Sérélys One 30 gélules


Désagréments de la (péri)-ménopause
  • Forme Forme : GĂ©lules
Fabriqué en France

19,99 â‚Ź
19,99 â‚Ź
Sérélys One est un complément alimentaire à base d'extraits de pollens et de vitamine E.

Sérélys One contient un mélange d'extraits de pollens (PureCyTonin Complex PI et GC) qui participe au bien-être pendant la ménopause en réduisant notamment les bouffées de chaleur et la fatigue passagère.

Sérélys One contient de la vitamine E qui protège les cellules contre le stress oxydatif.

L'ingrédient actif de Sérélys One, le PureCyTonin :
  • extraits cytoplasmiques purifiés de pollens
  • technologie exclusive
  • l'enveloppe du grain de pollen est éliminée afin de ne conserver que le cytoplasme du pollen
  • riche en nutriments
  • hautement biodisponible
Sérélys One, seulement 1 gélule par jour. 1 gélule contient 320 mg de PureCyTonin correspondant à la dose journalière recommandée.

Non hormonal - Sans activité phyto-estrogénique

Conditionnement : boite de 30 gélules végétales

Fournisseur :
SERELYS PHARMA
Une gélule par jour le matin ou le soir.

Recommandations :
  • Ce produit n'est pas destiné aux femmes enceintes ni aux enfants.
  • Tenir le produit hors de portée des jeunes enfants.
  • Les compléments alimentaires doivent être utilisés dans le cadre d'un mode de vie sain et ne peuvent être utilisés comme substituts d'un régime alimentaire varié et équilibré.
  • Ne pas dépasser la dose journalière recommandée.
Liste des ingrédients : Extraits cytoplasmiques spécifiques, purifiés et standardisés de pollens (mélange de PureCyTonin Complexe PI, PureCyTonin Complex GC) ; agent de charge : cellulose microcristalline, acétate de d-alpha-tocophérol ; anti-agglomérants : stéarate de magnésium, dioxyde de silicium.
Gélule d'origine végétale : hydroxypropylméthylcellulose


Valeurs nutritionnelles :
  Pour 1 gélule VNR*
Extraits de pollens :
PureCyTonin Complex PI
PureCyTonin Complex GC
320 mg  
Vitamine E 10 mg 83,3%
*VNR : Valeurs Nutritionnelles de Référence

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

En France, 10 millions de femmes sont concernées par la ménopause. Cette manifestation naturelle se définit par la disparition des règles d’une durée supérieure ou égale à 12 mois et survient autour de 50 ans. On considère que 15 à 20 % des femmes sont sous traitements hormonaux substitutifs (THS).

Les effets de la ménopause

La ménopause s’observe par une hypo-oestrogénie avec apparitions de manifestations variables d’une femme à l’autre (fréquence, intensité, durée). Les principaux troubles observés sont l’apparition de bouffées de chaleurs, de troubles de l’humeur, d’insomnies, de sécheresse vaginale, de modifications de la libido et du poids...
Un autre trouble important apparaît après la ménopause, c’est l’ostéoporose post-ménopausique. Elle fait partie des conséquences les plus graves de la carence oestrogénique car on observe une accélération brutale de la perte osseuse.

Le traitement hormonal substitutif ou THS va permettre de remplacer les 2 hormones (œstrogène et progestérone) qui ont cessées d’être produites par les ovaires lors de la ménopause. Le traitement va donc se substituer au cycle lorsque les règles étaient encore présentes : œstrogène tout le long du cycle et progestérone en fin de cycle.

Quand doit-on mettre en place le THS ?

Les femmes visées par un traitement hormonal substitutif sont les femmes ménopausées ou en ménopause précoce, en priorité celles atteintes de trouble climatériques (ensemble des symptômes induits par la ménopause) incommodants, d’un risque d’ostéoporose ou de maladies cardio-vasculaires.

L’instauration du THS nécessite différents examens : un interrogatoire du médecin, un examen clinique (général et gynécologique) et des examens complémentaires systématiques (biologie et mammographie).

Les médicaments du THS

Les 2 hormones utilisées dans ce traitement sont :
- l’œstrogène qui va cibler les troubles climatériques et prévenir l’ostéoporose.
- La progestérone qui va permettre de protéger l’utérus dans le risque de cancer de l’utérus du à l’utilisation seule des oestrogènes.
Il est donc indispensable d’associer ces deux hormones dans les troubles fonctionnels de la ménopause et dans la prévention de l’ostéoporose.
Il existe plusieurs voies d’administration qui permettent de s’adapter à chaque cas : comprimés, gels, patchs..

Combien de temps faut-il le prendre ?

Le traitement hormonal substitutif doit être le plus court possible, c’est le médecin qui décidera de son arrêt en fonction des risques ou des bénéfices du traitement selon chaque cas.
Il peut-être stoppé à l’arrêt des troubles climatériques et à tout moment, mais si le risque d’ostéoporose est présent, c’est le médecin qui évaluera les possibilités ultérieures notamment par Sérélys One.

La solution naturelle et sans hormones : Sérélys One

Les contre-indications à ce traitement hormonal substitutif sont le cancer du sein connu ou suspecté et autre tumeurs dont le développement serait lié aux œstrogènes, les antécédents ou maladies thrombo-emboliques (veineuses ou artérielles en cours) et les maladies plus graves (lupus, tumeur, affections hépatiques, HTA grave..).

Pour toutes les femmes qui ne peuvent ou ne souhaitent pas prendre un traitement hormonal substitutif, il est important de répondre aux problématiques induites par la ménopause dont la plus pénible d'entre elles : les bouffées de chaleur.

Le complément alimentaire Sérélys One ne contient pas d'hormones et n'a pas d'activité phyto-oestrogéniques contrairement au soja. Sérélys One tire son action contre les bouffées de chaleur des extraits de pollens de plantes qu'il contient. Ces derniers ont été traités selon un procédé exclusif pour ne plus posséder de propriétés allergisantes.
Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 28/09/2020

AVIS PRODUITS

4,3
Moyenne de 4,3 sur 12 avis
Aucun résultat aprÚs un mois
Par Arlette
le
Il est rĂšs efficace et me convient parfaitement.
Par CHRISTINE
le
TrÚs efficace, plus de bouffées de chaleur, j'ai essayé d'autres méthodes et produits sans résultat.
Par Isabelle
le
A ma 4Úme boßte, les bouffées reviennent de jour comme de nuit... c'était trop bien!!! dommage
Par MONICA
le
Résultats aprÚs 3 semaines. Bouffées de chaleur nettement moindres. Une vraie différence.
Par Catherine
le
Trés efficace ! Le meilleur traitement que j'ai pu tester et sans effet secondaire.
Par SARAH
le
efficace au bout d'un mois avec des petites rechutes mais tres cher
Par ghislaine
le
VOTRE AVIS