Poux : symptômes et prévention

Poux : symptômes et prévention
Les poux sont le cauchemar de nombreux parents, surtout lorsque les enfants sont en collectivité, que ce soit à l’école, à la crèche ou chez la nourrice. Ces parasites minuscules se reproduisent rapidement jusqu’à infester les cheveux, provoquant des envies de grattage parfois insupportables. Pour prévenir la transmission des poux et éviter de devoir batailler pour les éliminer, Pharma GDD vous explique les principales mesures d’hygiène ainsi que les bons réflexes à adopter pour réduire les risques de voir les poux se propager aux cheveux de vos enfants.

Qu’est-ce que les poux ?

Les poux sont des insectes minuscules dit hématophages : ils se nourrissent du sang prélevé au niveau du cuir chevelu. En cas d’infestation, on parle de pédiculose. Il existe trois types de poux : les poux de tête, les plus répandus, les poux de corps et les poux de pubis, plus couramment appelés morpions. Les trois types de poux sont dotés d’une tête et d’un corps avec trois paires de pattes. Chaque patte possède à son extrémité une pince qui permet aux poux de se fixer solidement aux cheveux, aux poils et aux fibres des vêtements. Cependant, ils ne peuvent pas vivre plus de deux jours en-dehors des cheveux car c’est le cuir chevelu qui leur fournit leur nourriture.

Comment reconnaître les poux ?

Les poux de tête et les poux de corps mesurent entre deux et quatre millimètres tandis que les poux de pubis sont plus petits (moins de deux millimètres) et donc plus difficiles à détecter. La couleur et l’aspect des poux varient en fonction de leur stade d’évolution : les lentes (œufs) qui n’ont pas encore éclos sont généralement blanchâtres, plus ou moins transparentes, brillantes et bien bombées ; les lentes qui sont vides ressemblent à des pellicules, sont blanchâtres, plus opaques et plates que les lentes pleines ; les poux adultes sont quant à eux de couleur grise, surtout lorsqu’ils sont gorgés de sang.

Reproduction et cycle de vie

Les poux sont des insectes qui se reproduisent à très grande vitesse et qui ont ensuite un cycle biologique tout aussi rapide. Après l’accouplement, les poux femelles peuvent pondre entre quatre et dix lentes chaque jour pendant environ un mois et demi. Ces œufs sont pondus au plus près de la racine des cheveux, à moins d’un centimètre, généralement derrière les oreilles et au niveau de la nuque. Elles y adhèrent grâce à un manchon qui entoure le cheveu et à une sorte de colle, le cément, sécrétée par le pou femelle. Le cuir chevelu est un terrain très propice au développement des lentes en raison de sa température située entre 29 ° et 36 ° C.

L’éclosion des lentes se produit sept à dix jours après la ponte. Les jeunes poux sont appelés larves ou nymphes et atteignent leur pleine maturité dix à quinze jours plus tard. La durée de vie d’un pou dans la chevelure est de un à deux mois. En-dehors, il ne survit pas plus de deux jours. Les lentes vides peuvent quant à elles rester dans les cheveux pendant plusieurs mois après l’éclosion.

Comment attrape-t-on des poux ?

Contrairement à une idée reçue encore répandue, les poux ne sautent pas et ne volent pas. Ils se transmettent par contact direct de cheveux à cheveux pour les poux de tête, de poils à poils pour les poux de pubis et par les vêtements ou la literie pour les poux de corps. Les poux de tête peuvent également se transmettre par le biais d’objets ayant été en contact avec une chevelure infestée comme une brosse ou un peigne. A noter que la propreté des cheveux et du cuir chevelu n’a aucune influence sur la contamination par les poux car ils ne s’intéressent qu’au sang du cuir chevelu.

Moins fréquemment, les poux peuvent s’accrocher aux vêtements proches des cheveux (bonnets, écharpes, cols), aux dossiers des sièges ou aux peluches et s’en servir comme intermédiaire pour atteindre la chevelure. A partir du moment où ils sont fixés aux cheveux, ils y restent jusqu’à ce qu’ils soient éliminés par un traitement ou jusqu’à ce que leur vie s’achève naturellement. Les risques de contamination et de transmission restent présents tant que les poux sont vivants, soit pendant une période de un à deux mois.

Les symptômes provoqués par les poux

La pédiculose du cuir chevelu (infestation par les poux de tête) est bénigne et très courante chez les enfants entre 3 et 10 ans qui vivent en collectivité (crèche, garderie, école). Chaque année, près de 20 % des enfants scolarisés sont confrontés aux poux. Les petites filles qui ont les cheveux longs sont particulièrement touchées.

Dans environ 40 % des cas, la présence de poux n’entraîne aucun symptôme particulier. Si la personne atteinte ne ressent aucun signe et si aucun diagnostic n’est posé, les poux se multiplient librement. Dans les autres cas, le symptôme caractéristique de la pédiculose est l’apparition de fortes démangeaisons du cuir chevelu (prurit) entre deux et six semaines après la contamination, de jour comme de nuit. Elles résultent d’une réaction allergique à la salive du pou. Des petits points rouges ou bleutés peuvent également apparaître sur le crâne.

Un grattage du cuir chevelu est souvent inévitable lorsque l’on a des poux, ce qui entraîne des lésions de la peau susceptibles d’être le siège d’une surinfection et de croûtes. Les lésions peuvent être plus ou moins étendues et être compliquées par un impétigo, une infection cutanée superficielle d’origine bactérienne. Lorsque les poux sont particulièrement nombreux et cohabitent avec des lésions de grattage, des ganglions peuvent apparaître, généralement au niveau de la nuque, engendrant une fatigue inhabituelle.

Comment éviter les poux ?

Pour éviter les poux et les désagréments que leur présence implique, les principales mesures consistent à suivre des mesures d’hygiène et à surveiller régulièrement la chevelure des enfants mais aussi de toute la famille.

Rechercher les poux et les lentes

Si vous craignez que votre enfant soit confronté aux poux, la première étape est de surveiller sa chevelure et d’examiner chaque jour le cuir chevelu. Pour cela, mouillez les cheveux et appliquez un après-shampooing démêlant. Placez-vous au dessus d’un lavabo, blanc de préférence, et sous un bon éclairage. En effet, les poux fuient la lumière et les éclairer permet de les voir se déplacer s’ils sont présents. Cela permet aussi de mieux voir si des lentes sont accrochées aux cheveux. Peignez l’ensemble de la chevelure mèche à mèche avec un peigne à poux, de la racine jusqu’aux pointes. Essuyez le peigne après chaque passage et observez attentivement si des poux ont été décrochés. Si vous voulez surveiller la chevelure de plusieurs personnes, utilisez un peigne pour chacune d’entre elles. Si vous n’avez qu’un seul peigne à poux, plongez-le dans l’eau bouillante avant de le réutiliser.

L’utilisation de shampooing anti-poux contenant des substances chimiques n’est pas recommandée en prévention car cela peut entraîner par la suite une résistance des poux aux traitements. En revanche, vous pouvez ajoutez dix gouttes d’huile essentielle de lavande officinale dans 100 ml du shampooing habituel. Cette huile essentielle est dotée de propriétés antifongiques, antiparasitaires et permet d’éviter les poux.

Les réflexes au quotidien

Au cours de la journée, brossez toujours les cheveux avec une brosse ou un peigne parfaitement propre. S’ils sont longs, utilisez des barrettes et des élastiques pour les attacher et limiter la transmission des poux. Certaines marques proposent des accessoires pour cheveux imprégnés de répulsifs. Apprenez à votre enfant à ne pas échanger avec ses camarades son écharpe, son bonnet ou son foulard s’il en porte à l’école.

Pour réduire au maximum les risques d’attraper des poux, lavez en machine les taies d’oreiller ainsi que tous les vêtements qui entrent en contact avec les cheveux et le cuir chevelu. Choisissez une température d’au moins 60 ° C car les poux sont capables de résister aux températures plus basses. Vous pouvez également utiliser des répulsifs sous forme de spray pour les surfaces qui ne peuvent pas être lavées en machine : canapé, sièges et appui-tête de la voiture, doudounes, peluches, etc.


Notre sélection pour éviter les poux :


Si les mesures préventives n’ont pas suffit à éviter les poux et que votre enfant ou un autre membre de la famille est atteint, il faudra alors utiliser des produits spécifiques pour les éliminer. Nous vous recommandons de consulter notre fiche conseil « Comment se débarrasser des poux » pour savoir quel traitement anti-poux choisir et comment l’utiliser correctement. Il vous faudra également informer le plus rapidement possible les établissements fréquentés par la personne touchée afin qu’ils puissent prendre des mesures et informer les autres parents. Nous vous rappelons que l’éviction scolaire n’est en aucun cas obligatoire en cas d’infestation par les poux.

A retenir

Les poux sont des insectes minuscules qui infestent les cheveux, en particulier ceux des enfants, surtout lorsqu’ils vivent en collectivité. Les poux se reproduisent rapidement et atteignent leur maturité en seulement quelques jours. Ils sont responsables de ce que l’on appelle pédiculose et leur présence entraîne des démangeaisons du cuir chevelu et une envie de se gratter parfois insupportable. Des lésions de la peau et une surinfection sont possibles si les poux sont très nombreux et le grattage important. Ils se transmettent par contact de cheveux à cheveux mais il est possible de les éviter en suivant certaines règles d’hygiène, en examinant régulièrement la chevelure de toute la famille et en adoptant des réflexes simples au quotidien. Si la prévention ne suffit pas à éviter les poux, il faut alors se tourner vers un traitement adapté afin de les éliminer rapidement.