faciliter l’application, certains fabricants utilisent le dioxyde de titane et l’oxyde de zinc sous forme de nanoparticules. À cette taille minuscule, ces nanoparticules sont susceptibles de traverser toutes les barrières et pourraient être dangereuses pour la faune et la flore mais également pour notre santé. Le fabricant est tenu de signaler ces nanoparticules dans la liste de ses ingrédients par le signe (NANO). Nos marques de protections solaires ont désormais le label Ocean respect qui garantit que le produit n'a pas d'impact néfaste sur la faune et la flore marine et en particulier les coraux.

Une crème solaire bio s’applique-t-elle de la même manière qu’une crème classique ?

Une crème bio doit être appliquée par effleurements sans chercher à la faire pénétrer. Il faut l’étaler uniformément pour que les petits miroirs des écrans minéraux réfléchissent les UV partout sur la peau.

Les marques de crèmes solaires bio sélectionnées par Pharma GDD

Acorelle

Les solaires de la gamme Acorelle sont naturels, bio et sans parfum. Le filtre solaire utilisé est le dioxyde de titane. Ils sont donc sans oxyde de zinc et sont aussi sans nanoparticules. Ils contiennent des antioxydants qui préservent le capital soleil. Ils garantissent également leur respect du monde marin et ont une excellente biodégradabilité.

Cattier

Les solaires de la marque française Cattier Paris sont certifiés bio, vegan, sans oxyde de zinc, sans conservateurs et sont hautement biodégradables. L’action du filtre minéral naturel est optimisée par un extrait de plante du brésil. Grâce à son cocktail de trois huiles végétales (lin, carthame, fruit de la passion), la peau est hydratée tout en étant protégée face aux rayons du soleil. Les solaires Cattier bénéficient de la certification Ocean respect.

Gamarde

Les solaires de la marque Gamarde sont fabriqués en France. Ils sont composés de filtres minéraux (oxyde de zinc et dioxyde de titane) et sont composés à 100 % d’ingrédients d’origine naturelle. Ils sont enrichis en beurre de karité, huile d’argan, huile de jojoba, huile de sésame et de vitamine E naturelle. Ils ne contiennent pas de conservateurs de synthèse. Leur formulation est vegan, le tube est en plastique d'origine végétal et la formulation de ces protections solaires respecte les mers et les océans.

Patyka

Patyka, maison parisienne de cosmétiques bio proposent des soins solaires certifiés bio, éco-conçus et biodégradables (Norme ISO 10253 en cours) qui respectent les océans. Ils associent deux filtres 100% minéraux naturels : l'oxyde de zinc et le dioxyde de titane. Ils sont enrichis d’un duo antioxydants naturels (des micro-algues et de l’extrait de Pongamia) qui permettent une protection cellulaire renforcée.

 

Rappels des règles à respecter pour tous les solaires

Les précautions à prendre avec les crèmes solaires bio sont les mêmes qu’avec une crème classique. On évite de s’exposer aux heures les plus chaudes entre 11 h et 16 h. On renouvelle l'application de la crème toutes les deux heures minimum et après chaque baignade. On applique de la crème solaire sur toutes les parties découvertes et jusqu’au bout des oreilles.
Les nourrissons de moins d'un an ne doivent pas être exposés au soleil. Les jeunes enfants doivent être extrêmement bien protégés car leur peau est plus fragile. Il est conseillé de choisir des crèmes solaires d'indice 50, ou des produits spécialement conçus pour leurs peaux.
Il est conseillé de s’abriter sous un parasol, de porter un chapeau à bords larges, et des vêtements amples et clairs. Et surtout de protéger ses yeux des UV, en choisissant une bonne paire de lunettes de soleil.

Alors, cet été, mettrez-vous une crème solaire bio dans votre valise ?
 

Commentaires (0)

info
Vous devez être connecté pour pouvoir commenter cet article !
Me connecter et continuer
contact_support expand_less