Hypertension artérielle : quels risques ?

Hypertension artérielle : quels risques ?


Première maladie chronique dans le monde, l'hypertension artérielle touche une grande partie de la population. Souvent détectée lors d'un contrôle médical de routine, elle laisse peu de symptômes annonciateurs. Un point sur une pathologie répandue.


Hypertension : qu'est-ce que c'est ?


HypertensionL'hypertension correspond à une hyper-pression du sang sur la paroi des artères. Chez une personne qui n'est pas atteinte d'hypertension, la tension ne s'élève qu'en cas d'effort ou de stress. Chez les personnes hypertendues en revanche, la tension reste élevée constamment.

La pression dans les artères est mesurée par 2 valeurs, exprimées en mm de mercure (mmHg) :

  • la pression artérielle systolique correspond à la pression maximale qui règne dans les artères suite à l'éjection du sang.
  • la pression artérielle diastolique correspond à la pression minimale qui règne dans les artères lors de la phase de remplissage du cœur.


L'hypertension artérielle est caractérisée par une pression artérielle systolique supérieure à 140 mmHg et/ou 90 mmHg après plusieurs mesures répétées de la tension artérielle.


Facteurs et causes de l'hypertension


Dans 95% des cas, il y a une absence de causes : il s'agit d'une hypertension primitive.

Dans 5% des cas, une cause est identifiée : il s'agit alors d'une hypertension secondaire. Les principaux facteurs pouvant entraîner une hypertension artérielle sont alors les médicaments, l'alcool, les maladies endocriniennes, les maladies rénales, l'apnée du sommeil...


Conséquences de l'hypertension artérielle


L'hypertension peut conduire à une réduction de la durée de vie de 10 à 20 ans en l'absence de traitement. Elle conduit également à une augmentation de l'incidence des accidents liés à l'athérosclérose (formation de plaques de graisse sur la paroi des artères).

Il est clairement établi que l'hypertension artérielle induit un vieillissement prématuré des artères, à l'origine d'une rigidité de la paroi artérielle entraînant :

  • une hypertrophie du cœur
  • une altération du tonus musculaire des petites artères
  • une athérosclérose (formation de plaques d'athérome)

L'hypertension artérielle est un facteur de risque cardiovasculaire.

On dissocie les facteurs de risque cardiovasculaire modifiables (fort taux de glycémie, cholestérol, élévation de la pression artérielle, tabac, obésité, sédentarité...) sur lesquels on peut agir grâce notamment à la prévention, des facteurs de risque non modifiables sur lesquels il est impossible d'agir (sexe, âge, antécédents de maladie cardiovasculaire...)


Traitement de l'hypertension artérielle


Tous les patients atteints d'hypertension artérielle doivent être pris en charge.

Objectif : maintenir une pression artérielle systolique inférieure à 140 mmHg et une pression artérielle diastolique inférieure à 90 mmHg afin d'éviter les complications cardiovasculaires.

Le traitement passera par :

  • une évaluation biologique (glycémie, ECG de repos...)
  • une évaluation initiale du risque cardiovasculaire global (risque faible, moyen ou élevé)
  • des mesures hygiénodiététiques (pendant 1 mois) : si celles-ci sont insuffisantes, il y aura recours à un traitement médicamenteux.
  • des traitements en fonction du patient, des pathologies associées et des résultats de l'examen biologique.


A lire aussi :
Hypertension et grossesse : ce qu'il faut savoir
Hypertension : comment mesurer sa tension à domicile ?