Pharmacie de la Grâce de Dieu, Caen
 
 
se souvenir de moi
Mot de passe oublié ?
Créer mon compte
 
 
Voir mon paniervoir mon panier CommanderCommander
0

1ère Pharmacie française en ligne

drapeau

Belara pilule contraceptive

Pilule contraceptive

Médicament sur ordonnance Belara pilule contraceptive
Référence : 
3400936950146
29,90 € TTC
Médicament sur ordonnance Belara pilule contraceptive
Médicament sur ordonnance Belara pilule contraceptive
 


 

BELARA est un CONTRACEPTIF HORMONAL ORAL. Lorsque les contraceptifs oraux contiennnt deux hormones  comme dans BELARA, ils sont appelés "Contraceptif Oral Combiné" (COC). Les 21 comprimés de la plaquette contiennent les mêmes quantités d'hormones, c'est pourquoi BELARA est une contraception monophasique.

Les contraceptifs oraux comme BELARA ne vous protègent pas du Sida ou des autres affections sexuellement transmissibles. Seuls les préservatifs vous en protègent.


Conditionnement : boîte de 3 plaquettes de 21 comprimés.




Pour connaître les mises en garde, les précautions d'emploi, la composition, la posologie, les contre-indications, veuillez consulter la notice d'utilisation.

Si vos symptômes persistent, consultez votre médecin.

  Dernière mise à jour le 14/01/2014

Les substances actives sont :
Acétate de chlormadinone .................................................................... 2,000 mg
Ethinylestradiol ..................................................................................... 0,030 mg
Un comprimé pelliculé contient 0,03 mg d'éthinylestradiol et 2 mg d'acétate de chlormadinone.

Les autres composants sont :
Noyau : Lactose monohydraté, amidon de maïs, povidone K30, stéarate de magnésium.
Pelliculage : Hypromellose 6 mPas, lactose monohydraté, macrogol 6000, Propylène glycol, talc, dioxyde de titane (E 171), oxyde de fer rouge (E 172).


Si vos symptômes persistent, consultez votre médecin.

  Dernière mise à jour le 14/01/2014

Posologie, mode et/ou voie(s) d'administration, fréquence d'administration et durée du traitement

Posologie
Respectez toujours la posologie indiquée par votre médecin. En cas de doute, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Mode d'administration
Voie orale.

Comment et quand prendre BELARA 0,03 mg/2 mg comprimé pelliculé ?
1 comprimé par jour au même moment de la journée, pendant 21 jours consécutifs, sans oubli, avec 1 arrêt de 7 jours entre deux plaquettes.

Sortez le comprimé correspondant au jour de la semaine (par ex. Dim. pour dimanche) et avalez-le sans le mâcher. Prenez ensuite un autre comprimé chaque jour en suivant la flèche si possible à la même heure, de préférence le soir. Respectez toujours un intervalle de 24 heures entre 2 prises. Les jours imprimés sur la plaquette vous permettent de savoir chaque jour si vous avez bien pris le comprimé ce jour-là.

Prenez un comprimé chaque jour pendant 21 jours consécutifs. Pendant les 7 jours suivants, ne prenez pas de comprimé. En général, les hémorragies de privation (règles) commenceront 2 à 4 jours après la prise du dernier comprimé de la plaquette.

Après cette interruption libre de 7 jours, commencez à prendre les comprimés de la nouvelle plaquette, même si les règles ne sont pas terminées.

Quand démarrer BELARA ?

Si vous n'avez jamais eu de contraception orale :
Prendre le 1er comprimé le premier jour de votre cycle.
La contraception commence le premier jour d'administration et continue pendant l'interruption des sept jours.

Si vos règles ont déjà commencé, prendre le premier comprimé entre le 2 ème et le 5ème jour des règles, qu'elles soient finies ou non. cependant, dans ce cas, vous devez utiliser une méthode contraceptive mécanique complémentaire pendant les 7 premiers jours.

Au-delà de 5 jours de règles, vous devez attendre votre prochain cycle avant de commencer à prendre BELARA.

Si vous changez de contraceptif hormonal combiné :
Le 1er comprimé de BELARA est à prendre le jour suivant la fin de l'ancienne plaquette ou à la place des comprimés placebos si c'est le cas de votre précédete contraception hormonale combinée.

Si vous utilisiez une contraception progestative :
Si vous utilisiez une contraception progestative orale, les hémorragies de privation (règles) peuvent être absentes. Vous pouvez commencer BELARA le lendemain de l'arrêt de la pilule progestative. Dans ce cas, vous devez utiliser une méthode contraceptive mécanique complémentaire pendant les 7 premiers jours.

Si vous utilisez une méthode par injection ou implant :
Débutez BELARA le jour prévu du retrait de l'implant ou le jour prévu de la nouvelle injection. Dans ce cas, il est nécessaire d'utiliser une méthode contraceptive mécanique complémentaire pendant les 7 premiers jours.

Après une fausse couche, un avortement dans les 3 premiers mois de la grossesse :
Vous pouvez commencer BELARA immédiatement. Dans ce cas, aucune méthode contraceptive mécanique complémentaire n'est nécessaire.

Après un accouchement ou un avortement dans les 3 à 6 mois de la grossesse :
Si vous n'allaitez pas, vous pouvez commencer BELARA dans les 21 à 28 jours après la naissance. Il n'est pas nécessaire d'utiliser une méthode contraceptive complémentaire.

Si plus de 28 jours se sont écoulés depuis l'accouchement, une contraception mécanique complémentaire pendant les 7 premiers jours est nécessaire.

Si des rapports sexuels ont déjà eu lieu, il convient d'éliminer la présence d'une grossesse ou d'attendre les premières règles avant de commencer la contraception.

Vous ne devez pas prendre BELARA si vous allaitez.

Combien de temps pouvez-vous prendre BELARA ?
Vous pouvez prendre BELARA aussi longtemps que vous le souhaitez si votre santé vous le permet. A l'arrêt de BELARA, le début des hémorragies de privation pourra être retardé d'environ 1 semaine.

Que devez-vous faire en cas de vomissements ou de diarrhée pendant la prise de BELARA 0,03 mg/2 mg comprimé pelliculé ?
En cas de vomissement ou de diarrhée dans les 4 heures suivant la prise de BELARA, vous devez continuer à prendre BELARA comme d'habitude. Cependant, il est possible que les substances actives de BELARA ne soient pas complètement absorbées et que la contraception ne soit plus assurée. Dans ce cas, vous devez prendre d'autres méthodes de contraception pendant le reste du cycle.

Symptômes et instructions en cas de surdosage

Si vous avez pris plus de BELARA 0,03 mg/2 mg comprimé pelliculé que vous n'auriez dû :
Il n'y a pas de signe caractéristique d'intoxication après la prise de plusieurs comprimés en une seule fois. Nausées, vomissements, et chez les jeunes filles, de petits saignements vaginaux, peuvent apparaître. Dans de tels cas, consultez un médecin. Si nécessaire, il vérifiera les paramètres sanguins et la focntion hépatique.

Instructions en cas d'omissions d'une ou plusieurs doses

Si vous oubliez de prendre BELARA 0,03 mg/2 mg comprimé pelliculé :
Si l'oubli d'un comprimé est constaté dans les 12 heures qui suivent l'heure habituelle de la prise, prenez immédiatement le comprimé oublié, et poursuivez la prise normalement en prenant le comprimé suivant à l'heure habituelle. Aucun autre moyen contraceptif n'est nécessaire.

Si l'oubli d'un comprimé est constaté plus de 12 heures après l'heure normale de la prise, l'efficacité de BELARA n'est plus assurée. Dans ce cas, prendre immédiatement le comprimé oublié et poursuivre la plaquette normalement même si cela entraîne la prise de 2 comprimés le même jour. Cependant, vous devez utiliser un autre moyen de contraception (type préservatif) pendant les 7 jours suivants.

Si pendant ces sept jours, vous terminez la plaquette commencée, commencez immédiatement une nouvelle plaquette de BELARA, c'est-à-dire que vous ne devez pas faire d'arrêt entre les deux plaquettes (règle des 7 jours). Vous n'aurez probablement pas d'hémorragie de privation jusqu'à la fin de la plaquette. Mais quelques saignements pourront survenir pendant la prise de la nouvelle plaquette.

Le risque de grossesse augmente avec le nombre de comprimés oubliés. Si un ou les comprimés oubliés correspondent à la première semaine du cycle et si un rapport a eu lieu dans le semaine qui précède l'oubli des comprimés,, la probabilité d'ue grossesse doit être envisagée. Ceci est également le cas si vous obliez un ou plusieurs comprimés et que vous n'avez pas vos règles durant l'intervalle libre qui suit. dans tous les cas, consultez votre médecin.

Si vous voulez retarder les hémorragies de privation ?
Même si cela n'est pas recommandé, vous pouvez retarder les hémorragies de privation (règles) en commençant de suite une nouvelle plaquette sans intervalle libre de 7 jours. Il peut y avoir des spottings et des saignements irréguliers pendant la prise de la seconde plaquette. A la fin de la seconde plaquette, observez l'intervalle libre de 7 jours puis enchaînez avec une nouvelle plaquette de BELARA.
Demandez conseil à votre médecin avant de décaler les hémorragies de privation.

Si vous voulez décaler le premier jour des hémorragies de privation
Si vous prenez les comprimés selon la notice, la période d'hémorragies de privation commencera pendant l'intervalle libre des 7 jours. Vous pouvez décaler ce jour en raccourcissant l'intervalle libre (mais sans l'augmenter). Par exemple, si l'intervalle libre démarre un vendredi et que vous le modifier au mardi (soit 3 jours plus tôt), vous devrez commencer la nouvelle plaquette 3 jours plus tôt que prévu.

Si vous réduisez l'intervalle libre (par exemple, de 3 jours ou moins), il se peut que vous n'ayez pas d'hémorragie de privation pendant l'intervalle libre mais des spotting et des saignements irréguliers éventuels.

Si vous n'êtes pas sûre de la manière de procéder, demandez conseil à votre médecin.

Risque de syndrome de sevrage

Si vous arrêtez de prendre BELARA, vos ovaires reprendront leur activité normale et vous pourez démarrer une grossesse.




Si vos symptômes persistent, consultez votre médecin.

  Dernière mise à jour le 14/01/2014

Liste des informations nécessaires avant la prise du médicament

Avant de commencer la prise de BELARA, votre médecin fera un examen général et gynécologique approfondi, éliminera la présence d'une grossesse, tiendra compte des contre-indications et précautions d'emploi, et décidera si BELARA vous convient. Cet examen devrait être effectué chaque tout au long de la prise de BELARA.

Contre-indications

Ne prenez jamais BELARA 0,03 mg/2 mg, comprimé pelliculé dans les cas suivants :
  • Si vous êtes allergique (hypersensible) à l'éthinylestradiol, l'acétate de chlormadinone ou à l'un des excipients de BELARA,
  • Si vous souffrez ou avez des antécédents de maladies des vaisseaux sanguins veineux et artériels, come par exemple, thrombose veineuse profonde, embolie pulmonaire, crise cardiaque, accident vasculaire cérébral,
  • Si vous notez les premiers signes d'apparition de caillots sanguins, d'inflammations des veines, ou d'embollie, tels qu'une douleur dans la poitrine ou une sensation d'oppression dans la poirine,
  • Si vous devez subir de longues périodes d'immobilisation (comme par exemple, alitement complet ou plâtre) ou lors d'opérations chirurgicales planifiées (arrêtez Belara 4 semaines avant la date prévue de l'opération),
  • Si vous avez un diabète ou une glycémie mal contrôlés,
  • Si vous avez une hypertension artérielle non contrôlée (valeur constamment supérieure à 140/90 mm Hg),
  • Si vous avez des troubles de la coagulation (par exemple, un déficit en protéine C),
  • Si vous souffrez d'une atteinte du foie (par exemple d'origine virale) ou une jaunisse ou tant que les valeurs de la fonction hépatique ne sont pas normalisées,
  • Si vous ressentez des démangeaisons sur tout le corps ou avez une maladie des voies biliaires, particulièrement en cas de survenue d'une précédente grossesse ou d'un traitement par estrogènes,
  • En cas d'augmentation du taux sanguin de bilirubine (produit de dégradation des globules rouges) par exemple due à une maladie de naissance (syndrome Dubin-Johnson ou maladie de Rotor),
  • Si vous avez une tumeur du foie (ou antécédent),
  • Si vous souffrez de maux d'estomac aigus, si vous présentez un grossissement du foie ou des signes d'hémorragie abdominale,
  • Si une porphyrie (affection des pigments sanguins) apparaît pour la première fois ou réapparaît,
  • Si vous avez ou avez eu ou si vous suspectez une tumeur maligne hormono-dépendante (par exemple, cancer du sein, des trompes),
  • Si vous avez des troubles graves du métabolisme lipidique,
  • Si vous souffrez ou avez souffert d'une maladie inflammatoire du pancréas, accompagnée d'une augmentation importante des triglycérides,
  • Si vous souffrez de migraine apparaissant pour la première fois,
  • Si vous souffrez de céphalées anormalement sévères, fréquentes ou prolongées,
  • Si vous souffrez ou avez souffert de migraine accompagnée des troubles de la perception, de la sensation ou de la motricité (migraine accompagnée),
  • Si vous souffrez soudainement de troubles de la perception (vue ou ouïe),
  • Si vous observez des troubles du mouvement (en particulier, des signes de paralysie),
  • Si vous notez une aggravation d'une épilepsie,
  • Si vous souffrez de dépression sévère,
  • Si vous souffrez d'un certain type de surdité (otospongiose) qui s'est aggravé lors de grossesse précédentes,
  • Si vous observez une absence de règles inexpliquées,
  • Si vous observez une croissance anormale de la muqueuse utérine (hyperplasie endométriale),
  • Si vous observez des saignements vaginaux d'origine non déterminée.
Si l'un des points ci-dessus vous concerne, stoppez immédiatement BELARA. Vous ne devez pas prendre BELARA ou l'arrêter immédiatement si vous avez des risques sérieux de troubles de la coagulation.

Précautions d'emploi ; mises en garde spéciales

Faites attention avec BELARA 0,03 mg/2 mg comprimé pelliculé dans les cas suivants :
  • si vous fumez : Le tabac augmente le risque d'effets secondaires cardiovasculaires sévères au cours de l'utilisation de contraceptifs oraux combinés. Ce risque s'accentue avec l'âge (notamment à partir de 35 ans) et avec l'usage du tabac. Il est vivement recommandé aux fumeuses de plus de 35 ans d'utiliser un autre mode de contraception.
  • si vous avez une hypertension artérielle, une hyperlipidémie, un surpoids ou un diabète, le risque d'effets indésirables graves (tels que crise cardiaque, embolie, accident vasculaire cérébral, ou tumeurs hépatiques) augmente.
  • si un des facteurs de risque suivant vous concerne, apparaît ou s'aggrave, consultez immédiatement un médecin. Il décidera si vous pouvez continuer ou non Belara.
Troubles thrombo-embolliques ou autres maladies des vaisseaux
L'utilisation d'un contraceptif oral est associée à une augmentation du risque de survenue de thromboses veineuses ou artérielles telles que crise cardiaque, AVC (accident vasculaire cérébral), thrombose veineuse profonde, embollie pulmonaire. Cependant, ces évènements demeurent rares.

Le risque de thrombo-embolie veineuse est augmenté chez les utilisatrices d'un contraceptif oral combiné (COC) par rapport aux non-utilisatrices. Le risque est plus élevé lors de la première année. Cette augmentation de risque sous COC est moindre que celle observée lors de la grossesse qui est estimée à 60 cas pour 100 000 grossesses. Dans 1 à 2% des cas, l'issue est fatale. Nous n'avons pas de donnée sur le risque de thrombo-embolie veineuse de BELARA par rapport aux autres COC.

Consultez votre médecin dès que possible si vous présentez des symptômes de thromobse ou d'embolie pulmonaire tels que :
  • douleur et /ou gonflement inhabituel des membres,
  • douleur brutale et sévère dans la poitrine, irradiant ou non dans le bras gauche,
  • essouflement soudain, toux brutale d'origine inconnue,
  • maux de tête sévères et inexpliqués ou prolongés,
  • perte partielle ou totale de la vue, vision trouble, troubles du langage ou de la parole,
  • vertiges, collapsus (associés dans certains cas à des troubles épileptiques),
  • faiblesse soudaine ou engourdissement important d'un côté ou d'une partie du corps,
  • troubles moteurs,
  • douleurs abdominales aiguës.
Si vous notez des maux de tête, importants et inhabituels, qui peuvent faire craindre la survenue de troubles circulatoires cérébraux, consultez votre médecin dès que possible. Il pourra vous conseiller d'interrompre le traitement immédiatement.

Le risque des complications thrombo-emboliques augmente avec les facteurs suivants :
  • âge,
  • tabac,
  • antécédents familiaux (maladies thrombo-emboliques dans la fratrie ou chez un parent relativement jeune). Si cela vous concerne, votre médecin pourra vous adresser à un spécialiste (pour vérifier la coagulation sanguine) avant de démarrer Belara,
  • obésité (indice de masse corporelle >30 Kg / mètre carré),
  • troubles des différents paramètres biologiques lipidiques et protéiques (dyslipoprotéinémie),
  • hypertension artérielle,
  • troubles cardiaques (maladie des valves cardiaques, fibrillation),
  • en cas d'immobilisation prolongée, d'intervention chirurgicale importante, d'opération sur les jambes ou de sévères blessures. Dans ce cas, avertir votre médecin qui pourra vous conseiller d'interrompre le contraceptif au moins 4 semaines avant l'intervention et quand le reprendre (en général, 2 semaines au plus tôt après votre rétablissement).
  • autres maladies modifiant la circulation sanguine comme un diabète, un lupus érythémateux disséminé (une maladie du système immunitaire), un syndrome hémolytico-urémique (une maladie du sang qui atteint les reins), une maladie de Crohn ou colite ulcérative (une inflammation chronique des intestins), une drépanocytose. Un traitement adapté à ces maladies permet de réduire le risque de complications.
Cancer
Certaines études suggèrent qu'il existe un facteur de risque de cancer du col de l'utérus chez les utilisatrices de contraceptifs oraux (COC) à long terme qui ont présenté une infection du col de l'utérus par un virus sexuellement transmissible (papillomavirus). Cependant, d'autres facteurs pourraient intervenir (par exemple, le nombre de partenaires, une contraception mécanique).

Des études ont rapporté une légère augmentation du risque de cancer du sein chez les femmes sous COC. Cette majoration du risque disparaît progressivement au cours des 10 ans qui suivent l'arrêt des COC pour revenir au risque lié à l'âge. Le cancer du sein étant rare chez la femme de moins de 40 ans, le nombre plus élevé de cancers du sein diagnostiqués chez les utilisatrices habituelles ou nouvelles utilisatrices de COC est faible par rapport au risque global de cancer du sein.

Dans de rares cas, des tumeurs bénignes du foie, et dans de plus rares cas encore, des tumeurs malignes du foie ont été rapportées. Dans de rares cas isolés, ces tumeurs ont conduits à une hémorragie intra abdominale mettant en jeu le pronostic vital. En cas de douleurs abdominales sévères qui ne disparaisent pas spontanément, consultez votre médecin.

Autres maladies
Un certain nombre de femmes présente une légère augmentation de la pression artérielle sous contraception orale. Si votre pression artérielle augmente de façon importante sous Belara, votre médecin vous proposera d'arrêter Belara et vous prescrira un traitement pour abaisser la pression artérielle. Dès que votre pression artérielle reviendra à la normale, vous pourrez reprendre Belara.

Si vous avez souffert d'herpès apparu lors d'une grossesse ultérieure, celui-ci peut réapparaître lors de la prise d'un contraceptif oral.

Si vous avez des troubles lipidiques ou des antécédents familiaux de ces troubles (de type hypertriglycéridémie), vous avez un risque accru d'inflammation du pancréas. Si vous avez des troubles de la fonction hépatique, votre médecin vous conseillera d'arrêter Belara jusqu'à ce que les paramètres hépatiques redeviennent normaux. Si vous avez souffert de jaunisse lors d'une grossesse ultérieure ou d'une prise antérieure de contraceptif oral et que celle-ci réapparaît, le médecin vous conseillera d'arrêter Belara.

Votre médecin vous suivra régulièrement si vous êtes diabétique avec un bon contrôle de la glycémie. Il pourrait être nécessaire d'adapter votre traitement anti-diabétique.

Des taches brunes anormales peuvent apparaître sur votre peau (chloasma) notamment si elles étaient déjà apparues lors d'une grossesse. Si vous avez cette prédisposition, vous devez éviter l'exposition au soleil et aux ultra-violets sous BELARA.

Maladies pouvant s'aggraver

Un suivi médical particulier est également nécessaire dans les cas suivants :
  • épilepsie,
  • sclérose en plaque,
  • crampes sévères (tétanie),
  • migraine,
  • asthme,
  • insuffisance cardiaque ou rénale,
  • chorée mineure,
  • diabète,
  • maladie du foie,
  • désordre lipidiques,
  • maladies auto-immunes (y compris lupus érythémateux disséminé),
  • obésité,
  • hypertension artérielle,
  • endométriose (il s'agit du tissu qui tapisse la cavité utérine),
  • inflammation des veines, varices,
  • troubles de la coagulation,
  • maladie du sein,
  • antécédent de tumeur bénigne de l'utérus (fibrome),
  • herpès lors d'une précédente grossesse,
  • dépression,
  • maladies inflammatoires chroniques intestinales (maladie de Crohn, colite ulcérative).
Consultez votre médecin si vous avez ou avez eu l'une de ces maladies ou si celle-ci apparaît sous BELARA.

Efficacité
En cas d'oubli du contraceptif, ou de vomissements ou de diarrhées, ou lors de la prise concomitante de médicaments, l'efficacité contraceptive peut être modifiée. Dans de rares cas, des désordres métaboliques peuvent modifier l'efficacité contraceptive. Même si vous prenez correctement le contraceptif, son efficacité n'est pas de 100%.

Saignements irréguliers
Des saignements irréguliers ("spottings" ou métrorragies) peuvent survenir sous contraceptifs oraux, en particulier au cours des premiers mois. Si ces saignements persistent ou apparaissent pour la première fois après une utilisation prolongée, consultez votre médecin.

Les saignements peuvent aussi être un signe de réduction de l'effet contraceptif. Dans certains cas, les saignements peuvent être absents après la prise de Belara pendant 21 jours. Si vous avez pris Belara scrupuleusement, il est peu probable que vous soyez enceinte. Si vous n'avez pas pris Belara correctement, il convient de s'assurer de l'absence de grossesse avant de poursuivre la contraception.

Interactions avec d'autres médicaments

Si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, y compris un médicament obtenu sans orodnnance, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

L'efficacité contraceptive de Belara peut être modifiée par la prise simultanée d'autres médicaments, notamment : les médicaments pour le traitement de l'épilepsie (carbamazépine, phénytoïne, topiramate), les médicaments destinés à traiter la tuberculose (rifampicine, rifabutine), certains antibiotiques, tels que l'ampicilline, les tétracyclines, la griséofulvine, les barbituriques, le barbexaclone, la primidone, le modafinil, certains traitements contre le VIH (ritonavir), et les médicaments à base de Millepertuis (Hypericum). Les médicaments qui stimulent la motricité intestinale (métoclopramide par exemple) et le charbon activé peuvent modifier l'absorption des substances actives de BELARA.

Vous ne devez pas prendre Belara avec des préparations à base de Millepertuis.

Si vous prenez un médicament contenant une des substances mentionnée ci-dessus (sauf pour le millepertuis) ou si vous démarrez un traitement, vous pouvez continuer à prendre Belara. Vous devez ajouter une autre méthode contraceptive (par exemple préservatifs) pendant au moins 7 jours ou jusqu'à 28 jours après la fin du traitement. Si un traitement au long cours est nécessaire, vous devrez utiliser des méthodes contraceptives non hormonales. demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

Si le traitement concomitant continue après la fin de la plaquette de contraceptif, vous devez commencer la nouvelle plaquette dès la fin de l'autre, sans arrêt de 7 jours.

Prévenez votre médecin si vous prenez de l'insuline ou d'autres médicaments destinés à abaisser votre glycémie. Il peut être nécessaire de modifier le dosage de ces médicaments.

Lors de la prise de COC, l'effet du diazépam, de la ciclosporine, de la théophylline, de la prednisolone, peut être augmenté et prolongé du fait de leur élimination réduite. L'effet des médicaments à base de clofibrate, de morphine, de lorazépam, de paracétamol peut être diminué lors de la prise concomitante de COC. Il en est de même lors de la prise de ces médicaments sur une courte durée.

Certains examens biologiques des fonctions hépatiques, surrénale et thyroïdienne, certaines protéines plasmatiques, le métabolisme glucidique et l'hémostase peuvent être affectés par la prise de BELARA. Avant d'effectuer une prise de sang, prévenez votre médecin que vous prenez BELARA.

Utilisation pendant la grossesse et allaitement

Grossesse
En cas de grossesse, ce médicament n'as pas lieu de vous être prescrit. La découverte d'une grossesse sous pilule ne nécessite pas une interruption de la grossesse. Dans ce cas, arrêtez le traitement, prévenez et consultez votre médecin afin de se conformer à ses recommandations. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Allaitement
En cas d'allaitement, l'utilisation de ce médicament est déconseillée, en raison d'un très faible passage des substances actives dans le lait maternel. Prévenez votre médecin en cas de désir de grossesse ou d'allaitement. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Les COC ne semblent pas avoir d'effet négatif sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines.

Liste des excipients à effet notoire

Liste des excipients à effet notoire :
BELARA contient du lactose. Si vous êtes intolérant à certains sucres, contactez votre médecin avant de prendre BELARA.


Si vos symptômes persistent, consultez votre médecin.

  Dernière mise à jour le 14/01/2014

Autotest intolérance au gluten
Offre Vichy sac
Fiches conseils
Nos marques
nos marques


LES NOUVEAUTES


INFORMATIONS
Pompiers 18
SAMU 15
SOS Médecin 3624
Centre anti-poison 01 40 05 48 48




logo So Colissimo

logo ordre des pharmaciensLogo ministere de la sante première pharmacie en ligne certifiée ISO 9001
ARSLogo site internet autorisé
Pharmacie de la Grâce de Dieu
Adresse : 1 place du commerce,
14054 CAEN CEDEX 04
Horaires d'ouverture : Du lundi au samedi 09h00 à 12h30, De 14h à 19h30
Service Internet :
TEL : 02 31 34 34 28
Horaires : 8h30 à 12h30 - 14h à 18h

Partager
  
Réalisation Web-Interactive