Justine Bernat

Justine Bernat

Docteur en pharmacie

  •   Numéro Ordre 150745 Section D
  •   RPPS 10100456440
Justine Bernat est entrée à la pharmacie de la Grâce de Dieu en 2013 après avoir obtenu son diplôme de pharmacien l’année précédente à l’université de Caen (Calvados). Elle a consacré sa thèse à l’étude comparative de deux médicaments dans le traitement de la DMLA puis obtenu un diplôme universitaire d’aromathérapie en 2017. A l’officine, Justine Bernat est spécialisée dans le conseil en aromathérapie. Elle apporte aux patients qui le demandent des informations sur l’action et la bonne utilisation des huiles essentielles à des fins médicales. En-dehors du conseil au comptoir, elle assure le contrôle pharmacologique des prescriptions établies pour les patients des EHPAD. Elle est également en charge des relations entre les organismes sociaux et la pharmacie. Enfin, dans le cadre de la gestion des médicaments morphiniques, soumis à une législation très stricte, elle gère les stocks et établit des bilans mensuels.

Pourquoi acheter sur une pharmacie en ligne ?

« Une pharmacie en ligne présente de nombreux avantages. C’est accessible à n’importe quel moment de la journée et on peut choisir le mode de livraison qui nous est le plus adapté. La comparaison des prix est beaucoup plus simple, on peut prendre le temps de sélectionner les produits et consulter des fiches conseils très complètes en cas de besoin. »

Pourquoi le conseil est-il important ?

« Dans le métier de pharmacien, le conseil est un élément central. Il est fondamental pour répondre au mieux aux attentes et aux questions des patients. C’est un gage de sécurité et cela permet d’éviter les interactions entre les traitements ou les mauvaises utilisations. »

Son produit fétiche : le Cicaplast Baume B5 de La Roche-Posay

« C’est le produit indispensable à avoir chez soi. Idéal pour toute la famille, des bébés aux adultes, il aide la peau à cicatriser et apaise tous les types d’irritations : érythème fessier, piqûre de moustique, sécheresse intense, allergie cosmétique… »