Stylo lesté anti-tremblements


Pour une écriture confortable et lisible

27,52 â‚¬
27,52 â‚¬
Ce stylo lesté est indiqué pour les personnes qui souffrent de tremblements de la main liés à une pathologie cérébelleuse qui touche le cervelet, hépatolenticulaire comme la maladie de Wilson ou neuronale comme celle de Parkinson.

Il permet au patient d'écrire de manière confortable et lisible grâce à son poids de base plus important que la moyenne. Par ailleurs, l’épaisseur de son manche cylindrique associée à la finesse de sa matière le rend particulièrement agréable à tenir et favorise sa prise en main, même pour les personnes dont la préhension n’est pas optimale.

Un lot de cinq inserts de 10 g chacun est livré avec ce stylo anti-tremblements afin d’ajuster son poids en fonction de la gravité des tremblements. Il suffit de les enchâsser ou de les retirer du tube creux que forme le manche. De cette manière, il peut atteindre un poids maximal de 100 g.

Ce stylo lesté dispose d’une durée de vie conséquente puisqu’il est rechargeable à volonté et vous accompagne partout grâce à sa petite taille. Il entre, en effet, très facilement dans une poche ou une trousse à fournitures. Il permet ainsi de conserver une autonomie au quotidien.


Caractéristiques :
  • Livré avec 5 inserts de 10 g
  • Coloris : Noir
  • Couleur de l'encre : Noire
  • Longueur du stylo : 11.5 cm
  • Diamètre du stylo : 2 cm

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

La maladie de Parkinson est une maladie neuronale dégénérative principalement caractérisée par ses symptômes moteurs : rigidité musculaire, tremblements au repos et akinésie (lenteur des mouvements).
Les traitements mis en place comme la Levo Dopa ou des molécules anticholinergiques qui réduisent le spasme musculaire et agissent sur les tremblements et la rigidité. Les médicaments ne permettent pas de retarder l’évolution de la maladie mais agissent sur les symptômes.

Prise en charge autour de la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson passe par la mise en place d’une équipe pluridisciplinaire composée de médecins, neurologues, kinésithérapeutes, orthophoniste, psychologues, ergothérapeute, aide soignants…
Cette prise en charge globale permet au patient de mieux s’adapter à l’évolution de la maladie et à son impact sur sa vie socioprofessionnelle et de diminuer le risque d’effets indésirables du traitement.

Conseils avec le traitement

L’éducation thérapeutique dans le traitement de la maladie de Parkinson est importante pour que le patient comprenne les bénéfices de son traitement et adopte un bon usage de ses médicaments.
Les premiers points importants sont le respect de son ordonnance et des horaires de prise des différents médicaments.
Le patient doit signaler au personnel soignant, l’apparition d’effets indésirables car ceux-ci peuvent être pris en charge en corrigeant le traitement par une adaptation posologique, un changement de molécules ou encore par le passage sur un médicament à libération prolongée.
L’usage des antiparkinsoniens implique un risque d’interactions médicamenteuses, c’est pour cela qu’il est important de prévenir tout professionnel de santé sur les médicaments pris et d’éviter la prise de médicaments sans avis médical.
L’utilisation des agonistes dopaminergiques expose à des comportements type compulsifs, c’est pour cela qu’il est important de savoir les reconnaitre : achats compulsifs, addiction aux jeux d’argent, troubles alimentaires, augmentation du désir sexuel...
La somnolence soudaine peut arriver sous traitement et peut interférer avec votre vie professionnelle et la conduite est à éviter.
La pratique d’une activité physique selon les capacités de la personne permet de ne pas trop perdre de masse musculaire ou de coordination musculaire (marcher 30 min, natation, exercices de gymnastiques, jardinage..).

Les soins complémentaires

La prise en charge de la maladie de Parkinson fait appel à divers soins : séance de kinésithérapie (massage), orthophonie (trouble de l’écriture, de la parole, de la déglutition), ergothérapie (maintenir, restaurer le maximum d’activités quotidiennes de manière sécurisée et autonome en tenant compte de l’environnement et des handicaps du patient), accompagnement psychologique, diététicienne...

Aménagement de l’habitation et du quotidien

L’objectif dans la prise en charge de la maladie de Parkinson est que la personne reste indépendante le plus longtemps possible, cela passe donc par une adaptation de son habitat en fonction du stade de la maladie.

Le risque de chutes est important lorsque la maladie de Parkinson est très évoluée : il est donc utile de fixer des barres d’appui à des endroits stratégiques tel que la salle de bains, les toilettes ou encore les escaliers.
Les tapis non fixes sont dangereux, il est préférable de les enlever ou d’utiliser des tapis anti dérapant (notamment dans la salle de bains).

Il faut déterminer ce qui est utile pour le patient et imaginer des alternatives (ouvertures des portes, choix des ustensiles de cuisine et pour le repas, les fauteuils relax ou avec rehausseurs de siège, les objets pour faciliter la lecture, la conduite en voiture, le choix des vêtements, faciliter la prise des médicaments avec les piluliers, coupe-comprimés, les moyens de déplacements dans la maison et à l’extérieur.

Ce stylo anti-tremblements est lesté afin de permettre au malade de conserver une écriture lisible pour remplir un document administratif ou signer un chèque. Cela permet de laisser une plus grande autonomie au patient qui est dépendant dans sa  vie quotidienne mais qui conserve ses facultés intellectuelles.

Le soutien psychologique est aussi important pour le patient pour l’acceptation de sa maladie, pour pouvoir en parler avec d’autres patients et souvent nécessaire pour prendre en charge une anxiété qui apparaît dans la maladie de Parkinson.
Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis à jour le 11/06/2020

AVIS PRODUITS

2,0
Moyenne de 2,0 sur 2 avis
Je ne suis pas à l'aise avec ce stylo difficile pour moi à tenir (trop gros) Je ne l'utilise pas
Par Anne
le
mes tremblements étant importants, je pense que c'est la raison pour laquelle je ne suis pas vraimen
Par Evelyne
le
VOTRE AVIS