Rejoignez-nous !
Livraison prévue demain !

Comprendre les sueurs nocturnes

  • Par Myriam Gorzkowski, mis à jour le 02/12/2021 à 15h12, publié le 11/05/2016 à 14h05
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Comprendre les sueurs nocturnes

On appelle « sueurs nocturnes », la transpiration excessive et soudaine qui se répète pendant plusieurs nuits, allant jusqu’à tremper les draps, l’oreiller et les vêtements du dormeur. Si les femmes sont les plus souvent concernées par ce phénomène d’origine hormonale, il peut aussi toucher les hommes dans le cadre de certaines pathologies. On fait donc le point sur les causes possibles des sueurs nocturnes et les solutions pour les atténuer.

Pourquoi je transpire en dormant ?

  • Au-delà de l’environnement de la chambre (température trop élevée, trop basse, humidité) et des conditions dans lesquelles vous vous couchez (couette épaisse, vêtements inadaptés…), les causes sont nombreuses et variées !
  • Chez la femme, les changements hormonaux sont le plus souvent responsables des sueurs nocturnes. En période de règles par exemple, cette transpiration apparaît lorsque le taux d’œstrogène est au plus bas. C’est aussi le cas durant la ménopause où les bouffées de chaleur sont courantes, même de jour.
  • De façon générale, il peut aussi s’agir de facteurs non organiques : stress, cauchemars, situations de mal-être, consommation d’alcool, d’aliments épicés ou en période de sevrage. Des traitements peuvent aussi déclencher des sueurs nocturnes, c’est notamment le cas de certains antidépresseurs ou antidiabétiques.
  • Les autres causes sont médicales. Diverses infections se manifestent par exemple par une transpiration excessive : hépatite C, VIH, tuberculose, mycose… Associées à d’autres symptômes, on peut aussi retrouver des sueurs nocturnes en cas de cancers (leucémie, lymphome, tumeurs…) ou d’infarctus du myocarde. D’autres raisons organiques sont aussi à prendre en compte : apnée du sommeil, dérèglement de la thyroïde, reflux gastrique, fièvre…

 Que faire pour éviter les sueurs ?

Avant d’aller vous coucher, mettez toutes les chances de votre côté ! Surveillez votre alimentation, évitez les stimulants comme le tabac, l’alcool ou le café, l’exercice physique trop intense et veillez à conserver une température de 18 ° dans votre chambre. Evitez également les draps et oreillers en synthétique qui favorisent la transpiration et choisissez plutôt des matières naturelles comme le coton ou le lin. Il en va de même pour vos pyjamas. En plus, vous pouvez utiliser du talc pour réduire la moiteur de votre peau pendant la nuit, ou prendre une douche d’eau tiède avant d’aller vous coucher.

Des plantes comme le houblon, le soja ou le lin sont également utilisées pour vous aider à lutter contre les bouffées de chaleur liées à la ménopause.

Certains compléments alimentaires pour dormir sont une solution naturelle pour remédier au stress et aux troubles du sommeil.

expand_less