Mylan Ibuprofène 400 mg 12 comprimés


Douleurs et fièvre - Adultes et enfants >30kg
  • Pour qui Pour qui : Dès 30 kg
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie orale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Non autorisĂ©
  • Allaitement Allaitement : Sur avis mĂ©dical
  • Forme Forme : ComprimĂ©s

2,38 â‚¬
2,38 â‚¬
Mylan Ibuprofène 400 mg est un médicament contenant un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) : l'ibuprofène. Ce médicament possède des propriétés anti-inflammatoires, antalgiques et antipyrétiques.
Ce médicament est utilisé dans le traitement au long cours des rhumatismes et de l'arthrose invalidante et dans le traitement de courte durée de la fièvre et / ou des douleurs telles que maux de tête, états grippaux, douleurs dentaires, courbatures et règles douloureuses.
Il est aussi indiqué chez l'adulte, après au moins un avis médical, dans le traitement de la crise de migraine légère ou modérée, avec ou sans aura.
Mylan Ibuprofène 400 mg est indiqué chez l'adulte et l'enfant de plus de 30 kg (environ 11-12 ans).

Dans un comprimé pelliculé :
Ibuprofène.................................... 400,00 mg
Sous forme de lysinate d'ibuprofène............................ 684,00 mg

Les autres composants sont :
Noyau cellulose microcristalline, silice colloïdale anhydre, crospovidone type A, crospovidone type B, povidone K30, stéarate de magnésium, talc.
Pelliculage : OPADRY II blanc 85F18422 (alcool polyvinylique hydrolysé, dioxyde de titane (E 171), macrogol 3350, talc).
Encre d'impression : OPACODE noir S - 17823 (gomme laque Shellac), alcool isopropylique, oxyde de fer noir (E172), chlorobutanol anydre, propylene glycol, hydroxyde d'ammonium).

Posologie de Mylan Ibuprofène 400 mg

Les comprimés sont à avaler au cours des repas avec un verre d'eau.

Chez les adultes et enfants de plus de 30 kg, la dose usuelle est de 1 comprimé de 400 mg, à renouveler toutes les 6 heures. La dose maximale est de 3 comprimés par jour, soit 1200 mg par jour.

Il faut réduire la dose chez les sujets âgés en raison du risque d'effets indésirables.
La durée du traitement est de 3 jours en cas de fièvre et de 5 jours en cas de douleurs.

Pour traiter la migraine, l'ibuprofène est réservé aux adultes avec une posologie de 1 comprimé 400 mg pris le plus tôt possible dès le début de la crise. Au bout de 8 heures, si ce comprimé n'a pas fait effet, une seconde prise est possible, à condition de respecter cet intervalle de 8 heures. Un deuxième comprimé ne pourra pas être pris au cours de la même crise en cas d'échec du premier comprimé, mais cette crise peut être traitée par un autre médicament hors anti-inflammatoire non stéroïdien et aspirine.
La durée du traitement est de 3 jours.

Demandez conseil à votre médecin ou pharmacien en cas de doute.
En cas de persistance des symptômes, en informer votre médecin.

Attention en cas de surdosage ou d'intoxication avec Ibuprofène Mylan 400 mg, notamment en cas de surdosage ou d'intoxication accidentelle, il faudra contacter rapidement un médecin.
Ne pas doubler une dose oubliée.

Contre-indications de Mylan Ibuprofène 400 mg

Une prise d'Ibuprofène Mylan 400 mg est contre-indiquée au-delà de 5 mois de grossesse révolus (24 semaines d'aménorrhée), en cas d'antécédents d'allergie ou d'asthme déclenchés par la prise de ce médicament ou d'un médicament apparenté, notamment autres AINS, acide acétylsalicylique (aspirine), d'un antécédent d'allergie aux autres constituants du comprimé, d'antécédents de saignements gastro-intestinaux ou d'ulcères liés à des traitements antérieurs par AINS, d'ulcère ou saignement de l'estomac ou de l'intestin en évolution ou récidivant, d'une hémorragie gastro-intestinale, cérébrale ou autre hémorragie en cours ou encore en cas de maladie grave du foie, des reins, du cœur et de lupus érythémateux disséminé.

La prise d'Ibuprofène Mylan 400 mg à des fortes doses peut provoquer des effets indésirables parfois graves, augmenter le risque de crise cardiaque ("infarctus du myocarde") ou d'accident vasculaire cérébral. En cas de problèmes cardiaques, si vous avez eu un accident vasculaire cérébral ou si vous pensez avoir des facteurs de risque pour ce type de pathologie, veuillez en informer votre médecin ou à votre pharmacien.

Ne pas dépasser les doses recommandées ni la durée de traitement.
Le diagnostic et le suivi de la crise de migraine chez l'enfant nécessitent un avis médical.

La prise d'Ibuprofène Mylan 400 mg est déconseillée chez les femmes en âge de procréer et nécessite des précautions d'emploi chez les sujets âgés en raison du risque d'hémorragies gastro-intestinales, ulcères et perforations. Une surveillance des fonctions rénales, hépatiques et cardiaques et une posologie et une durée, la plus faible et la plus courte possible sont recommandées.

Si vous souffrez d'antécédent d'asthme associé à une rhinite chronique, une sinusite chronique ou des polypes dans le nez, de troubles de la coagulation, de prise d'un traitement anticoagulant, d'antécédents digestifs (hernie hiatale, hémorragie digestive, ulcère de l'estomac ou du duodénum ancien), de maladie du cœur, du foie ou du rein, de varicelle, un avis médical est nécessaire avant de prendre Ibuprofène Mylan 400 mg.

L'association de traitement concomitant à l'ibuprofène peut augmenter le risque d'ulcère gastroduodénal ou d'hémorragie, avec notamment les corticoïdes oraux, les antidépresseurs (ceux de type ISRS, c'est-à-dire Inhibiteurs Séléctifs de la Recapture de la Sérotonine), les médicaments prévenant la formation de caillots sanguins tels que l'aspirine ou les anticoagulants tels que la warfarine. Un traitement concomitant avec du méthotrexate à des doses supérieures à 20 mg par semaine ou avec du pémétrexed est également à surveiller et nécessite un avis médical avant de le prendre. 
Ne pas associer l'ibuprofène à tout autre médicament contenant tout autre anti-inflammatoire ou aspirine.

Si vous présentez au cours de ce traitement, les symptômes suivants, troubles de la vue, hémorragie gastro-intestinale (rejet de sang par la bouche ou dans les selles, coloration des selles en noir), apparition de signes cutanés ou muqueux qui ressemblent à une brûlure (rougeur avec bulles ou cloques, ulcérations), signes évocateurs d'allergie à ce médicament, notamment une crise d'asthme ou brusque gonflement du visage et du cou, stopper le traitement et consulter en urgence.

Le médicament Ibuprofène Mylan 400mg peut être prescrit par votre médecin si nécessaire au cours du premier trimestre de grossesse et sera utilisée de façon brève, à la plus faible posologie. C'est au-delà du 5ème mois de grossesse que ce médicament est contre-indiqué. L'ibuprofène passe dans le lait maternel et est donc à éviter durant l'allaitement.

Conditionnement : Boîte de 12 comprimés pelliculés

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

La douleur se définit comme un ensemble de sensations d’intensité désagréable à insupportable, elle est donc un signal d’alarme pour lequel des actions doivent être mises en place.

Les différents types de douleurs

Il existe différents types de douleurs :
- la douleur nociceptive (de l’ordre traumatique, inflammatoire contre laquelle on utilise l'ibuprofène ou encore survenant dans l’abdomen),
- la douleur neuropathique (ce sont les nerfs qui sont atteints et qui déclenchent la douleur, par exemple dans le zona)
- la douleur idiopathique (douleurs dont les causes sont mal expliquées)
- la douleur psychogène (générée par le psychisme suite à un deuil par exemple)

La douleur permet le déclenchement de stimuli qui sont enregistrés par les terminaisons nerveuses et acheminer via la moelle épinière jusque dans le cerveau (zone du thalamus).
Ce dernier va renvoyer des signaux dans les différentes aires cérébrales pour permettre de différencier 2 types de douleurs : la douleur vive, rapide et localisée et la douleur sourde, tardive, diffuse dont la localisation est difficile à évaluer.

L’évaluation de la douleur

Le rôle du patient dans l’évaluation de la douleur est très important car c’est lui qui va indiquer aux professionnels de santé son intensité afin de déterminer l’attitude thérapeutique à adopter (diagnostic et mise en place ou non d’un traitement antalgique).
Trois méthodes existent actuellement pour évaluer la douleur :
- l’échelle numérique (EN) où l’on demande simplement au patient de noter sa douleur sur une échelle de 0 à 10 ;
- l’échelle visuelle analogique (EVA): ici le patient va indiquer son degré de douleur à l’aide d’une réglette qui comporte une ligne avec un curseur que le patient déplacera d’un coté ou de l’autre.
- Enfin l’échelle verbale simple (EVS) : le patient doit décrire sa douleur selon 4 possibilités (pas de douleur, douleur faible, modérée et intense).

Soulagement de la douleur avec les antalgiques

Les antalgiques sont divisés en 3 classes en fonction de leur puissance d’action.
- Tout d’abord, il y a les antalgiques pour douleurs légères à modérées qui comportent : le paracétamol, l’aspirine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l'ibuprofène 400 mg Mylan ou le kétoprofène...

Certains de ces médicaments antidouleur vont soigner des douleurs « banales », certains sont en vente libre comme l'ibuprofène dosé à 400 mg et c’est pour cela qu’il faut les prendre avec précaution car ils exposent néanmoins à des effets indésirables (foie pour le paracétamol ; l’aspirine et les anti-inflammatoires sont connus pour leurs contre-indications nombreuses et leurs effets secondaires (allergie, ulcère, hémorragie..).

- Viennent ensuite les antalgique de niveau II pour les douleurs modérées ou sévères ou non soulagées par les antalgiques du palier inférieur : codéine, tramadol, dihydrocodéine.
Ces médicaments associés ou non au paracétamol sont disponibles seulement sur ordonnance. Les principaux effets indésirables qu’on peut citer sont pour la codéine sont la constipation et pour le tramadol des nausées, vertiges.

- Enfin parmi les antalgiques de palier III pour traiter les douleurs intenses rebelles aux autres traitements, on distingue : la morphine et les apparentés (fentanyl, hydromorphone, oxycodone, buprénorphine, nalbuphine et péthidine).
Leur utilisation est réglementée car une dépendance physique et psychique apparaît assez rapidement ainsi que le phénomène du syndrome de sevrage (arrêt brutal).

Des méthodes complémentaires non médicamenteuses existent pour soulager les douleurs parmi lesquelles la thermothérapie.

Il est important d’aller consulter son médecin lorsqu’une douleur dure depuis plusieurs jours et résiste malgré la prise de médicaments antidouleur comme l'ibuprofène. De plus, il est utile de prévenir le médecin lors de la prise d’autres médicaments pour éviter d’éventuels effets indésirables qui peuvent s’additionner aux antidouleurs en particulier la somnolence (danger pour la conduite).
Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 21/10/2019