Mal de mer : GDD vous explique la règle des 5 F

  • Par Myriam Gorzkowski, mis à jour le 08/09/2022 à 16h09, publié le 08/09/2022 à 16h09
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Mal de mer : GDD vous explique la règle des 5 F
Fort heureusement pour le Kraken GDD et son parcours dans la route du Rhum 2022, notre skipper Halvard Mabire a suffisamment parcouru les océans depuis sa jeunesse pour ne pas souffrir du mal de mer.
Il n’en va pas forcément de même pour tout le monde. Et les marins d’eau douce que nous sommes, peuvent voir une agréable sortie en mer virer au cauchemar ! Alors, GDD vous explique quoi faire pour y échapper.

Comment éviter le mal de mer ?

Afin de prévenir le mal de mer, il est important de respecter la règle des 5 F : le Froid, la Faim, la Fatigue, la Frousse et la Foif !

Lutter contre le Froid 

Sur un bateau, il faut se couvrir. On préconise en général d’avoir une couche supplémentaire par rapport à son habillement à terre. Donc, pour éviter le mal de mer, n’hésitez pas à emporter avec vous un pull ou une veste imperméable. Celle-ci aura en plus la bonne idée de vous couper du vent et de vous protéger de la pluie. La météo change vite en mer donc il faut être prêt à affronter toutes les situations !

Ne pas avoir Faim

On aurait facilement tendance à croire que si on n’a pas mangé, on évitera de vomir une fois au large…grosse erreur !
Le fait d’avoir le ventre vite va favoriser la survenue des nausées donc le mal de mer. La solution avant de partir est donc de manger une banane, une barre de céréales, des pâtes…à vous de voir ce qui va caler votre estomac et lui éviter de se retourner. 
Si en plus il fait froid, vous allez brûler plus de calories donc pensez à vous ravitailler régulièrement avec des fruits secs par exemple ou du chocolat pour les plus gourmands.

Prévenir la Fatigue

Avant de monter à bord, il faut se reposer car la fatigue de l’organisme va augmenter le risque de mal de mer. Donc, on ne prend pas la mer après une nuit blanche et si besoin, on fait de petites siestes pendant la traversée en laissant la navigation à quelqu’un d’autre.

La Frousse ou l’art de l’anticipation

Plus vous allez stresser et plus vous serez sujet au mal de mer. Alors, on se détend ! Si on est passager, il ne faut pas hésiter à aller à la gare maritime ou sur les quais quelques jours avant le départ pour s’imprégner des lieux et repérer le lieu de l’embarquement. Si vous le pouvez, poser des questions au capitaine et visualiser sur une carte marine votre trajet.
Cela vous fera voyager même avant d’être parti(e), comme un avant-goût de vacances !

La "Foif" ou plus exactement la Soif

Vous l’aurez compris ici il ne s’agit pas de votre soif d’aventures mais bien de veiller à ne pas se déshydrater. Là encore les conditions climatiques que sont le soleil ou le vent vont accélérer la perte en eau de votre corps. Avant, pendant et après votre embarquement sur le bateau, buvez régulièrement en petites quantités de l’eau. Cela vaut mieux qu’un litre d’eau d’un coup qui va surcharger votre estomac qui ne manquera pas de vous le rappeler. 
Boire une boisson sucrée permettra d’ingurgiter quelques calories supplémentaires bien utiles si vous vous dépensez physiquement. Un thermos de thé ou de café réchauffera aussi les voyageurs éprouvés par les embruns. En revanche, on oublie les boissons alcoolisées qui ne feraient qu’accentuer les symptômes du mal de mer !


Alors dès maintenant, respectez bien cette règle des 5 F et à vous les plaisirs de la mer !

Pour aller plus loin, nous vous recommandons la lecture de notre article sur le mal des transports.

Commentaires (1)

Ulrich, le 08/09/2022 à 16h25
Merci pour ces conseils, je ne savais pas qu'il fallait manger avant de prendre la mer...
info
Vous devez être connecté pour pouvoir commenter cet article !
Me connecter et continuer