Le vaccin contre la gastro entérite du nourrisson remboursé

  • Par Samuel Rault, mis à jour le 19/01/2023 à 14h01, publié le 19/01/2023 à 14h01
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Le vaccin contre la gastro entérite du nourrisson remboursé
Depuis le 26 novembre, les vaccins Rotarix et Rotateq contre la gastro-entérite du nourrisson sont pris en charge par l’assurance maladie à hauteur de 65 %. Pourquoi et comment se passe cette vaccination ?

C’est quoi le rotavirus et quels sont ses effets ?

Le rotavirus est un virus responsable de gastro-entérites aiguës, qui touchent en particulier, les nourrissons et les enfants de moins de 5 ans. Même si elles sont sans gravité dans la plupart des cas, ces gastro-entérites virales, à cause des diarrhées, vomissements et fièvre peuvent parfois entraîner une déshydratation dangereuse et nécessiter une hospitalisation.
En France, environ 20 000 enfants de moins de 3 ans sont hospitalisés chaque année en raison d’une gastro-entérite aiguë.

Pourquoi et quand vacciner les nourrissons contre le rotavirus ?

La vaccination contre les rotavirus diminue d’environ 80 % les gastro-entérites et les hospitalisations dues aux infections à rotavirus.
Pour prévenir les formes graves, il est recommandé de vacciner contre les rotavirus tous les nourrissons âgés de 6 semaines à 6 mois.
Selon le Journal Officiel, le vaccin monovalent Rotarix peut être utilisé pour l’immunisation des nourrissons de 6 à 24 semaines.
Le vaccin pentavalent Rotateq peut être utilisé chez les nourrissons de 6 à 32 semaines.

Comment ces vaccins sont-ils administrés ?

Ces vaccins sont administrés par voie orale. Il s’agit de vaccin « à boire ». Le nombre de doses varie selon le vaccin.
  • Pour Rotarix, la posologie est d’une dose à l’âge de 2 mois et d’une deuxième dose à l’âge de 3 mois.
  • Pour Rotateq, la posologie est d'une dose à l’âge de 2 mois, d’une 2eme à l’âge de 3 mois et d’une 3eme à l’âge de 4 mois.
Il est important de respecter ce calendrier vaccinal pour finir la vaccination avant l’âge limite qui est de 6 mois pour Rotarix et de 8 mois pour Rotateq.

Le vaccin contre les rotavirus peut être réalisé en même temps que les autres vaccins prévus au calendrier de l’enfant.

Précautions d’emploi et mises en garde

Les données issues d'études réalisées dans plusieurs pays, indiquent une augmentation du risque d'invagination intestinale, principalement dans les 7 jours suivant l'administration d'un vaccin à rotavirus.

L’invagination intestinale est un phénomène d'occlusion intestinale qui peut se produire spontanément, en dehors de toute vaccination contre les rotavirus, mais il existe une légère augmentation de la fréquence de ce phénomène dans la semaine qui suit l'ingestion de ces vaccins, ce qui doit inciter les parents d'enfants nouvellement vaccinés à consulter sans délai pour un diagnostic précoce (recours à l'échographie) et une prise en charge médicale urgente (réduction de l'invagination par simple lavement), la gravité étant souvent le fait d'une prise en charge tardive.

Les signes cliniques évocateurs d’une invagination intestinale chez le nourrisson sont : douleurs abdominales sévères, vomissements, présence de sang dans les selles, ballonnements abdominaux, fièvre élevée, accès de pleurs, refus de s'alimenter ou de boire, pâleur et hypotonie.

Pour aller plus loin : Les probiotiques chez les bébés
 

Commentaires (0)

info
Vous devez être connecté pour pouvoir commenter cet article !
Me connecter et continuer