BiCirkan 60 comprimés


Circulation veineuse, Hémorroïdes - Adultes
  • Pour qui Pour qui : Adulte
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie orale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Non autorisĂ©
  • Allaitement Allaitement : Non autorisĂ©
  • Forme Forme : ComprimĂ©s

8,63 â‚¬
8,63 â‚¬
BiCirkan est un médicament sans ordonnance des laboratoires Pierre Fabre. C'est un veinotonique et un vasosculoprotecteur c'est à dire qu'il entraîne une vasoconstriction, augmente la résistance des vaisseaux et diminue leur perméabilité.

Les comprimés de BiCirkan sont indiqués dans les troubles de la circulation veineuse comme les jambes lourdes ou les impatiences et la crise hémorroïdaire.

Les principes actifs de ce médicament pour les jambes lourdes sont l'extrait de petit houx, l'hesperidine et la vitamine C (acide ascorbique).

Les excipients de BiCirkan sont l'hypromellose, la cellulose microcristalline, la copovidone, la crospovidone, le talc, la silice colloïdale anhydre, le stéarate de magnésium. Le pelliculage du comprimé comprend : hypromellose, éthylcellulose, triéthylcitrate, dioxyde de titane (E 171), laque rouge de cochenille (E 124).

Posologie de BiCirkan

Prendre 1 comprimé matin et 1 comprimé le midi au cours des repas et avec un verre d'eau.

Pour le traitement des hémorroïdes : ne pas dépasser une semaine sans avis médical. Pour la circulation veineuse, si vous ne voyez pas d'amélioration au bout de 15 jours, consultez votre médecin.

Mises en garde avec BiCirkan

Il est préférable de ne pas prendre ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement.

Si vous êtes allergiques à l'un des composants de la formule, ne prenez pas les comprimés de BiCirkan.

Du fait de la présence de la vitamine C, ce médicament est contre-indiqué en cas de troubles du stockage du fer comme la thalassémie, hémochromatose ou l'anémie sidéroblastique.

Conditionnement : boîte de 60 comprimés pelliculés

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

Les symptômes liés aux hémorroïdes sont fréquents et gênants bien que sans gravité. La crise cesse en quelques jours mais à tendance à récidiver, la gêne peut alors devenir quotidienne.

Les hémorroïdes : tout le monde en a !

En effet, ce terme désigne un réseau de vaisseaux présent à l’état normal. Il existe un réseau de veines externes, situé sous la peau de l’orifice de l’anus et un réseau veineux interne, situé plus haut sous la muqueuse du canal anal.
La maladie hémorroïdaire est l’ensemble des troubles qui peuvent toucher ces vaisseaux, mais dans le langage courant, on parle tout simplement  d’ « hémorroïdes ».
Cette pathologie très répandue touche autant les hommes que les femmes et est plus fréquente entre 40 et 65 ans.

Symptômes de la crise hémorroïdaire

Les symptômes sont plus ou moins associés les uns aux autres en fonction des patients et peuvent intervenir en crise ou de façon continue.
  • La douleur tout d’abord, car la crise s’accompagne de sensation de chaleur, de gonflement et de pesanteur au niveau anal. La douleur dure entre 2 et 4 jours et est aggravée par la défécation, l’exercice physique ou la position assise.
  • Les saignements également appelés rectorragie. Il s’agit de sang rouge (non digéré contrairement aux problèmes de colon) qui apparaît au passage aux toilettes.
  • Le prolapsus : cela signifie que les hémorroïdes internes s’extériorisent par l’orifice de l’anus. Cela se traduit par une tuméfaction perçue au niveau anal après la selle ou lors d’un effort. Elle peut se réintégrer spontanément ou être refoulée par le patient. Ce prolapsus est responsable d’une gêne bien entendu mais également de suintements, de brûlures et de démangeaisons.
  • La thrombose : il s’agit de la présence d’un caillot à l’intérieur de l’hémorroïde. Cela se traduit par une tuméfaction bleutée très douloureuse et survenant brutalement. Elle est entourée par une zone rouge très douloureuse et oedématiée.
Ces différents symptômes s’atténuent et disparaissent spontanément en quelques jours. Cependant, la maladie peut évoluer sur plusieurs années et la gêne devenir quotidienne. Les saignements peuvent aboutir à une anémie. Le prolapsus, s’il devient permanent, peut entrainer des troubles de la défécation comme des faux besoins. C’est pourquoi, il est important de consulter son médecin si les symptômes persistent ou si les crises sont fréquentes.

Facteurs prédisposant aux hémorroïdes

Certains facteurs peuvent favoriser ou aggraver les symptômes :
  • Chez les femmes, la grossesse, l’accouchement, le post-partum tout comme la période pré-menstruelle
  • La constipation notamment à cause des efforts pour évacuer les selles, la position prolongée sur les toilettes ainsi que le recours à des laxatifs irritants.
  • La diarrhée par irritation
  • La sédentarité
  • Le surpoids
  • La consommation d’alcool et de plats épicés
  • Certains sports ou activités qui impliquent le port de charges lourdes

Traitement des hémorroïdes

Le traitement des hémorroïdes commence pas les règles hygiéno-diététiques : tout d’abord faciliter le transit intestinal en consommant des fibres (légumes, fruits, céréales complètes), boire beaucoup d’eau, pratiquer une activité physique, aller à la selle à heures fixes sans forcer.
Pour soulager les irritations, nettoyer la région anale après chaque selle avec un tissu humide ou une lingette spécifique pour les hémorroïdes sans utiliser de savon et bien sécher, porter des sous-vêtements en coton.

Du côté des médicaments, le recours aux laxatifs osmotiques ou de lest, des topiques locaux sous forme de crèmes ou de suppositoires pour leurs propriétés anesthésiante, lubrifiante et anti-inflammatoire.
Les veinotoniques comme le BiCirkan peuvent être utilisés en cure courte mais il n’est pas nécessaire de les associer entre eux ni de les utiliser de façon prolongée. Le paracétamol et les AINS sont intéressants pour soulager les douleurs des patients.
En cas d’échec de ces traitements et si les troubles persistent, il peut être nécessaire de consulter un spécialiste qui aura recours si nécessaire à un traitement chirurgical.
Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 13/09/2019