Mauvaise haleine du chien : causes et solutions

Mauvaise haleine du chien : causes et solutions
Tout comme l’Homme, le chien peut être sujet à des problèmes liés à l’hygiène bucco-dentaire. La mauvaise haleine, ou halitose, en fait partie. Elle peut vite devenir une nuisance, et même parfois un obstacle aux moments de tendresse entre l’animal et son maître. Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de la mauvaise haleine du chien, le principal étant l’accumulation de tartre et de plaque dentaire sur les dents. Afin de limiter ce phénomène, il existe différentes mesures de prévention à suivre. Toutefois, si la mauvaise haleine s’installe malgré tout, d’autres solutions et l’utilisation de produits spécifiques doivent être envisagées. Pharma GDD vous propose ses conseils pour préserver la santé bucco-dentaire de votre chien et traiter la problématique de l’halitose.

Causes et conséquences de la mauvaise haleine du chien

La mauvaise haleine est un problème relativement fréquent chez le chien. Quelle qu’en soit l’origine, c’est un signe qui doit alerter le maître et amener si besoin à une consultation chez le vétérinaire, car cela peut constituer les prémices d’une maladie plus grave.

Tartre et plaque dentaire, les ennemis de la dentition

Peu importe l’âge, la race et le sexe du chien, le tartre et la plaque dentaire sont les principaux ennemis pour sa santé bucco-dentaire. Mélange de débris alimentaires et de bactéries, ils se déposent dans les espaces situés entre les dents et les gencives et forment, à long terme, un dépôt jaunâtre. Le chien acquiert sa dentition définitive (42 dents) vers l’âge de 6-7 mois. Plus tard, entre 2 et 3 ans, la minéralisation de la plaque dentaire favorise le dépôt de tartre. Les petits chiens sont prédisposés à ce phénomène, et donc plus à risque d’avoir une mauvaise haleine. En l’absence de prise en charge et de traitement, le tartre et la plaque dentaire deviennent de véritables nids à bactéries. Les gencives peuvent alors s’inflammer et s’infecter, la mauvaise haleine s’aggrave et le risque de déchaussement dentaire est accentué.

L’inflammation et l’infection des gencives peuvent se propager à des organes environnants. En effet, les bactéries présentes dans la gueule du chien se servent des gencives abîmées comme d’une porte d’entrée vers la circulation sanguine. Des organes proches peuvent alors être touchés, tels que l’œil ou les cavités nasales. Dans certains cas avancés, ce sont des organes plus éloignés, notamment le cœur et les reins, qui peuvent être affectés.

Vieillissement du chien et santé bucco-dentaire

En vieillissant, l’organisme du chien s’affaiblit et devient plus vulnérable. Cela s’observe sur tous les plans, en particulier celui de la santé bucco-dentaire. Ainsi, l’inflammation des gencives apparaît plus facilement et persiste davantage chez un chien âgé que chez un jeune chien. Cela dégénère souvent en maladie parodontale. Cette pathologie se manifeste par un affaiblissement du parodonte, l’ensemble des tissus soutenant les dents : os alvéolaires des mâchoires, ligament alvéo-dentaire, gencive, cément radiculaire, éléments nerveux et vasculaires. La maladie parodontale concerne 25 % des chiens entre 1 et 4 ans et 75 % entre 4 et 8 ans.

Autres causes de la mauvaise haleine du chien

En dehors du tartre et de la plaque dentaire qui s’accumulent, d’autres facteurs peuvent expliquer l’apparition de la mauvaise haleine chez votre chien, comme les abcès dentaires et buccaux. En outre, l’halitose peut être un symptôme d’une maladie : rhinite, insuffisance rénale, diabète ou cancer digestif. La source peut également se trouver dans la sphère digestive. Ainsi, une alimentation inadaptée ou de mauvaise qualité peut être responsable de la mauvaise haleine. Il en est de même pour la présence de vers dans le tube digestif, d’où l’importance de vermifuger son chien.

Mauvaise haleine chez le chien : prévention et traitements

La mauvaise haleine du chien peut être évitée dès lors que l’on adopte le plus tôt possible les bonnes habitudes et des gestes simples. Cependant, la prévention n’est pas toujours suffisante, et il faut alors trouver une solution adéquate.

Comment prévenir la mauvaise haleine du chien ?

Le premier réflexe à avoir pour veiller à la bonne santé bucco-dentaire de son chien consiste tout simplement à examiner régulièrement sa gueule afin de réagir dès les premiers signes inhabituels. Tous les 2 à 3 jours, brossez les dents de votre chien. Commencez dès qu’il rejoint votre foyer, pour l’habituer au geste. De nombreux kits sont dédiés au brossage des dents du chien. Ils contiennent généralement une brosse à dents canine, un dentifrice et un doigtier. Le brossage doit durer au minimum 2 minutes pour l’action mécanique soit efficace. N’utilisez jamais de dentifrice humain ! En ce qui concerne l’alimentation, limitez les sucreries et les friandises, qui favorisent l’apparition du tartre. Privilégiez des aliments secs, comme les croquettes, qui exercent un mouvement de frottement sur les dents, stimulent la mastication et la production de salive. Tout cela joue un rôle essentiel dans le nettoyage des dents et la prévention de la mauvaise haleine chez le chien. Si, malgré tous vos bons réflexes, l’halitose se développe, différents produits vous permettront de la traiter.

Les solutions contre la mauvaise haleine chez le chien

Les produits destinés à éliminer la mauvaise haleine du chien prennent des formes variées. Si votre animal a l’habitude du brossage des dents, vous pouvez compléter ce rituel avec l’utilisation d’un gel dentaire dont la formule contient un antiseptique (la chlorhexidine par exemple). Grâce à son action antibactérienne, le gel dentaire va faire disparaître les bactéries à l’origine de la mauvaise haleine. Il va également prévenir la réapparition du tartre ainsi que les problèmes de gencives.

La solution buvable, similaire à un bain de bouche, est une autre option, très simple et rapide. Elle se mélange à l’eau consommée par le chien et fait office de soin quotidien contre la plaque dentaire et la mauvaise haleine. Cette action est garantie par la présence de xylitol, un sucre-alcool connu pour intoxiquer les bactéries responsables de l’halitose et provoquer leur disparition. Le xylitol augmente aussi la production de salive, qui chasse naturellement les bactéries et prévient leur réapparition.

Vous pouvez également utiliser des poudres contre la plaque dentaire. Formulées avec des extraits d’algues ou encore du persil, elles doivent être ajoutées dans l’alimentation du chien pour être prises par voie orale. Il est recommandé de suivre un protocole sur plusieurs semaines pour obtenir de bons résultats. Ces poudres contre la mauvaise haleine du chien sont conçues spécialement pour ne pas perturber leur appétit.

Enfin, si votre chien est gourmand, vous pouvez choisir de traiter sa mauvaise haleine en lui donnant un os à mâcher ou des friandises sous forme de lamelles ou de bâtonnets. Ces produits sont élaborés pour faire travailler les dents du chien tout en diffusant dans sa gueule des enzymes qui éliminent les déchets alimentaires favorisant le développement du tartre et de la plaque dentaire.

Notre sélection :



Lorsqu’elle n’est pas traitée à temps, la mauvaise haleine du chien peut s’aggraver et s’accompagner d’autres symptômes : saignements fréquents des gencives, difficultés à manger et à mâcher, grosseurs au niveau des joues ou des gencives. Dans ce cas, la consultation chez le vétérinaire est primordiale. Le praticien effectuera d’abord un bilan bucco-dentaire puis procèdera à un détartrage sous anesthésie générale légère grâce à une méthode par ultrasons. En complément, il vous prodiguera des conseils de prévention afin de limiter au maximum les problèmes bucco-dentaires chez votre chien, et plus particulièrement la mauvaise haleine.

En conclusion

La mauvaise haleine du chien est une problématique assez courante, gênante au quotidien et potentiellement néfaste pour la santé bucco-dentaire de l’animal. Ce phénomène est dû à l’accumulation de tartre et de plaque dentaire sur la dentition du chien. Ces éléments qui se déposent naturellement deviennent vite un terrain favorable au développement de bactéries qui produisent une odeur désagréable. La mauvaise haleine chez le chien peut être évitée en adoptant très tôt les bons réflexes, notamment des contrôles réguliers de la dentition et un brossage des dents tous les 2 à 3 jours. Si cela ne suffit pas et si l’halitose s’installe, vous pouvez utiliser différents produits spécialement conçus pour lutter contre ce problème : gel dentaire, solution buvable, poudres à ajouter à l’alimentation, friandises anti-plaque… Dans certains cas, la mauvaise haleine s’accompagne d’autres symptômes buccaux-dentaires. Il est alors nécessaire de consulter un vétérinaire pour bénéficier d’une prise en charge adaptée.