Phloroglucinol Mylan 80mg comprimés orodispersibles


Douleurs spasmodiques - Adultes et enfants
  • Pour qui Pour qui : Adulte et enfant
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie buccale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Sur avis mĂ©dical
  • Allaitement Allaitement : Sur avis mĂ©dical
  • Forme Forme : ComprimĂ©s

Ă€ partir de
2,45 â‚¬
Ă€ partir de
2,45 â‚¬

Phloroglucinol Mylan 80 mg est un médicament antispasmodique qui lutte contre les contractions douloureuses de l'intestin, des voies biliaires, urinaires et de l'utérus. Il prend ainsi en charge les spasmes d'origine digestifs (colites spasmodiques), bilaires (coliques hépatiques), urologiques (coliques néphrétiques) et gynécologiques (règles et contraction pendant la grossesse).

Conditionnement : Boîte de 10 ou 20 comprimés orodispersibles
Un comprimé orodispersible contient 80 mg de phloroglucinol

Les autres composants sont : Lactose monohydraté, cellulose microcristalline, crospovidone, povidone K90, stéarate de magnésium, aspartam (E951).

Posologie de Phloroglucinol Mylan 80 mg comprimés orodispersibles

Chez les adultes, la posologie de Phloroglucinol Mylan 80 mg est de 2 comprimés, à prendre au moment de la crise, à renouveler en cas de spasmes importants, à raison de 2 comprimés 3 fois par jour. Les comprimés sont à laisser fondre sous la langue pour un effet rapide ou à dissoudre dans un verre d'eau avant ingestion.

Chez l'enfant, la posologie est 1 comprimé 2 fois par jour, après dissolution dans un verre d'eau.

Contre-indications de Phloroglucinol Mylan 80 mg

En cas d'allergie connue au phloroglucinol ou à l'un des autres composants et en cas de phénylcétonurie (maladie héréditaire dépistée à la naissance), en raison de la présence d'aspartam, Phloroglucinol est contre-indiqué.

Chez les patients présentant une intolérance au galactose, un déficit en lactase de Lapp ou un syndrome de malabsorption du glucose ou du galactose (maladies héréditaires rares), l'utilisation du médicament Phloroglucinol 80 mg est déconseillée.
En cas de doute, ne pas hésiter à demander l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien. 
En cas de grossesse et d'allaitement, il faut demander conseil auprès de son médecin ou pharmacien.
Mis Ă  jour le 18/06/2019