Livraison express le lendemain, pour toute commande passée avant 18h (Hors week-ends et jours fériés)

Molluscum contagiosum : qu’est-ce que c’est ? comment le diagnostiquer et le traiter ?

  • Par Myriam Gorzkowski, mis à jour le 01/02/2024 à 14h02, publié le 01/02/2024 à 14h02
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Molluscum contagiosum : qu’est-ce que c’est ? comment le diagnostiquer et le traiter ?
Le molluscum contagiosum est une maladie de peau qui touche les enfants et les adultes. Cette affection bénigne qui se traduit par une excroissance peut disparaître spontanément après quelques mois. Il est parfois nécessaire de la traiter pour éviter la propagation. Explications.

Qu’est-ce que le molluscum contagiosum ?

Le molluscum est une infection bénigne et contagieuse de la peau, qui a tendance à guérir spontanément en l’absence de traitement. Le responsable est un virus qui appartient à la famille des poxvirus.
Il en existe 4 formes différentes :
  •  Le plus répandu, le molluscum contagiosum de type 1 touche l’enfant de 2 à 12 ans et les patients immunodéprimés. Chez l’enfant, cette infection se localise au niveau du visage, du tronc, de l’intérieur des coudes, des aisselles, des extrémités et à l’arrière des genoux.
  • Le molluscum contagiosum de type 2 touche principalement l’adulte et se propage par voie sexuelle. Il se localise sur les régions pubiennes et génitales, le haut des cuisses, le bas de l’abdomen…
  • Les molluscum contagiosum de type 3 et 4 sont rares.

Comment se présente le molluscum contagiosum ?

Le molluscum se présente sous la forme d’une excroissance (petite bosse arrondie) composée d’un ou plusieurs petits boutons durs et translucides qui forment des demi-sphères ou petites papules perlées. Le molluscum survient souvent en groupe de quelques-uns à quelques dizaines. Il peut s’enflammer et devenir rouge, ce qui annonce souvent sa disparition prochaine. Lorsque certains disparaissent, d’autres peuvent survenir par contamination de la peau avoisinante. La période d’incubation, depuis le contact jusqu’à l’apparition des boutons, varie de deux semaines à six mois. Chez l’enfant qui est sujet à de l’eczéma, le molluscum peut être entouré d’une plaque d’eczéma qui se présente sous la forme d’une tache rouge, granuleuse et qui démange.

Comment attrape-t-on le molluscum contagiosum ?

Comme son nom l'indique, le molluscum contagiosum est contagieux. Il se transmet par contact direct de la peau avec une personne contaminée. Il se transmet aussi à la peau avoisinante par contact ou grattage. Bien que cela soit plus rare, il est possible de contracter le molluscum par contact indirect avec des effets personnels comme les serviettes de toilette. Chez l’enfant (entre 2 à 12 ans), la contamination se fait lors d’activités sportives (piscines publiques, douches, salles de bain, sports de contacts…)

Chez l’adolescent et l’adulte, la transmission du molluscum contagiosum se fait par voie sexuelle, en particulier lorsque les boutons sont localisés sur les régions génitales.

Comment éviter de se faire contaminer ?

Il faut éviter la promiscuité des enfants contaminés avec les autres lors des bains, des activités en piscine et des sports de contacts. Il faut éviter de partager les serviettes de toilettes utilisées par les personnes infectées. Il est déconseillé de le gratter au risque de favoriser sa dissémination. Il faut éviter les contacts sexuels pendant la période où l’on est porteur de molluscum.

Comment se fait le diagnostic ?

Un examen de la peau est suffisant. En cas de doute, le médecin peut examiner au microscope un molluscum prélevé à la curette pour confirmer son diagnostic.

Faut-il traiter les molluscums ?

Certains médecins recommandent de ne pas traiter les molluscums, surtout s’ils sont en petit nombre. Ils ont effectivement tendance à disparaitre spontanément particulièrement chez le jeune enfant. En France, les dermatologues sont favorables au traitement des molluscums pour éviter leur dissémination et raccourcir la durée de l’évolution.

Quels sont les traitements possibles ?

Le traitement du molluscum est essentiellement instauré pour contrôler la contagion et limiter le risque de complications (irritation, inflammation et surinfection).

La cryothérapie

Ce traitement consiste à appliquer de l’azote liquide sur les lésions de molluscum contagiosum. Cette technique a l’inconvénient d’être douloureuse.

L’incision

Cela consiste à inciser le molluscum contagiosum (après application d’une crème anesthésiante) et à le vider manuellement ou au moyen de pinces.

Le curetage

Cette technique consiste à enlever le molluscum contagiosum à l’aide d’une curette après une anesthésie locale à l’aide d’une crème.

L’hydroxyde de potassium

L’hydroxyde de potassium est une substance qui pénètre dans la profondeur de la peau et dissout la kératine. Il peut être utilisé à domicile jusqu'à obtention d'une rougeur. Il est commercialisé sous les noms commerciaux Poxkare*, Molutrex*, Molusderm*…

Le laser

Le laser CO2 et surtout le laser à colorant pulsé peuvent être utilisés chez des adultes et des enfants.

L’huile essentielle de tea tree

Une goutte d'huile essentielle d'arbre à thé diluée avec une huile végétale (huile de jojoba, par exemple) peut être appliquée ponctuellement sur chaque lésion de l’adulte et de l’enfant de plus de 7 ans. Il est conseillé de faire un essai sur une petite surface de la peau avant d'appliquer l'huile essentielle sur toute la zone à traiter en raison des risques d’allergies.



À retenir : Le molluscum contagiosum est l’un des problèmes dermatologiques très courant chez l’enfant et chez l’adulte.

Commentaires (0)

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter cet article !
Me connecter et continuer