Bi Tildiem LP 120mg 28 comprimés


Angor
  • Pour qui Pour qui : Adulte
  • Femme enceinte Femme enceinte : Sur avis mĂ©dical
  • Allaitement Allaitement : Sur avis mĂ©dical
  • Classe thĂ©rapeutique : Inhibiteurs calciques
  • Photosensibilisant Photosensibilisant : Oui

 La lĂ©gislation française ne permet pas la vente en ligne des mĂ©dicaments sur ordonnance.
Référence Prix
3400936344266 5,21 â‚¬
BI-TILDIEM LP 120 mg appartient à une classe de médicaments appelée les inhibiteurs calciques. Ce médicament permet une diminution du travail du cœur et une dilatation des vaisseaux sanguins. Il augmente le débit du sang dans les artères coronaires et améliore ainsi l’apport d’oxygène au cœur.
Ce médicament est utilisé pour prévenir les crises d’angine de poitrine (angor d’effort et d’angor spontané).
L'angine de poitrine est responsable de l’apparition d’une douleur localisée dans la poitrine qui peut irradier vers l’épaule gauche et la mâchoire. Elle est provoquée par une diminution de l'apport en sang et en oxygène au niveau du cœur.
Ce médicament est réservé à l’adulte.

 LES CONSEILS DE PHARMA GDD

L’angor de Prinzmetal

En 1959, Myron Prinzmetal, cardiologue américain, découvre une forme d’angor différente de l’angor classique : l’angor vasospastique encore appelé angor de Prinzmetal. Celui-ci se déclenche la nuit ou tôt dans la matinée et n’est pas provoqué par les facteurs habituellement déclenchant de la crise d’angor (effort, stress..).
Contrairement à l’angine de poitrine où l’on observe un rétrécissement de l’artère due à la formation d’une plaque d’athérome, l’angor de Prinzmetal est un angor secondaire à un spasme d’une artère de gros calibre, ce symptôme apparaît de façon récurrente au repos et rarement à l’effort. Elle se traduit par l’obstruction d’au moins une artère coronaire importante et le spasme se produit environ à 1 cm de l’endroit de l’obstruction.

Cet angor vise plus généralement les jeunes femmes sans facteurs de risques cardiovasculaires, mais le tabac est considéré comme pouvant jouer dans cette apparition. Parmi les antécédents les plus cités, la migraine, le syndrome de Raynaud ou encore l’asthme se rajoutent au profil du patient à risque.
L’incidence de cet angor diminue au cours du temps en raison de la diminution de la consommation de tabac, de l’utilisation des inhibiteurs calciques comme le Bi Tildiem dans l’hypertension et autres maladies cardio-vasculaires et par les traitements instaurés dans l’angor vasospastique, efficaces dans la survenue des crises.

Les symptômes de l’angor

Les symptômes de cette angine sont une douleur de type angineuse au repos (douleur thoracique en étau qui peut se propager vers le cou, épaule, bras), qui apparaît souvent la nuit. L’angor de Prinzmetal peut présenter une répétition des crises à une certaine période de la journée. Cette douleur thoracique est typique. Le spasme peut être favorisée par certains facteurs comme le tabac, le froid, prise de stupéfiants…

Le traitement de l’angor

La prise en charge de l’angor vasospastique repose sur un traitement de fond par inhibiteurs calciques avec le médicament Bitildiem LP 120 mg, à prendre le soir, qui permet de prévenir efficacement les symptômes.
La prise de dérivés nitrés avec la nitroglycérine permet quant à elle de supprimer le spasme quand il survient, ce médicament est administré de façon sublinguale.

Le diagnostic de l’angor

La mise en évidence d’un spasme est difficile à obtenir par électrocardiogramme, car celui-ci se normalise en quelques minutes. C’est la coronographie qui est habituellement utilisée, où l’on injecte une substance qui provoque le spasme pour obtenir le diagnostic (acétylcholine, méthylergométrine : Test au Méthergin®..) si cette première s’est révélée négative. Ce sont des molécules vasoconstrictrices. Ces tests sont considérés comme positifs si le produit injecté a permis la réduction du diamètre d’une artère d’au moins 70%.

Si le patient ne répond pas positivement au traitement instauré, la chirurgie peut être une alternative pour traiter les spasmes. Elle se fait à l’aide de la pose d’un stent au niveau de l’artère en question.
Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 14/08/2019