Comment prévenir les coups de soleil ?

Avec l’arrivée de l’été, il est tout à fait naturel de vouloir profiter au maximum des bienfaits du soleil. Cependant, le soleil est aussi le principal ennemi de la peau et un café en terrasse, une promenade en famille ou un après-midi passé au bord de la mer ou à la campagne sont autant de situations qui nous exposent tous aux coups de soleil. Ces brûlures superficielles plus ou moins intenses sont dues à une exposition excessive au soleil ou à une protection solaire insuffisante voire absente.

Les coups de soleil endommagent le film hydrolipidique, ce qui a pour effet de fragiliser l’épiderme et de le rendre plus vulnérable aux agressions, au vieillissement prématuré mais aussi à des lésions plus profondes qui peuvent entraîner un cancer cutané. Il est donc particulièrement important de connaître les différents moyens qui permettent de s’exposer au soleil sans danger et de profiter de la période estivale tout en évitant les mauvaises surprises. Pharma GDD vous rappelle les principes fondamentaux à suivre afin de prévenir des coups de soleil et préserver ainsi votre capital soleil.

Coup de soleil : comment, pourquoi, quelles conséquences ?

Le coup de soleil est également appelé érythème actinique et constitue un signe que l’épiderme a reçu une quantité de rayons bien supérieure à ce qu’il est en mesure de supporter. Il provoque une réaction cutanée en surface mais peut également agresser les couches profondes de la peau et laisser des séquelles plus ou moins importantes.

Le soleil et ses rayons

Le soleil est un astre qui émet plusieurs types de rayons dont les fameux ultraviolets (UV). Parmi eux, il faut distinguer les UVA, les UVB et les UVC. Les UVC sont arrêtés par la couche d’ozone mais ce n’est pas le cas des UVA et des UVB qui peuvent pénétrer dans la peau et y causer des dommages.

Les UVA sont ainsi responsables du vieillissement prématuré de l’épiderme qui se traduit par l’apparition de taches, de rides et d’un relâchement plus ou moins prononcé. Les UVA sont également à l’origine des intolérances et des allergies au soleil et provoquent des lésions qui peuvent conduire au développement d’un cancer tel que le mélanome. C’est pourquoi il est primordial de prévenir les coups de soleil.

Les UVB sont les rayons les plus énergétiques et les plus dangereux. Ils amorcent le phénomène du bronzage mais sont aussi la principale cause des coups de soleil. Les spécialistes estiment ainsi que les coups de soleil sont provoqués à 80 % par les UVB et à 20 % par les UVA.

Le capital soleil

Nous entendons beaucoup parler du capital soleil sans savoir exactement ce qu’il représente. Nous ne sommes pas tous égaux face au soleil et disposons chacun de notre propre capital soleil qui correspond à l’ensemble des moyens de défense de la peau contre les effets néfastes des rayons.

Le capital soleil dépend de facteurs génétiques et du phototype et peut être altéré par différents éléments : l’âge, la consommation de tabac, la pollution, le stress, des apports insuffisants en antioxydants… Son caractère non-renouvelable doit nous encourager à protéger systématiquement notre peau pour prévenir les coups de soleil.

Les signes qui indiquent que le capital soleil est entamé peuvent mettre plusieurs années avant de se manifester et les dommages sont alors irréversibles. Ils prennent généralement la forme de taches brunes ou blanches plus ou moins étendues et témoignent d’un dysfonctionnement de la mélanine, le pigment qui crée la coloration de la peau.

S’il est difficile de quantifier avec précision le capital soleil, le test de Saidman permet de mesurer la Dose érythémateuse minimale (DEM), c’est-à-dire la plus petite quantité de rayons capable de déclencher un coup de soleil 24 heures après l’exposition. Ce test scientifique détermine également la photosensibilité et la photoprotection de chaque individu. La DEM varie avec l’âge et la quantité de mélanocytes (cellules produisant la mélanine) contenue dans l’épiderme.

Les effets d’un coup de soleil

Un coup de soleil entraîne une altération voire une destruction des cellules épidermiques. Les dermatologues ont identifié quatre stades correspondant aux différents degrés d’intensité du coup de soleil, impliquant chacun une réaction particulière.

Le premier stade se manifeste par des marques rose pâle qui apparaissent entre 6 et 24 heures après l’exposition. Ces marques disparaissent d’elles-mêmes en 48 heures sans entraîner de desquamation ou de pigmentation de la peau.

Le deuxième stade du coup de soleil correspond à des marques rouge vif voire violacé, légèrement douloureuses. Elles surviennent entre 2 et 12 h après l’exposition et disparaissent généralement en 48 heures. A ce stade, de légères squames et une pigmentation provisoire peuvent être observées.

Le troisième niveau d’intensité d’un coup de soleil se caractérise par l’apparition de marques rouges qui tirent vers le bleu entre 2 et 6 h après l’exposition. Ces marques s’accompagnent de fortes douleurs, d’un œdème, de squames importantes et d’une pigmentation durable de l’épiderme.

Un coup de soleil de quatrième stade est considéré comme une brûlure au second degré. Des douleurs intenses s’accompagnent de signes généraux de fièvre et de nausées. Un coup de soleil d’une telle intensité provoque une desquamation intense de la peau et laisse souvent des taches ou des lésions qui peinent à cicatriser. Prévenir les coups de soleil est le premier réflexe à avoir pour préserver sa peau de tels dommages.

Préparer sa peau au soleil

La première démarche à effectuer pour prévenir les coups de soleil est de préparer sa peau avant l’exposition. Cette étape indispensable comporte différents éléments et doit être amorcée idéalement dès le printemps.

Le gommage et l’hydratation

Le gommage et l’hydratation régulière de la peau du corps et du visage sont des gestes importants qui permettent de maintenir sa santé et sa beauté. Le gommage consiste à retirer les cellules mortes et les impuretés pour faire « peau neuve » et optimiser la pénétration des actifs des soins suivants, en particulier les soins hydratants qui vont renforcer les défenses naturelles de l’épiderme.

Un gommage réalisé une fois par semaine et une hydratation quotidienne sont nécessaires pour préparer la peau au soleil. A défaut de prévenir les coups de soleil, ces soins favorisent un hâle homogène, lumineux et durable. Pour savoir vers quels produits vous tourner, consultez notre fiche conseil : « Gommage et hydratation : les alliés d’une belle peau ».

L’alimentation

La préparation de la peau au soleil passe également par l’alimentation, bien que son influence soit souvent minimisée. Pourtant, il est primordial de faire le plein de vitamines, d’acides gras, d’oligo-éléments et d’antioxydants avant de s’exposer au soleil.

Certains aliments riches en béta-carotène et en lycopène sont vivement recommandés pour préparer la peau et ainsi prévenir les coups de soleil. C’est le cas notamment des carottes, du melon, des abricots, de la mangue et de la patate douce mais aussi des tomates, de la pastèque et du pamplemousse. Il est également conseillé de consommer des aliments contenant du cuivre, du sélénium et du zinc ainsi que des huiles pour l’apport d’acides gras.

L’hydratation ne doit pas être négligée et devrait même être plus importante que durant le reste de l’année. Consommez au minimum 1,5 litre d’eau par jour en variant les boissons : eau plate ou gazeuse, thé, tisane, soupe chaude ou froide…

Les compléments alimentaires

Comme leur nom l’indique, les compléments alimentaires permettent de compléter les apports alimentaires. Ils soutiennent et renforcent les mécanismes naturels de l’organisme et augmentent la tolérance de la peau aux rayons du soleil. Attention, l’utilisation de compléments alimentaires solaires ne protège pas des coups de soleil et ne dispense pas de protection solaire !

De nombreux laboratoires ont développé des compléments alimentaires qui préparent la peau au soleil, préservent le capital soleil ou apportent un hâle progressif.


Notre sélection de compléments alimentaires :

Une exposition progressive

Pour prévenir les coups de soleil, il est important d’exposer sa peau progressivement. Cela permet de l’habituer petit à petit aux rayons et donc de ne pas la brusquer. Une peau exposée brutalement aux rayons UV après être restée bien couverte durant l’hiver est beaucoup plus vulnérable aux coups de soleil et donc à des dommages profonds.

Pour aller plus loin, lisez notre fiche conseil « Comment préparer sa peau au soleil ? ».

L’indispensable protection solaire

Pour éviter les coups de soleil, la protection solaire est un produit indispensable qui doit être appliquée par tous dès l’apparition des premiers rayons. Contrairement aux idées reçues, se protéger du soleil n’empêche pas de bronzer et préserve la santé sur le long terme.

Bien la choisir

Parmi la multitude de produits conçue par les laboratoires, il peut parfois être difficile de choisir sa protection solaire. Elle doit avant tout être adaptée à votre phototype, au taux d’ensoleillement et à la nature de votre peau (grasse, sèche, sensible, etc.). Il est important de choisir un produit résistant à l’eau et photostable pour une efficacité optimale contre les coups de soleil.

Bien l’utiliser

Pour être pleinement efficace et empêcher l’apparition de coups de soleil, la protection solaire doit être utilisée correctement. Selon sa composition (filtres solaires chimiques, minéraux ou mixtes), elle ne commencera à agir que 30 minutes après avoir été appliquée. Il faut donc penser à anticiper et ne pas attendre la dernière minute pour appliquer sa protection solaire.

L’application du produit solaire doit être généreuse et uniforme pour que la peau soit correctement préservée des coups de soleil. N’oubliez pas les zones plus difficiles d’accès ou « cachées » comme les oreilles, le cou, le décolleté, les mains ou le dessus des pieds.

Au fil de la journée, renouveler l’application de la protection solaire toutes les deux heures au minimum, surtout après vous être baigné, essuyé ou avoir transpiré. Nous vous rappelons également qu’il est déconseillé de réutiliser un produit solaire qui aurait été entamé l’année précédente ou dont la date de péremption est dépassée. Vous ne seriez alors plus protégé contre les coups de soleil.


Notre sélection de produits solaires :

Un produit solaire seul ne suffit pas

La protection solaire seule ne suffit pas pour prévenir les coups de soleil. Il est important de compléter votre crème, lait ou brume solaire en utilisant un parasol et en portant des vêtements couvrants voire des vêtements anti-UV, une casquette ou un chapeau à large bords. Le port de lunettes de soleil permet également d’éviter la survenue d’une uvéite (« coup de soleil » des yeux).

Redoublez de vigilance vis-à-vis des bébés et des jeunes enfants. Le derme reste immature jusqu’à l’âge de trois ans, période de maturation des fibres de collagène et d’élastine. La peau est donc beaucoup plus fragile, se défend moins bien et garde longtemps en mémoire la survenue d’un coup de soleil. Les femmes enceintes doivent également faire beaucoup plus attention au soleil en raison du risque de mélasma, aussi appelé « masque de grossesse », qui peut laisser des taches pigmentaires sur la peau.

Enfin, nous vous rappelons qu’il est préférable d’éviter au maximum de s’exposer au soleil entre 12 h et 16 h. Le soleil étant à son zénith durant cette partie de la journée, ses rayons sont beaucoup plus violents et augmentent le risque de coup de soleil. Les rayons du début et de la fin de la journée sont moins agressifs et tout aussi agréables.

L’importance des soins après-soleil

S’il est essentiel de préparer sa peau à l’exposition au soleil et de la protéger pour éviter les coups de soleil, il ne faut pas oublier d’en prendre soin après l’exposition. Les laboratoires proposent des soins après-soleil dans leurs gammes « solaire » mais vous pouvez également vous tourner vers des produits naturels.

L’objectif d’un après-soleil est d’apaiser les éventuels échauffements provoqués par l’exposition, de réhydrater et de nourrir intensément la peau pour l’aider à se régénérer et à maintenir ses défenses naturelles. En cas de léger coup de soleil, l’après-soleil procure un effet rafraîchissant immédiat et contribue à limiter le phénomène de desquamation.

L’aloe vera, les huiles végétales et le beurre de karité constituent de très bons soins après-soleil naturels. Très hydratants, nourrissants, cicatrisants et réparateurs, ils peuvent aussi servir à soulager les coups de soleil et peuvent être utilisés par toute la famille.


Notre sélection de soins après-soleil :

Mauvais réflexes et idées reçues

En matière d’exposition au soleil, les mauvaises pratiques et les idées reçues perdurent. Faisons le point sur ces mauvais réflexes qui vous exposent à un risque plus élevé de coup de soleil.

Les cabines UV

Au sortir de l’hiver, la tentation est grande de recourir à des séances d’UV en salon d’esthétique pour paraître plus bronzé. Toutefois, ces séances ne préparent absolument pas la peau à l’exposition au soleil et contribuent à augmenter le risque de développer plus tard un cancer cutané. Dans certains cas, les séances d’UV au cabinet du dermatologue peuvent être prescrites pour des raisons médicales (traitement du psoriasis notamment) mais si vous n’êtes pas dans cette situation nous vous recommandons de ne pas y avoir recours afin de préserver votre santé.

Temps couvert : méfiance !

Des nuages, un air plus frais et l’on pense que l’on est protégé des coups de soleil… Attention, les rayons UV peuvent malgré tout passer au travers de la couverture nuageuse et atteindre la peau et la fraîcheur réduit la perception de la sensation de brûlure jusqu’à ce qu’il soit trop tard pour réagir. Il ne faut donc jamais oublier la protection solaire, même si vous vivez en ville !

La réverbération

Un bon nombre de personnes se contente d’un parasol sur la plage pour se protéger des coups de soleil. Cela n’est cependant pas suffisant car un parasol n’est pas complètement filtrant et ne protège pas de la réverbération des rayons UV. Selon la surface sur laquelle on se trouve, la réverbération peut être plus ou moins importante : 3 % sur l’herbe, jusqu’à 17 % sur le sable, de 5 à 20 % sur l’eau, 70 % sur la neige et près de 90 % sur la glace. Vous pouvez donc être exposé aux coups de soleil en été mais aussi en hiver si vous partez en montagne !

La photosensibilisation

Dans certaines situations, l’exposition au soleil est à proscrire car elle peut entraîner une réaction phototoxique ou photoallergique. Cela arrive si vous vous exposez pendant la prise de certains médicaments, après l’utilisation de cosmétiques à base d’acides de fruits, d’huiles essentielles ou de parfum. La peau présentera alors des marques rouges voire un eczéma sur les zones qui ont été exposées.

Pour en savoir plus sur les interactions entre le soleil et les médicaments, consultez notre fiche conseil : « Médicaments et soleil : attention à la photosensibilisation ! ».

Le bronzage ne protège pas des coups de soleil

Contrairement à ce que beaucoup de personnes peuvent penser, le fait d’être bronzé ou d’avoir un phototype foncé ne protège pas des coups de soleil. Toutes les peaux peuvent être confrontées à ce phénomène et le risque perdure de l’apparition des premiers rayons jusqu’à la fin de l’été. Il ne faut donc pas abandonner sa protection solaire durant les derniers jours de vacances mais choisir plutôt un indice de protection moins élevé en passant par exemple d’un SPF 50 à un SPF 30.

Ce qu’il faut retenir

Nous savons tous que l’été est une période propice aux coups de soleil. Pour prévenir leur apparition, il est recommandé de suivre des règles simples avant, pendant et après l’exposition : préparer sa peau avec une alimentation adaptée ou des compléments alimentaires, choisir la bonne protection solaire, préférer une exposition progressive en évitant les heures les plus chaudes et appliquer chaque jour un soin après-soleil sont ainsi des gestes essentiels pour éviter les coups de soleil et profiter de l’été sans mettre en danger la santé de sa peau.