Les aliments dangereux pour nos chiens et chats

Les aliments dangereux pour nos chiens et chats
Les animaux de compagnie sont souvent très curieux face aux aliments consommés par leurs maîtres. Ainsi, il n’est pas rare de voir les chats et les chiens attendre qu’une miette tombe à terre pendant un repas ou mettre la tête dans les sacs de courses pour en renifler le contenu. Cependant, si certains aliments sont sains pour l’Homme, ils le sont beaucoup moins pour nos amis à quatre pattes, qui peuvent être très vite en danger s’ils ingèrent un aliment qui ne leur est pas destiné. Pharma GDD dresse la liste des aliments dangereux pour les chiens et les chats et vous livre toutes ses recommandations pour réagir en cas de consommation accidentelle.

Produits laitiers

Le lait, le fromage et les produits laitiers en général ne sont pas bons pour nos animaux de compagnie car ils sont riches en lactose et en graisses. Les chats et les chiens ne possèdent pas les enzymes permettant de bien assimiler le lactose, ce qui rend sa digestion très difficile. Les produits laitiers favorisent les vomissements, les diarrhées et les problèmes intestinaux. Les graisses qu’ils contiennent peuvent entraîner une inflammation du pancréas (pancréatite), voire le décès de l’animal. Même si l’image du chat buvant du lait reste bien ancrée, ce n’est absolument pas conseillé !

Fruits et légumes

L’avocat

Naturellement riche en graisses, l’avocat favorise le développement d’une inflammation du pancréas chez le chat et le chien. Son noyau les expose à un risque accru d’intoxication en raison de sa haute teneur en persine, une toxine fongicide pouvant provoquer des dommages aux poumons et au cœur. S’il est ingéré, le noyau peut entraîner une obstruction des voies respiratoires, des essoufflements, des œdèmes ou une occlusion intestinale.

Les raisins

Qu’ils soient ingérés secs ou frais par votre chat ou votre chien, les raisins favorisent les troubles intestinaux. L’intoxication évolue généralement sur quelques jours et se manifeste par des vomissements, des nausées, des diarrhées et des douleurs abdominales. Les raisins peuvent aussi laisser des séquelles au niveau des reins et favoriser l’apparition d’une insuffisance rénale. Chez les chats et les petits chiens, il y a un risque d’étouffement et d’occlusion intestinale si le raisin est avalé sans être préalablement mâché.

Les tomates et les aubergines

Les tomates et les aubergines sont particulièrement nocives pour les chats car elles contiennent de l’atropine, un alcaloïde pouvant entraîner des troubles du rythme cardiaque.

Les marrons et les châtaignes

Les chats peuvent mettre leur santé en danger s’ils consomment des marrons ou des châtaignes. La présence de tanins dans ces fruits favorise la survenue de ballonnements intestinaux, de diarrhées et de vomissements.

Les noix de macadamia

Les noix de macadamia contiennent une toxine qui attaque les systèmes digestif et nerveux des chats et des chiens. Ce composant peut aussi provoquer des dommages au niveau des os. Quelques noix suffisent pour causer des vomissements, des diarrhées, des difficultés respiratoires, des convulsions et une fièvre persistante pouvant durer plusieurs jours. De par leur forme, elles exposent aussi les chiens et les chats à un risque d’étouffement.

Aliments crus

Le poisson cru

Le poisson cru ne présente pas de risque majeur pour les chats lorsqu’il est consommé avec modération, mais il doit être évité chez le chien. En effet, la consommation de poisson cru induit un risque de déficience en vitamine B et une infection par des parasites, les larves de trématodes. Le chien n’a alors plus d’appétit et perd du poids. Chez les chiens les plus fragiles, une prise en charge rapide est nécessaire pour éviter le décès de l’animal.

La pomme de terre crue

Lorsqu’elle est cuite, la pomme de terre est riche en nutriments pour les chats et les chiens. Cependant, elle ne doit pas être consommée crue, et il en va de même pour l’Homme. Deux composants présentent un risque d’intoxication : l’oxalate de calcium, un cristal ionique insoluble, et la solanine, une molécule hautement toxique. La pomme de terre crue est dangereuse pour l’appareil urinaire de nos animaux de compagnie ainsi que pour leurs systèmes digestif et nerveux. Plusieurs signes peuvent indiquer une intoxication : vomissements, diarrhée ou constipation, salivation excessive, baisse de la température corporelle. Des tremblements et des pertes de l’équilibre sont des manifestations neurologiques qui peuvent apparaître chez le chat et le chien en cas d’ingestion de pomme de terre crue.

La pâte à tarte et à pain

Lorsque vous cuisinez, veillez à ne pas laisser de pâte à tarte ou à pain crue à portée de votre chat ou de votre chien. La levure présente dans la pâte risque d’entraîner des gonflements et des ballonnements au niveau de l’estomac et des intestins. Les ferments sont également dangereux car ils peuvent produire de l’alcool, ce qui est très nocif pour la santé des chats et des chiens.

Viandes et poissons

Les viandes grasses

De manière générale, la nourriture grasse est à éviter pour vos animaux de compagnie. Les viandes grasses sont riches en lipides et augmentent les risques d’inflammation du pancréas. Elles contiennent souvent une grande quantité de sel et incitent les chats et les chiens à boire beaucoup d’eau, ce qui peut provoquer des torsions de l’estomac.

Le foie

Chez le chien, la consommation de foie peut entraîner une intoxication à la vitamine A. Cet aliment risque de détruire les muscles et les os de l’animal s’il est consommé de manière récurrente. Les premiers signes de l’intoxication sont la perte de poids, la constipation et la déformation des os.

Le thon

Le thon en boîte attire souvent les animaux de compagnie, en particulier les chats. Il ne faut pourtant jamais céder à la tentation de leur en donner car il s’agit d’un aliment très salé qui favorise la dégradation des reins et peut entraîner des troubles cardiaques. Le thon en boîte est néfaste aussi bien pour les chats que pour les chiens.

Les os cuits

Donner des os cuits à un chat ou à un chien est fortement déconseillé. Très friables, ils peuvent se briser, se loger dans les intestins ou se coincer dans la gueule et la gorge de l’animal. Il y a alors un risque d’obstruction, de lacération et de perforation de plusieurs organes (intestins, estomac, œsophage). Dans certains cas, les os cuits provoquent une infection abdominale pouvant évoluer vers une inflammation du péritoine (péritonite). Vous pouvez de temps en temps donner un os cru à votre chien pour qu’il le ronge. Cela favorisera l’élimination du tarte et renforcera ses gencives. Restez toujours à proximité pour veiller à ce qu’il ne casse pas l’os et n’en avale pas des fragments.

Condiments et aromates

Les oignons, l’ail, l’échalote et la ciboulette sont dangereux pour les chats et les chiens, quelle que soit leur forme (crus, cuits, séchés, en poudre). Ils contiennent des substances hémolytiques pouvant endommager les globules rouges ainsi que des composés soufrés qui présentent plusieurs risques pour la santé. Après l’ingestion d’un de ces aliments, le chat ou le chien peut être sujet à des vomissements, à une carence en fer (anémie) ou faire de la tachycardie (battements du cœur trop rapides). Il peut aussi avoir une respiration rapide et sifflante. Dans certains cas, par exemple si l’animal a ingéré une quantité importante, il y a un risque de décès.

Les champignons, qu’ils soient sauvages ou issus de votre jardin, ne conviennent pas aux chats et aux chiens. En effet, certaines espèces peuvent contenir des toxines dangereuses et provoquer des convulsions, voire le décès de l’animal.

Sel et sucre

Ingéré en trop grande quantité par un chat ou un chien, le sel peut être à l’origine d’un déséquilibre électrolytique qui se manifeste par différents symptômes : convulsions, paralysie de certains membres, arythmie, diarrhées abondantes, coliques… Le sel induit aussi un risque accru de déshydratation, de coma et de mort subite. Nous vous recommandons de contrôler les apports en sel de votre animal de compagnie et de vérifier la composition de la nourriture que vous lui donnez afin d’éviter les excès.

La nourriture sucrée est également nocive pour les chats et les chiens. Elle augmente les risques d’obésité, de diabète et de problèmes dentaires. Attention au xylitol ! Inoffensif chez l’Homme, ce substitut du sucre est présent dans les pâtisseries, les bonbons ou encore les chewing-gums. Chez le chat et le chien, il entraîne les mêmes effets que le sucre : il augmente la sécrétion d’insuline et fait baisser le taux de sucre dans le sang, ce qui favorise l’hypoglycémie. À long terme, les risques pour votre animal de compagnie sont des vomissements répétés, une insuffisance hépatique et la survenue de crises d’épilepsie.

Excitants

L’alcool

A consommer avec modération pour la santé humaine, l’alcool est dangereux pour la santé animale ! Quelques gorgées suffisent pour qu’un chien ou un chat soit fortement alcoolisé. Les conséquences peuvent être graves : vomissements, problèmes cardiaques et nerveux. L’alcool entrave aussi le fonctionnement du cerveau et du foie, laissant parfois des dommages irréversibles.

La caféine

La caféine contenue dans le café et les sodas est nocive pour les chats et les chiens. Elle accélère le rythme cardiaque et peut être responsable de palpitations, voire d’arrêt cardiaque chez les animaux les plus fragiles.

Le tabac

Comme les enfants et les non-fumeurs, les animaux de compagnie peuvent être exposés au tabagisme passif et aux risques que cela implique pour leur santé : problèmes respiratoires, intoxication, etc. Les mégots laissés à portée des animaux peuvent être confondus avec de la nourriture. Or, la nicotine contenue dans le tabac risque d’endommager les nerfs et le système digestif et de provoquer des symptômes tels qu’une hyperactivité, des vomissements ou une tachycardie. Dans les cas les plus extrêmes, le chat ou le chien peut tomber dans le coma et mourir.

Autres aliments dangereux

Le chocolat

Le cacao contient de la théobromine, un composant amer proche de la caféine. C’est elle qui est à l’origine de la sensation de bien-être lorsque nous consommons du chocolat. Son effet est totalement inverse chez les animaux, en particulier les chats et les chiens, pour qui elle est extrêmement toxique. Le cacao pur et le chocolat noir sont les plus concentrés en théobromine. Ainsi, 150 grammes de chocolat noir suffisent pour tuer un animal d’une dizaine de kilos. Les symptômes d’intoxication apparaissent généralement 4 à 5 heures après l’ingestion : vomissements, convulsions, diarrhées, crampes, troubles cardiaques. Un chat ou un chien ayant ingéré du chocolat peut aussi présenter des troubles nerveux comme des tremblements ou une agitation inhabituelle.

La nourriture moisie et périmée

Les aliments destinés aux chiens et aux chats sont exposés aux mêmes risques que la nourriture humaine. Ils peuvent en effet être contaminés par des bactéries ou des champignons et devenir impropres à la consommation. Le risque est l’intoxication alimentaire, avec des symptômes caractéristiques comme des vomissements, des diarrhées et des convulsions.

La nourriture pour chat

Comme son nom l’indique, la nourriture pour chat est formulée spécifiquement pour les chats. Il ne faut jamais en donner aux chiens car elle n’est pas adaptée à leur organisme. Trop riche en graisses et en protéines, elle induit un risque élevé d’inflammation du pancréas.

Les compléments de vitamines contenant du fer

Il est formellement déconseillé de laisser des médicaments et des compléments alimentaires pour l’Homme à portée des animaux de compagnie. Les compléments contenant du fer sont particulièrement dangereux pour les chats et les chiens car ils peuvent entraîner des dommages au niveau du système digestif et attaquer plusieurs organes, dont le foie et les reins.

Comment réagir en cas d’ingestion accidentelle ?

Si vous constatez que votre animal de compagnie a ingéré un aliment dangereux pour son organisme, il est important de réagir rapidement. Dans l’idéal, il faut intervenir dans les deux heures qui suivent l’ingestion. Contactez votre vétérinaire et apportez-lui toutes les informations dont vous disposez, notamment le nom et la composition du produit, la quantité ingérée, mais également la race, la taille et le poids de votre animal ainsi que son âge et ses éventuels problèmes de santé. Le vétérinaire pourra vous indiquer les mesures à prendre. Si besoin, il pourra décider d’hospitaliser votre chat ou votre chien et de lui administrer un éventuel traitement (perfusion, lavage d’estomac). Si vous ne pouvez pas joindre votre vétérinaire, contactez le Centre antipoison animal et environnement (CAPAE-Ouest) au 02 40 68 77 40. Des enseignants-chercheurs, vétérinaires et étudiants en école vétérinaire répondront à vos questions et vous apporteront de précieux conseils.

À retenir

Très curieux du contenu de l’assiette de leurs maîtres, les chats et les chiens réclament souvent de la nourriture humaine. Or, beaucoup d’aliments sont mauvais pour leur organisme et peuvent entraîner des symptômes violents, voire leur décès. Il est donc important de leur donner une alimentation adaptée aux animaux et de connaître les aliments dangereux pour les chats et les chiens afin qu’ils restent en bonne santé. En cas d’ingestion accidentelle, prendre contact avec un vétérinaire est la meilleure solution. Il vous aidera à réagir correctement en fonction de la situation et vous apportera des conseils pour préserver la santé de votre animal de compagnie. Le métabolisme de l’Homme est différent de celui de l’animal : à chacun sa nourriture !