Atovaquone/Proguanil Zentiva Enfants 62,5mg/25mg 12 comprimés pelliculés


Prévention du paludisme - Voyage pays à risques
  • Femme enceinte Femme enceinte : Sur avis mĂ©dical
  • Allaitement Allaitement : Non autorisĂ©
  • Forme Forme : ComprimĂ©s
  • Conduite Conduite : Attention Ă  la conduite automobile
  • Poids : Dès 5 kg

 La lĂ©gislation française ne permet pas la vente en ligne des mĂ©dicaments sur ordonnance.
Référence Prix
3400927489785 14,50 â‚¬
Atovaquone/Proguanil Zentiva Enfants 62,5 mg/25 mg est un médicament contre le paludisme. Ses substances actives sont l'atovaquone (62,50 mg) et le chlorhydrate de proguanil (25,00 mg). 

Le paludisme est provoqué par un parasite, Plasmodium falciparum. Ce sont les moustiques qui le transmettent. Il touche en particulier les pays tropicaux. Il faut dépister cette maladie et la traiter avec rapidité. 

Atovaquone/Proguanil Zentiva Enfants 62,5 mg/25 mg peut aussi être utilisé en prévention, pour les voyageurs qui vont se rendre dans une région à risque. 

Posologie de Atovaquone/Proguanil Zentiva Enfants 62,5 mg/25 mg

Il est important de prendre ce médicament en respectant les instructions données par votre médecin ou votre pharmacien. Vérifiez auprès d'eux en cas de doute.

En traitement curatif :
Pour les enfants pesant de 9 kg à moins de 11 kg, la posologie est de 3 comprimés par jour, en une seule prise et ce pendant 3 jours d'affilée. L'intervalle entre deux prises est de 24 heures.

Chez les enfants dont le poids est compris entre 5 et 8 kg, il faut 2 comprimés par jour, en une unique prise, pendant 3 jours d'affilée. Il faut également respecter un intervalle de 24 heures entre deux prises. 

Pour les enfants dont le poids corporel est inférieur à 5 kg, la sécurité et l'efficacité de ce médicament pour traiter l'accès palustre à Plasmodium falciparum n'ont pas été établies.
Chez l'enfant de plus de 11 kg, c'est Atovaquone/Proguanil Zentiva 250 mg/100 mg, plus fortement dosé, qu'il faut utiliser. 

En prophylaxie :
Il faut commencer le traitement la veille du jour de départ en région d'endémie, ou le jour même. Le traitement sera maintenu durant toute la période à risque et également pendant une semaine après avoir quitté la région d'endémie.

Chez l'adulte et l'enfant pesant plus de 40 kg, ce qui équivaut approximativement à 12 ans, la posologie à respecter est de 4 comprimés/jour, en une seule prise, à heure fixe. 

Pour les personnes dont le poids est compris entre 11 et 40 kg, la posologie s'établit selon le poids :
  • Entre 31 et 40 kg : 3 comprimés/jour, en prise unique, toujours à la même heure. 
  • Entre 21 et 30 kg : 2 comprimés/jour, en  prise unique, à heure fixe. 
  • Entre 11 et 20 kg : 1 comprimé/jour, également à heure fixe. 
Ni la sécurité, ni l'efficacité de ce médicament en matière de prophylaxie du paludisme à Plasmodium falcifarum n'ont été déterminées pour les sujets pesant moins de 11 kg.

Pour les enfants âgés de plus de 12 ans, et les personnes pesant plus de 40 kg, Atovaquone/Proguanil Zentiva 250 mg/100 mg est plus adapté. 

Aucun ajustement de la posologie ne doit être envisagé pour les personnes souffrant d'insuffisance hépatique. Cependant, il n'y a pas d'étude concernant les personnes insuffisantes hépatiques sévères.
De même, il n'y a pas d'ajustement de posologie pour les personnes ayant une insuffisance rénale légère à modérée. En revanche, si l'insuffisance rénale est sévère, avec clairance de la créatine < 30 ml/mn, il y a contre-indication pour la prophylaxie par Atovaquone/Proguanil Zentiva. Chez ces personnes, il faudra se tourner vers un autre traitement curatif. 

Ce médicament se présente sous la forme de comprimés pelliculés, à prendre par voie orale, lors d'un repas ou à l'aide d'une boisson lactée, ce qui favorise l'absorption de l'atovaquone.  Pour l'enfant âgé de moins de 6 ans, il faut écraser les comprimés avant la prise pour éviter le risque de fausse route.

Contre-indications de Atovaquone/Proguanil Zentiva Enfants 62,5 mg/25 mg

Ne prenez pas ce médicament en cas d'allergie à l'une de ses substances actives ou à l'un de ses composants ou en cas d'insuffisance rénale sévère.
Contactez votre pharmacien ou votre médecin en cas de doute.

Lors de la survenue d'une crise de paludisme, entrez rapidement en contact avec un médecin si vous constatez une aggravation des symptômes malgré le traitement.

En cas de nouvel accès de paludisme survenant après l'accès traité par le médicament 
Atovaquone/Proguanil Zentiva, un autre médicament devra être employé. Il faut consulter un médecin.  

Si, après traitement de la crise, l'exposition au risque se maintient, un traitement adapté peut être considéré. 

La prise de ce médicament ne dispense pas d'utiliser des mesures de protection contre les moustiques, vecteurs de Plasmodium falciparum

Si des vomissements se produisent dans les 60 minutes suivant la prise du médicament, il faut administrer une nouvelle dose.

Les vomissement répétés ainsi que la diarrhée réduisent l'efficacité de Atovaquone/Proguanil Zentiva. Il faut alors consulter rapidement un médecin pour adapter le traitement.

Si de la fièvre, des maux de tête, des troubles digestifs ou des douleurs musculaires surviennent après avoir quitté une région à risque, consultez un médecin, même si le départ remonte à plusieurs jours ou plusieurs semaines. 

En cas d'éruption cutanée accompagnée ou non de fièvre, de perturbation de l'état général, de fatigue ou de gonflement des ganglions chez l'enfant lors du traitement, prévenez immédiatement un médecin. Il peut s'agir d'un syndrome d'hypersensibilité médicamenteuse, une situation pouvant potentiellement mettre en danger sa vie. Les cas ayant été rapportés demeurent exceptionnels. 

Il est déconseillé d'associer ce médicament avec un autre à base de rifampicine ou avec certains médicaments contre le VIH. 
Il faut prévenir son médecin si l'on prend simultanément un anti-coagulant oral, des hormones thyroïdiennes, des antibiotiques à base de tétracyclines ou la rifabutine, les anti-nauséeux à base de métoclopramide. Il y a un risque d'interactions médicamenteuses. 

Si vous êtes enceinte ou que vous planifiez de l'être, demandez un avis médical avant la prise de ce médicament. Il ne faut pas le prendre en cas d'allaitement. 

Ce médicament peut provoquer des sensations vertigineuses. Si cela survient, abstenez-vous de conduire ou de piloter des machines.

Il a été observé chez un faible nombre de personnes des effets indésirables. Le médicament a induit des réactions allergiques sévères, avec les symptômes suivants : brusque sifflement respiratoire, sensation de boule dans la gorge, oppression au niveau du thorax ou difficulté à respirer ; gonflement soudain du visage, de la gorge ou d'autres parties du corps ; démangeaisons ou éruptions cutanées. Si un de ces symptômes survient, stoppez sur-le-champ la prise du médicament et contacter immédiatement un médecin. 

Il a également été observé des réactions cutanées sévères avec les symptômes suivants : éruption cutanée pouvant induire la survenue de vésicules et posséder l'aspect de cocardes de petite taille, à savoir une tache centrale foncée encerclée par une zone d'une plus grande pâleur, présentant un anneau foncé autour de la bordure (érythème polymorphe) ; apparition de vésicules et décollement de la peau, en particulier autour du nez, de la bouche ainsi que des parties génitales (syndrome de Stevens-Johnson). En cas de survenue de l'un de ces symptômes, il faut immédiatement entrer en contact avec un médecin qui estimera s'il est nécessaire de stopper le traitement et de s'orienter vers un autre antipaludique. 

Les effets indésirables survenant très fréquemment sont les maux de tête, les douleurs à l'abdomen, les nausées, les vomissements et les diarrhées. 
Les effets indésirables survenant fréquemment sont les éruptions cutanées accompagnées ou non de démangeaisons, la perte d'appétit, une sensation vertigineuse, la fièvre, la toux, les troubles du sommeil (insomnie), les rêves anormaux et la dépression. 

Les autres effets indésirables de survenue fréquente, que peut révéler une analyse sanguine sont une anémie (diminution du nombre de globules rouges) qui peut être à l'origine d'une fatigue, de maux de tête et d'un essoufflement, une neutropénie (diminution du nombre de globules blancs) pouvant mener à une plus grande sensibilité face aux infections, une hyponatrémie (baisse du taux de sodium sanguin) et une élévation des enzymes hépatiques.

Peu fréquemment, les effets indésirables suivant ont été observés : anxiété, palpitations, urticaire, inflammation de la bouche, augmentation de l'amylase, chute de cheveux.

Rarement ont été constatées des hallucinations. 

Enfin, les autres effets indésirables de fréquence inconnue sont l'hépatite (inflammation du foie), la cholestase (blocage des voies biliaires), la tachycardie (hausse du rythme cardiaque), la vascularite (inflammation des vaisseaux sanguins) qui est susceptible de générer sur la peau des taches de couleur rouges à violettes mais qui peut aussi toucher d'autres parties du corps, des crises convulsives, des pleurs, des attaques de panique, des cauchemars, des aphtes, des vésicules, un décollement de la peau, une photosensibilité, une baisse des éléments du sang et un syndrome de DRESS.
Mis Ă  jour le 04/10/2019