Pacidol tétine avec réservoir 20 dosettes


Sucette avec solution sucrée – Douleurs bébé
  • Forme Forme : Sucette doseuse

9,99 â‚Ź
9,99 â‚Ź
Pacidol est une tétine pour bébé avec réservoir pour l’intégration d’une solution sucrée fournie sous forme de dosettes.
Ce dispositif médical utilisé chez le nouveau-né et le jeune nourrisson entre 0 et 4 mois, qui agit en prévention de la douleur.

Il est indiqué en cas de soins à potentiel douloureux ou inconfortables tels que les vaccinations par injection, les prises de sang, la mesure de la glycémie, le retrait de pansement ou d’adhésif, ou encore pour certaines toilettes, pesées ou radiographies délicates.

Ce système associe 2 méthodes analgésiques synergiques afin de détendre bébé avec la succion, geste rassurant pour un nourrisson, associée à l’ingestion d’une solution sucrée.

La sucette Pacidol
participe donc à la prise en charge de la douleur chez le nouveau-né, afin de faciliter le soin prévu. En effet, ce dernier ressent la douleur, et il est parfois compliqué de savoir comment gérer ces situations difficiles.
Grâce à Pacidol, cette sucette et sa solution analgésique sucrée, il est donc possible d’atténuer une éventuelle douleur ressentie par l’enfant au cours de soins ou d’examens médicaux.

L’effet apparaît 2 minutes après l’utilisation du dispositif et sera actif pour une durée de 5 à 7 minutes environ.

Conditionnement : boîte constituée d'1 sucette avec réservoir et de 20 dosettes unidoses contenant 2 ml de solution sucrée.

Contre-indications :

  • Rétrécissement de l'oesophage,
  • Fistule oeso-trachéale,
  • Entérocolite ulcéro-nécrosante,
  • Incapacité à avaler,
  • Intolérance au fructose.
Posologie : Pour les nouveaux-nés et les jeunes nourrissons âgés de 0 à 4 mois et de poids supérieur à 2,5 Kg : utiliser tout le contenu de la dosette.

Mode d'emploi :

  1. Détachez et ouvrir une dosette de solution sucrée en exerçant un mouvement de rotation sur le capuchon. Déposer la dosette sur un plan horizontal.
  2. Ouvrir le sachet contenant la sucette.
  3. Enlever le capot protecteur de la sucette.
  4. Dévisser la partie réservoir de la sucette, tétine vers le haut.
  5. Versez tout le contenu de la dosette dans le réservoir.
  6. Tenez le réservoir verticalement et le dévisser complètement au support.
  7. Donnez à téter à l'enfant.
  8. Réalisez le soin 2 minutes après le début de la succion. Le délai de 2 minutes doit impérativement être respecté.
  9. Maintenez la succion pendant toute la durée du soin. L'utilisation peut être renouvelée si besoin, pour un même soin et jusqu'à 6 à 8 fois par 24 heures, sans épuisement de l'effet de Pacidol.

Entretien de la sucette :

  • La sucette peut être utilisée directement après ouverture du sachet. Il n'est pas nécessaire de la stériliser avant la première utilisation.
  • Après utilisation, laver la tétine et le réservoir dans une eau chaude et savonneuse, bien la rincer à l'eau claire et la laisser sécher dans un endroit sec et frais, puis remettre le capot protecteur. La sucette doit être bien sèche avant de remettre le capot.
  • La sucette doit ensuite être conservée dans la boîte en carton d'origine, dans un endroit sec et frais pour une éventuelle utilisation ultérieure chez le même enfant.
  • Avant toute utilisation ultérieure, maintenir la sucette immergée dans de l'eau à ébullition pendant 2 minutes, la laisser refroidir puis presser la tétine pour faire sortir l'eau qu'elle pourrait contenir.
  • N'utilisez en aucun cas une stérilisation chimique à froid ou électrique ou par micro-ondes, cela risquerait d'endommager la tétine.

Précautions d'emploi :

  • Ne pas utiliser la sucette avec une autre solution que celle fournie dans la boîte.
  • Une utilisation prudente doit être réalisée chez les enfants présentant des troubles de la déglutition, une instabilité cardio-respiratoire ou une autre pathologie digestive majeure nécessitant un maintien à jeun.
  • Ne pas utiliser la même sucrette pour un autre enfant.
  • Pacidol peut être utilisé avant la réalisation d'une glycémie veineuse ou capillaire car celles-ci ne sont pas modifiées en raison de la faible quantité de sucre et du bref délai entre son utilisation et le prélèvement.
  • Ne jamais attacher de ruban ou de cordon à la sucette pour éviter que l'enfant s'étrangle.
  • Avant chaque utilisation, examiner soigneusement la sucette en tirant légèrement sur la tétine. La jeter au moindre signe de détérioration ou de fragilité.
  • Utiliser toujours la sucette avec le réservoir en place et bien revissé.
  • Ne pas exposer la sucette directement au soleil ou près d'une source de chaleur.
  • Pacidol doit toujours être utilisé sous la surveillance d'un adulte.
  • Pacidol n'est pas une sucette physiologique ou anatomique destinée à calmer l'enfant en toutes circonstances. En effet, la présence du réservoir qui, vide, contient de l'air, pourrait provoquer des troubles digestifs chez l'enfant tels que aérophagie, ballonnement.
  • Ne pas laisser à la portée des enfants.
  • Toute dosette ouverte ne doit pas être ré-utilisée.
Composition de la solution sucrée : Saccharose, eau.

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

Depuis le 30 décembre 2017, 11 vaccins sont maintenant obligatoires chez les enfants nés à partir du 1er janvier 2018. Ce programme a pour objectif de prévenir la réapparition de foyers infectieux, de réduire les cas de maladies infectieuses dans le but d’améliorer la couverture vaccinale.

Vaccination obligatoire pour les bébés

Les 11 vaccins concernés sont les vaccins de la diphtérie, du tétanos, de la poliomyélite, de la coqueluche, de l’Haemophilus influenzae de type B, de l’hépatite B, du pneumocoque, du méningocoque C, de la rougeole, des oreillons et de la rubéole. Grâce aux vaccins combinés, le nombre d’injections et donc de rendez-vous est diminué.

Auparavant seuls les vaccins contre la diphtérie, poliomyélite et tétanos étaient exigés pour l’entrée et le maintien des enfants en collectivité. Pour effectuer cette entrée en collectivité d’un nourrisson ou d’un enfant, les parents ont 3 mois pour présenter, soit par le carnet de vaccination ou par un papier officiel, la preuve attestant la réalisation des vaccins obligatoires.

Procédure de vaccination

Avant une vaccination, il est important de rassurer son enfant pour essayer de dédramatiser ce moment, en le prenant dans ses bras ou sur ses genoux ou encore de le mettre au sein si celui-ci est allaité.
Dans les cas où le bébé n’est pas allaité, il y a toujours la possibilité de lui faire prendre quelques gorgées d’eau sucrée juste avant l’injection grâce à la sucette Pacidol. Ce dispositif a été testé dans les ervices de pédiatrie et Pacidol a montré un effet analgésique grâce à la combinaison de la succion et du goût sucré de la solutions.
L'effet calmant dure pendant 5 à 7 minutes et apparait 2 min après l'ingestion de Pacidol.

Pour désensibiliser la zone d’injection du vaccin, il est possible d’appliquer un anesthésique local en crème qui va permettre de désensibiliser la peau. Il faut pour cela, appliquer en couche épaisse la crème au niveau de la cuisse (zone privilégiée chez les nourrissons) puis de la recouvrir à l’aide du pansement fourni avec le médicament. Pour que la crème pénètre bien, il est nécessaire d’effectuer cet acte 1 heure avant l’injection.
Pour informations, il est inutile de donner du paracétamol au nourrisson avant un vaccin car l’injection est rapide et la piqûre n’est ressentie que sur quelques secondes.

Les contre-indications aux vaccinations sont rares mais on peut citer la réaction allergique grave à une précédente injection du vaccin ou encore une allergie connue à l’un des composants du vaccin.
Si votre enfant présente un rhume ou une fièvre, c’est le médecin qui après l’avoir examiné conclura s’il doit oui ou non reporter la vaccination.

Après la vaccination

Quelques heures après l’injection, il est possible qu’apparaisse une douleur ou une rougeur à l’endroit où le vaccin a été fait, de même qu’il est possible que l’enfant développe une légère fièvre, des maux de tête ou une baisse d’appétit. Ces réactions sont fréquentes mais restent normales, il est donc inutile de s’inquiéter car ces symptômes disparaissent dans les 24 à 48 heures.
Cependant il est préférable d’aller consulter si l’enfant déclare une forte fièvre, présente une allergie ou inflammation au point d’injection ou encore s’il pousse des cris et est inconsolable depuis plus de 24 heures.

Les vaccins sont remboursés à hauteur de 65% par la sécurité sociale sauf pour le vaccin ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole) qui lui est remboursé à 100%.
Certaines vaccinations sont dispensées gratuitement dans des centres de vaccinations publics ou encore dans les centres de protection maternelle et infantile (PMI).
Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 11/06/2020

AVIS PRODUITS

5,0
Moyenne de 5,0 sur 1 avis
Je n ai pas encore teste avec le sucre mais je M en sert tous les jours pour donner le Julep gommeux
Par Helene
le
VOTRE AVIS